Arnaque via Click and Boat, comment éviter de se faire piéger ?

Un Lagoon 400 devant La Rochelle © FX Ricardou

Pascal a loué un catamaran pour lequel il a versé une caution de 1000 €. Hélas, le voilier n'existe pas et la caution a disparu… Voilà la description de cette arnaque afin d'éviter que cette mésaventure ne se reproduise à nouveau.

Drôle de surprise pour Laurent Croisé quand une personne vient sonner à la porte de son entreprise Marine Assistance à La Rochelle afin de s'organiser pour la location de son catamaran Lagoon 400. En effet, Laurent Croisé n'a aucun catamaran en location, ni lui ni sa société ! À ce moment précis, Pascal se rend compte qu'il a été sujet d'une arnaque…

Une annonce sur le site de Click&Boat
Une annonce sur le site de Click&Boat

Comment ça marche ?

La tromperie est très bien ficelée. Un truand a usurpé l'identité de Laurent Croisé et de sa société (on trouve ces informations sur Infogreffe par exemple) pour mettre en location un catamaran dont il récupère les photos sur une petite annonce trouvée sur le net. Il s'inscrit sur Click & Boat et propose son cata à la location.

Pascal repère l'annonce et intéressé par le prix (moitié prix de ce qui se pratique habituellement…) réserve le voilier pour le weekend. Via le tchat du site, il échange avec le "propriétaire" sur la disponibilité du bateau. Finalement, il accepte la location et verse une réservation via le système de paiement du site (380 €). Ce n'est qu'à ce moment-là que le site lui dévoile les coordonnées du propriétaire (numéro de téléphone et adresse mail).

Le téléphone est un numéro commençant par 09 et le mail est une adresse gmail. Pascal ne se méfie pas, car il est aussi allé voir l'activité de Marine Assistance via son site, une société qui a pignon sur rue avec une adresse à La Rochelle, lieu de location du catamaran.

Après un échange de mail, le "propriétaire" envoie à Pascal un bon de réservation à l'entête de Marine Assistance, assorti d'un RIB demandant de lui signer le bon et de transférer 1000 € de caution par virement bancaire. Hélas, Pascal s'acquitte de cette demande et n'entendra plus jamais parler de ce fameux loueur…

Le document envoyé par le truand pour demander de virer une caution sur son compte bacaire
Le document envoyé par le truand pour demander de virer une caution sur son compte bancaire

Comment éviter l'arnaque ?

Pascal avoue avoir été en confiance avec le site Click & Boat qu'il a déjà utilisé précédemment. Il n'est donc pas méfiant estimant en plus travailler avec un loueur professionnel (et non pas un particulier) comme c'est indiqué sur l'annonce. Mais il ne sait pas que Click & Boat n'a pas vérifié l'identité du loueur. Quand Click&Boat enregistre un nouveau loueur professionnel, il lui demande 3 documents : un Kbis, une pièce d'identité et un RIB. Dans le cas de notre loueur truand, Click & Boat n'a pas reçu ces documents…

Pour éviter pareil mésaventure, la seule solution consiste à toujours refuser de verser la caution par virement. Contacté, Édouard Gorioux fondateur de Click & Boat nous explique la procédure existante : "Dans le cas d'un loueur professionnel comme c'est le cas de l'histoire de Pascal, la caution est versée, directement face au bateau loué ou dans l'échoppe du loueur le jour de la location. C'est l'assurance que le loueur et son bateau sont vraiment physiquement présents. Pour les loueurs particuliers, la caution est recueillie par Click & Boat (emprunte de carte de paiement) avec toute une procédure pour la récupération de cette caution à la fin de la location.

Concernant le versement de 380 € à Click & Boat, celui-ci sera remboursé comme à chaque fois qu'une location n'a pas eu lieu."

Notons que dans cette histoire, Pascal n'est pas le seul à avoir versé la caution. Une autre personne s'est aussi présentée chez Marine Assistance avec une situation similaire. Mais y en a-t-il d'autres ? Click & Boat nous indique que c'est le premier cas connu de malversation depuis la création de l'entreprise…

Méfiance même avec les sites ayant pignon sur rue

Les offres disponibles sur Internet attirent la convoitise des escrocs. Cette usurpation de l'identité d'une société et de son président en est une. Il faut donc rester méfiant et ne pas se fier uniquement à la fiabilité d'un site comme Click & Boat, malgré sa légitimité et ses bonnes pratiques. Celui-ci a d'ailleurs un système de vigilance qui détecte les transactions frauduleuses, mais dans notre histoire, il n'a pas été opérant.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ph BZH - 1 mois
« Dans le cas de notre loueur truand, Click and Boat n’a pas reçu les documents » MAIS ILS ONT QUAND MÊME PUBLIÉ L’ANNONCE !!! Quid de leur responsabilité ?
Frédéric Meunier - 1 mois
Pour avoir loué lon bateau en 2019 via ce site, j'ai relevé 2 anomalie : 1) Légèreté du site concernant la fameuse "caution" qu'un loueur traditionnelle n'oublie jamais de prendre tellement les frais sur un batezu peuvent grimper très vite (hélice, accostage brutale, réservoir vide...) Il a fallu que je relance moi-même quelques jours avant prise du bateau par mon client pour m'assurer que Click and Boat avait bien prs l'empreinte de la CB du client ce qu'ils avaient omis de faire...et même, une simple empreinte ne vous assure pas que le client sera solvable ! 2) Autre problème : j'avais loué un anneau au port du Lavandou. La Capitainerie ayant vu mon bateau sur click and Boat m'a demandé d'arrêter de louer mon bateau sous prétexte que je faisais concurrence aux loueurs professionnels locaux. En cas de location avérée il me retirerait l'anneau immédiatement !!!
Vincent Palacin - 1 mois
normal : moitie prix du marché ça cache souvent un loup ! comme il y a toujours un niais qui se lève le matin les escrocs ont de beau jours devant eux .
Ajouter un commentaire...