Bateaux.com
Magazine de la plaisance
MENU

Solo Maître Coq : un succès pour le Team Bretagne-CMB ! Hier se terminait la Solo Maître Coq : première course au (drôle de) calendrier de course au large 2020. Suite au confinement, nos trois marins (Loïs Berrehar, Tom Laperche et Élodie Bonafous) s’étaient entraînés dur dans la baie de la Forêt aux côtés du Pôle Finistère course au large, dans le but d’être au top pour la première course de la saison.

Les efforts payent… Tom Laperche sur Bretagne-CMB Espoir a gagné la course après 1 jour, 23 heures 33 minutes et 25 secondes de course (une performance incroyable pour sa deuxième année sur le circuit Figaro), Loïs Berrehar sur Bretagne-CMB Performance a décroché une très belle 6eplace après avoir joué dans le peloton de tête durant toute la course, et Élodie Bonafous, dont c’était la toute première course, a terminé honorablement à la 25e place, sans faire d’erreurs !Retour sur leurs trois expériences de cette course de plus de 340 milles, entre Belle-Île, Yeu et Ré :

Tom Laperche : « C’était une course intense, et je suis hyper heureux de la remporter ! On est tout d’abord partis dans des conditions assez incertaines (vent instable) ; sur le début j’étais dans les 10 premiers, et c’est au niveau de l’île d’Yeu que je pense avoir géré : je me suis bien placé par rapport au vent et, contrairement aux autres, je n’ai pas eu à tirer de bords en longeant la côte donc j’ai pris de la vitesse. C’est à la suite de ça que je me suis retrouvé bord à bord avec Armel Le Cléac’h (Banque Populaire), puis je l’ai doublé et je me suis retrouvé en tête. Ce moment là je me suis dit ‘wow, pas mal, là j’ai moyen de rester devant… allez on y va !’. Il n’y avait que du beau monde derrière moi, et moi j’allais vraiment vite donc je me sentais bien ! Ensuite j’ai creusé gentiment l’écart au fur et à mesure, j’avais un petit mille d’avance donc c’était confortable. Sur la fin, j’ai fait le choix de mettre le grand spi, j’ai réussi à le tenir jusqu’à la ligne d’arrivée et là c’était la joie ! C’est génial de réussir à faire ça, ce n’était pas une victoire sur le dernier moment : j’ai réussi à rester devant et à tenir un rythme. Je n’ai pas fait d’erreurs sur cette course et c’est ce qui m’a fait gagner. La dernière fois que j’ai été premier c’était au Challenge Espoir et c’est vraiment un sentiment merveilleux ! »

Loïs Berrehar : « Je suis satisfait de ma course, je pense avoir bien navigué, malgré quelques petites erreurs qui m’ont coûté des places ! Au début le vent était instable, il a molli fort, je n’étais pas dans le paquet de devant, mais quand il est reparti alors j’ai grappillé des places et je suis resté dans les 5 à 10 devant tout du long, donc c’était vraiment un travail de longue haleine ! J’aurais pu être aux côtés de Tom sur la ligne d’arrivée mais j’ai fait le choix de mettre un petit spi et sur la fin le grand a été plus efficace. Mais en conclusion, je pense avoir fait une belle course, et de voir Tom gagner et moi peu derrière, cela nous conforte dans le fait que l’on s’est vraiment tiré vers le haut cet hiver en entraînement, en faisant de bons choix. Tout cela est le fruit d’un beau travail ensemble. »

Elodie Bonafous : « Globalement je suis super contente. L’objectif était d’aller au bout et je suis hyper heureuse d’avoir bien géré dans l’ensemble, d’avoir navigué propre et simple et d’être aujourd’hui qualifiée pour la Solitaire du Figaro. Mais c’est sûr que c’était dur, et particulièrement le sommeil : ça ce n’est pas simple à gérer ! J’étais dans le match jusqu’à Belle Île puis je me suis lancé distancer à cause de la fatigue. La prochaine fois j’essaierai de plus anticiper la gestion de moi-même (bien me nourrir et dormir un peu). Je suis contente de la manière dont j’ai navigué, même si je me rends compte qu’il me manque de l’expérience, mais ça viendra ! »

Tom Laperche
Maître Coq
Figaro 3
Ajouter un commentaire...