Tara Tari et Capucine Trochet, quand le bateau soigne

Tara Tari ou le sourire sur l’océan. Capucine embarque sur ce voilier pour se soigner et le soigner. Un échange entre un l’âme d’un bateau et un corps malade. Un livre initiatique qui bouleverse. 

Incroyable Capucine ! Cette jeune femme a traversé l’Atlantique sur Tara Tari, un voilier certainement pas imaginé pour la haute mer.

Retour en arrière. Fin 2009 Corentin de Chatelperron, jeune ingénieur à la gueule d’ange, fabrique au Bangladesh un petit voilier sur les plans des voiliers traditionnels de pêche. Pour cette fabrication il utilise de la toile de jute cherchant à prouver que ce matériau produit localement pourrait remplacer la fibre de verre et aider les pêcheurs locaux à fabriquer des embarcations avec. Pour prouver ses dires et valider sa construction, Corentin embarque sur son bateau au Bangladesh et navigue jusqu’en France et atteint les côtes méditerranéennes en août 2010.

Tara Tari Capucine Trochet

Capucine rencontre alors Corentin à l’occasion du salon nautique de Paris. Son moral est au plus bas, car elle souffre d’une maladie orpheline. Son corps n’est que douleur et elle a du mal à rester debout ou à marcher plus de 100 m.

Finalement elle décide de se reconstruire en embarquant sur Tara Tari pour prolonger son voyage. Au départ de La Ciotat, elle veut traverser l’Atlantique. Difficile d’imaginer un si frêle esquif au milieu de l’océan. En effet si Tara Tari mesure 9 m de long, il est très étroit (2 m au plus large) et pointu à l’avant comme à l’arrière. Mais surtout, son franc-bord ne fait pas plus de 30 cm. Il est vraiment au ras de l’eau. Si en plus on considère que sa cabine n’a pas plus de volume qu’une petite tente, on se demande ce qui passe par la tête de Capucine de vouloir embarquer sur ce rafiot.

Tara Tari Capucine Trochet

C’est justement ce genre de critiques qu’elle a dû affronter tout au long de ce périple qu’elle nous raconte dans ce livre. Un périple dur, mais qui montre que la volonté pousse à faire de belles choses. Certes la navigation n’était pas de tout repos, le bateau ayant en plus une voix d’eau et faisait environ 30 litres toutes les 2 heures (oups !), et installé au ras de l’eau Capucine était copieusement arrosé.

Tara Tari Capucine Trochet

Très bien écrit, avec de très beaux moments de plaisir d’être en mer raconté par Capucine, ce parcours n’est aucunement un récit d’une transat. Il s’agit plutôt d’accompagner Capucine dans sa quête de vie, sa recherche de ”sobriété heureuse”. Un vrai délice de lecture qui éclaire notre quotidien et nous pousse à réfléchir.

Tara Tari Capucine Trochet

Tara Tari Mes ailes, ma liberté de Capucine Trochet

  • Éditions Arthaud
  • 22 x 13,6 cm
  • 288 pages
  • 19,90 €

Disponible à la commande ici

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...