L'IMOCA Corum L'Epargne de Nicolas Troussel mis à l'eau pour le Vendée Globe

© Charly Fernbach

Il est le dernier des IMOCA de dernière génération à avoir touché l'eau, avant le départ du Vendée Globe, en novembre 2020. Le timing est désormais serré pour Nicolas Troussel et son bateau Corum l'Epargne afin de s'aligner sereinement au départ du tour du monde en solitaire.

À 45 ans, Nicolas Troussel prendra le départ de son premier Vendée Globe en novembre prochain. Et pour ce faire, il s'est fait construire un IMOCA de dernière génération, dont la mise à l'eau s'est déroulé ce mardi 5 mai 2020 à Port La Forêt, dans le Finistère, après plus d'un an de chantier chez Mer Agitée, constructeur et maître d'œuvre.

Comme Arkea-Paprec, le bateau de Sébastien Simon, c'est l'architecte Juan Kouyoumdjian qui a décidé Corum l'Epargne. Au vu des délais un peu courts, l'équipe avait préféré s'octroyer les services d'un architecte qui disposait déjà d'un moule.

© Charly Fernbach
© Charly Fernbach

Ainsi, les deux IMOCA partagent la même coque leur pont est différent. Corum L'Epargne possède un pont très volumineux avec un centre de gravité rehaussé. Grâce au volume de coque plus important, le bulbe est plus léger, tout comme le bateau.

Pour l'instant, c'est sans ces foils que le bateau a été mis à l'eau. Ces derniers seront installés la semaine prochaine.

© Charly Fernbach
© Charly Fernbach

Il faudra désormais attendre le déconfinement et les règles qui y sont liées pour savoir quand le navigateur pourra aller s'entrainer et découvrir son bateau en navigation. Avec déjà sept semaines de retard sur le planning, il devient primordial de retourner rapidement à l'eau pour se préparer au Vendée Globe.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Vendée Globe
Toute l'actualité Vendée Globe

Publié sur Yacht-Club.com

Thomas Ruyant et toute son équipe enchainent depuis le début de la semaine, avec méthode et circonspection, les navigations de mise au point au large de... - Lire la suite