Découverte / Rhéa Trawler 34, un concentré d'astuces pour la petite croisière

Annoncé il y a deux ans, le Trawler 34 était finalement présenté à l'automne 2019. Ce modèle d'à peine 10 m de long inspiré du Trawler 36 est bourré d'astuces et d'innovations. Avec le Trawler 34, Rhéa Marine revient avec succès sur le marché du trawler, avec un bateau bien conçu, malin et superbement bien fini.

Une entrée de gamme de qualité

Si la construction du Rhéa Trawler 34 a été un peu longue que prévu — la faute au rachat du chantier rhétais par le groupe Experton-Revollier (Wauquiez et Latitude 46) — ce n'en est que pour le meilleur.

Si le polyester est fabriqué en Pologne, le bateau a été assemblé en France, au sein du nouveau chantier de La Rochelle. Auparavant, la gamme Trawler, composée des 36, 43 et 47 était fabriquée en Turquie. Les menuiseries intérieures sont le fruit du savoir-faire de Wauquiez et sont de toute beauté.

Pour la création de son nouveau Trawler, Rhéa Marine a fait appel au même architecte — Yann Chabaud — et repris le concept développé sur le 36 et toutes ses bonnes astuces, à savoir les deux portes latérales de timonerie, le tableau arrière déployable manuel ou électrique, l'échelle de bain rétractable… On retrouve également les portes de coupé, mais qui sont cette fois-ci coulissantes, malin !

De nombreuses innovations

Conçu pour naviguer en couple, le Rhéa Trawler 34 est malin ! À bord, les astuces sont nombreuses pour faciliter la vie de ses propriétaires. À commencer par les deux portes à l'extrémité arrière des passavants qui permettent de protéger le cockpit des embruns en navigation ou du vent au mouillage. On apprécie également le plan de travail de la cuisine que l'on installera facilement dehors en déployant deux supports en inox et une planche dissimulée sous la première.

L'intérieur est chaleureux sans avoir ce côté trop classique que peut apporter le bois. On apprécie le côté cosy et confortable de l'ameublement, mais aussi la qualité des finitions (dessin de poisson sur les selleries, mais aussi en incrustation dans le bois, boutons pression des tissus, finitions des inox, poignées en cuir…). Le travail est admirablement réalisé.

La cuisine prend place à tribord et offre tout l'équipement nécessaire pour la vie à bord : évier, plaque de cuisson, four, rangement, réfrigérateur. En vis-à-vis, le carré se compose d'une banquette en L avec une table que l'on pourra déplacer pour la nuit. La partie avant de la banquette se transforme en banquette copilote avec un dossier qui bascule.

En cas de besoin, le carré se transforme en couchage supplémentaire en dépliant un véritable sommier en bois ! Le grand confort !

À l'avant du bateau, on trouve sur bâbord un rangement de belle facture et sur tribord un poste de pilotage alliant modernité et classicisme avec une superbe barre à roue en bois en guise de volant ou des cadrans chromés pour les différents contrôles de jauge. L'espace est suffisamment vaste pour recevoir écrans de navigation ou encore un joystick. Le siège pilote est bien rembourré et possède une assise qui se relève pour conduire debout.

L'espace est lumineux avec de nombreux vitrages et bien aéré avec les nombreuses portes coulissantes qui permettent de laisser circuler aussi bien les passagers que l'air.

Il faudra gagner le pont inférieur pour apprécier l'ingéniosité du Trawler 34. Car si le bateau est pensé pour vivre à deux, il peut néanmoins proposer deux cabines. En effet, la grande cabine propriétaire située à l'avant du bateau et disposant d'un second couchage/banquette peut facilement se scinder en deux. En effet, la cloison dissimule une porte sur rails qui coulisse facilement pour venir séparer les deux espaces. On peut ainsi facilement recevoir amis ou enfants à bord.

Un cabinet de toilette avec lavabo, w.c. et douche vient compléter l'ensemble des aménagements du pont inférieur.

Autre astuce, les escaliers de la descente se transforment en accès facile à la cale technique. Pas besoin d'utiliser la trappe dissimulée dans le plancher du pont principal. On peut ajouter dans ce grand espace un ballon d'eau chaude ou un congélateur et avoir un accès facile à la cale moteur.

Mono ou bimoteur

Le Rhéa 34 est échouable, marque de fabrique de Rhéa et peut être motorisé en mono ou bimoteur. Avec 2x250 CH, il atteint la vitesse maximale de 21 nœuds et trouve sa vitesse de croisière à 11 nœuds.

Il se décline en version fly ou sedan. Dans la première version, on trouve un deuxième poste de pilotage. Ici aussi, on trouve une astuce qui consiste à pivoter le dossier du siège pilote pour le transformer en dossier de banquette de carré. On trouve aussi un treuil avec winch — eh oui les propriétaires de Rhéa Marine sont souvent d'anciens voileux — pour ranger son annexe sur le fly.

Astucieux, malin et vraiment bien fini

Comme vous avez pu le voir, le Rhéa Trawler 34 est une petite maison flottante maline et astucieuse, conçu pour faciliter la vie de ses propriétaires. S'il n'y a rien à redire sur le design et l'aménagement, il ne manque plus qu'à valider le comportement marin du bateau.

 

Tarif :

399 000 € TTC en version sedan avec un monomoteur Nanni de 320 CH

438 000 € TTC en bimoteur avec 2X205 chevaux Nanni.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Rhéa 34 Trawler, la fiche technique

MarqueRhéa Marine
Longueur hors-tout10.40 m
Longueur de coque9.96
Largeur3.98 m
Déplacement lège8 000 kg
Nombre de moteurs maximum2
Voir la fiche technique complète du Rhéa 34 Trawler