Bateaux.com
Magazine de la plaisance
MENU

C’est un très léger zéphyr qui a cueilli les cinq Multi50 du Trophée des Multicoques -Baie de Saint-Brieuc pour cette deuxième journée de régates. A 11h00, il y avait juste assez de vent pour lancer un petit parcours côtier de 12 milles, le seul de la journée, avant que le vent ne déserte la baie. Assez pour que les cinq équipages se livrent à un exercice qui ne leur est pas familier, eux dont les Multi50 aiment afficher plus de 25 nœuds au compteur. Habitués à faire fumer leurs foils en route directe vers la bouée, ils ont du mener une bataille de manœuvres, de changements de voiles et de tactique pour venir à bout du parcours et finalement, franchir la ligne à quelques dizaines de mètres les uns des autres.« On n’a pas arrêté de se chicorer ! »C’est Thibaut Vauchel-Camus (Solidaires en Peloton ARSEP) qui l’emporte à ce petit jeu.« Au début ça glissait bien, on a créé du contact avec les autres, il y a eu des bagarres d’empannages. On n’a pas arrêté de se chicorer sur tout le parcours. C’était mou mais avec une vraie intensité. Il nous a manqué de pouvoir lâcher les chevaux pour évacuer la tension !!! Quand il y a du vent, sur nos bateaux on a très vite des sensations, on fait marcher le bateau, tu navigues en regardant le compteur. Quand il n’y en a pas, on n’a pas de sensations mais pourtant il faut naviguer tout en finesse, et soigner ses placements tactiques. C’est intéressant. Aussi ».
« Chacun aurait pu gagner » Sébastien Rogues (Primonial), fraichement arrivé dans la classe, fait fi de la hiérarchie, encore une fois, et devance aujourd’hui Lalou Roucayrol (Lalou Multi) qui dispute son 10ème Trophée dans la Baie de Saint-Brieuc et dont l’équipage s’est régalé aujourd’hui : « Honnêtement, chacun aurait pu gagner. On était quatre bateaux dans un mouchoir. Sur la ligne, on passe Ciela Village d’une longueur simplement parce qu’on est engagé et qu’on glisse grâce au courant. Sur tout le parcours, on n’a pas arrêté de jouer, de se dépasser les uns les autres, de modifier l’ordre de passage à chaque bouée. » Gilles Lamiré (Groupe GCA - Mille et un sourires) a du renoncer à courir ce matin en raison d’une légère avarie en tête de mât dorénavant réparée. Demain, pour la dernière journée de régates, tout est encore jouable pour les quatre premiers qui se tiennent en… 2 points seulement !

Multi50
Ajouter un commentaire...

Découvrir toutes les caractéristiques du port de Saint-Brieuc - Le Légué (Côtes-d'Armor) : nombre de places, accès, horaires des marées, zones techniques, contacts et les Avis aux Navigateurs.

Publicité