Interview / Comment garder la forme à la maison ? Les astuces de skippers

© Easy Ride / BPCE

Même si l'on ne peut plus se rendre à la salle de sport ou à la piscine, il est important de continuer à pratiquer une activité physique. Et ce n'est pas les navigateurs professionnels vous le diront. Voici leurs entrainements et leurs astuces pour rester en forme de chez soi !

Avec des bateaux très physiques, les coureurs au large doivent suivre un entrainement physique intensif, à l'image de Clarisse Crémer, dont l'objectif est de prendre de la force pour mener en solitaire un IMOCA sur le Vendée Globe 2020.

Mais confinement oblige, ces derniers ont déserté les salles de sport et les entrainements communs. Pourtant, ils doivent continuer de s'entrainer, au risque de compromettre tout le travail effectué.

Des bateaux très physiques

"L'idée c'est de ne pas perdre le travail des mois passés effectué avec ma coach Anne Beaudart, que je voyais régulièrement. J'ai un objectif de prise de masse et je sais que pendant ce confinement, je ne vais pas en prendre, mais j'essaye de ne pas trop en perdre surtout" nous confie Clarisse Crémer, skipper de l'IMOCA Banque Populaire.

"Nos bateaux sont très physiques et si une fois le confinement levé, on reprend sans avoir fait de sport, on va très vite s'attaquer à notre physique justement. C'est important de continuer la préparation physique et de faire un minimum d'entretien, mais de ne pas s'exploser non plus" ajoute Samantha Davies, skipper de l'IMOCA Initiatives Cœur.

Justement, quelles activités pratiquent-ils à la maison ?

1 h à 1 h 30 d'activité physique

Clarisse et Samantha suivent les vidéos envoyées par leur coach et préparatrice et effectuent entre 1 h et 1 h 30 de sport quotidien. "Je fais des exercices de muscu sur ma terrasse, rien de très original. J'ai aussi un rameur à la maison et j'ajoute des petites sessions d'étirements. C'est sûr que ça ne remplace pas la navigation et qu'il est difficile de se motiver seule. Surtout que mes sports de prédilection sont plutôt le VTT ou la course à pied. Après c'est sur que pour moi c'est plus facile, je n'ai pas d'enfants à gérer" détaille Clarisse.

Pour Samantha, le sport c'est une hygiène de vie familiale. À la maison, tout le monde fait du sport ! "Je me suis fait un planning que parce que je gère l'école pour mon fils en même temps. Je segmente mon activité en deux parties, 40 min le matin par exemple et 40 min le soir. Je choisis ensuite si je pratique une activité très physique ou au contraire des étirements. Je n'ai aucun équipement à la maison alors j'ai récupéré des bidons de différents poids."

Pour Stan Thuret, skipper du Class40 Everial, multisportif énergique, dur de se retrouver sans pouvoir pratiquer au grand air, mais il a fait preuve d'ingéniosité pour continuer l'entrainement ! "Au Pôle Finistère Course au large, je faisais 3 séances de préparation cardio de 1 h 30 et je pratiquais la natation en plus"

Aujourd'hui, il s'est fixé une journée footing et une journée circuit-training/CrossFit de 30 à 45 minutes suivi de deux/trois étirements par semaine.

"Pour la course, j'ai fait le tour de mon pâté de maisons, qui fait environ 300 m et je fais 30 tours. Pour moi qui n'ai jamais fait de piste et qui préfère voir la mer, les cailloux, etc., je travaille le mental en plus. J'ai de la chance d'avoir un rameur pour l'échauffement, je me suis fabriqué une corde à sauter, j'ai un ballon pour les abdos et le gainage."

Ce dernier réalise également les exercices envoyés par les coachs, mais aussi ceux proposés par la Fédération de Triathlon.

"Je me suis aussi fabriqué un système très cool. J'ai pris un poids de 10 kg attaché à une vieillie drisse et une poulie et je l'ai fait passer par-dessus une branche d'arbre de mon jardin. Ça me permet de faire travailler à la fois les muscles, mais aussi les mains. C'est important de garder un bout dans les mains pour conserver la corne", ajoute-t-il.

"C'est dur de te motiver quand tu sais que tu n'as pas de date de départ", conclut Stan. Pourtant, ce dernier s'est fixé un challenge : "Réussir à tenir debout sur les Swiss ball, c'est un exercice que font les skieurs." Le skipper profite également de ce confinement pour recharger les batteries et se reposer, chose qu'il a rarement le temps de faire.

Et vous à la maison ?

"Il ne faut pas essayer de trop en faire non plus. Nous sommes des sportifs et sommes habitués à l'exercice, mais pour des gens qui ne le sont pas autant c'est beaucoup trop. Visez tous les 2 jours une activité de 30 minutes : cardio, étirements, yoga…" confie Samantha.

"Le home-trainer, c'est super bien. C'est un support qui permet de tenir ton vélo et donc de continuer à t'entrainant en roulant. Les sportifs l'utilisent beaucoup l'hiver. Je regrette de ne pas en avoir acheté un" confie à son tour Stan.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...