La Route du Thé, quel est ce record pulvérisé par Francis Joyon ?

Idec Sport © Paul Bessereau / IDEC SPORT

Francis Joyon et son équipage viennent de battre le record de la Route du Thé en 31 jours, 23 heures, 36 minutes et 46 secondes. Mais à quoi correspond la Route du Thé ?

Francis Joyon s'est lancé dans une campagne de records asiatiques à l'hiver 2019. Acte 4 de son périple, le record de la Route du Thé. Record qu'il vient de battre sur son trimaran Idec Sport (avec son équipage de 4 marins) après 31 jours, 23 heures, 36 minutes et 46 secondes. Il améliore ainsi le précédent record de l'Italien Giovanni Soldini (Maserati) de 4 jours, 03 heures, 00 minute et 26 secondes.

Mais quel est donc ce record de la Route du Thé ? En quoi consiste-t-il ? Voici la réponse.

Une route maritime de 15 000 milles entre Hong-kong et Londres

La Route du Thé est une navigation de 15 000 milles entre Hong-kong et Londres. C'est une route maritime du 19e siècle, empruntée par les célèbres clippers — des grands voiliers à trois mâts ou plus dont la voilure importante leur permettait d'acheminer le plus rapidement possible les marchandises.

À cette époque, l'Angleterre qui ne consommait jusqu'à présent que du café est devenue le plus grand consommateur européen de thé. Et il faut donc importer d'Asie ces précieuses feuilles à infuser. C'est ainsi que les clippers — qui transportaient auparavant de l'opium — parcourent pendant près de 3 mois les mers et océans pour livrer leur précieuse cargaison.

Une course à la livraison du thé

C'est aussi l'occasion pour ces bateaux rapides de se livrer bataille pour arriver le plus rapidement possible à Londres. Car celui qui débarque le premier fixe le cours du thé et vend sa cargaison au meilleur tarif.

Ainsi donc, en 1866 est organisée une grande Course du thé avec plusieurs clippers engagés. En récompense, le gagnant recevra une prime pour chaque tonne de marchandises livrée duel retint toute l'attention, celui entre Taeping (60,26 m) et Ariel (60,60 m). Les deux bateaux n'accumulèrent rarement plus d'un mille de distance au terme de près de 100 jours de mer. Mais c'est finalement le premier qui reçut les honneurs.

Plusieurs clippers marquèrent l'histoire de la Route du Thé — à l'image de Cutty Stark, une trois-mât de plus de 64 m ou du Thermopylae (64,65 m), jusqu'à l'ouverture du Canal de Suez en 1869. En effet, les bateaux à vapeur remplacèrent les grands voiliers de bois.

Les records modernes

En 1990, le navigateur français Philippe Monnet est le premier à établir un temps de référence en solitaire sur ce parcours. À bord de son trimaran Elle & Vire il rallie Londres en 67 j 10h 26 minutes.

Il faudra attendre 18 ans — en 2008 — plus tard pour qu'un nouveau skipper se décide à tenter le record. Il s'agit de Lionel Lemonchois qui à bord du maxi-catamaran Gitana 13 battra ce record en équipage en 41 j 21 h et 26 minutes.

En 2018, l'italien Giovanni Soldini établira un nouveau temps de référence en équipage. Sur le Multi 70 Maserati, il met 36 j 2 h et 17 minutes.

Enfin, ce 19 février 2020, Francis Joyon sur Idec Sport réduit ce temps à 31 jours, 23 heures, 36 minutes et 46 secondes.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...