Bateaux.com
Magazine de la plaisance
MENU

Alexis Loison : « Content de cette 8e place d’autant qu’il y a eu la manière »

Hier, peu après 19 heures, Alexis Loison a bouclé la deuxième étape de la Solitaire Urgo Le Figaro, s’octroyant alors une jolie 8e place. Le skipper du Figaro Bénéteau 3 aux couleurs de la Région Normandie, qui a souvent disparu des écrans la faute à une balise capricieuse, a toujours été dans les bons coups lors de cet acte 2. De fait, même s’il peut regretter d’avoir un peu manqué de réussite en mer d’Irlande alors qu’il était du bon côté, le Cherbourgeois a déjoué la plupart des pièges qui ont jalonnés les 535 milles du parcours entre Kinsale et Roscoff, même s’il s’est fait une petite frayeur dans les toutes dernières longueurs avant d’arriver en baie de Morlaix, la faute à son gennaker qui s’est ouvert en deux au niveau de l’île de Batz. Heureusement, plus de peur que de mal pour le navigateur qui a, certes, concédé quelques minutes à la concurrence sur ce coup, mais qui confirme qu’il est en forme malgré une première manche compliquée.Que retiendrez-vous cette deuxième étape ?« Il y a eu des trucs vachement bien. Je suis notamment content de ma vitesse au reaching car j’ai bien marché sur le bord entre Bishop Rock et Needles Fairway, mais je suis un peu vert que la porte se soit refermée sur moi, avant ça, en mer d’Irlande. J’étais pourtant du bon côté mais d’un coup le paquet des cinq-six bateaux qui se trouvait devant moi s’est barré et n’a plus trop été inquiété ensuite. Pour ma part, j’ai été nettement ralenti et j’ai vu les autres revenir. Ça a fait une sorte de nouveau départ aux Scilly et, forcément, ça a été un peu dur à avaler. Je me suis malgré tout remis dans le match assez vite ».Comment vous êtes-vous remobilisé ?« Je me suis mis comme objectif d’arriver premier du groupe dans lequel je me suis alors retrouvé aux Needles. Il a vraiment fallu que je mette du charbon car je me suis retrouvé pris en chasse par des gars comme Xavier Macaire et Jérémie Beyou. J’ai profité d’une super carbu et ça m’a bien reboosté. Après, il y a eu ce long bord de portant pour rejoindre la pointe bretonne. Un bord assez fabuleux car le bateau allait super vite sur une mer super plate. On a attaqué comme des dingues sous grand spi et c’est passé. Je suis resté à proximité de Xavier très longtemps. Parfois, on s’est retrouvé tellement proches que si l’un d’entre nous deux était parti au tas, sans doute que l’on se serait touché. En tous les cas, ça a été super de l’avoir avec moi car ça m’a permis de doser et c’est un marin connu pour être très rapide sur ce genre de bord bien costaud. Après, il y a eu des options un peu différentes. En ce qui me concerne, il y a eu du bien et du moins bien. Je n’ai d’ailleurs pas tout compris en fait ».Dans la foulée, il y a eu ce dernier bord pour rejoindre Roscoff lors duquel vous vous êtes fait une petite frayeur…« Effectivement. Sur ce bord entre Portsall et la baie de Morlaix, c’était du tout droit et je me suis retrouvé à la bagarre avec Armel Le Cléac’h et Morgan Lagravière. Ça a été super serré et ça aurait pu les rester jusqu’au bout mais mon gennak en a décidé autrement. Il s’est ouvert en deux à hauteur de l’île de Batz. J’ai bien cru que j’allais finir sur les cailloux. Ça a vraiment été chaud et je me suis franchement fait peur. Mes genoux ont continué de trembler jusqu’à mon arrivée au ponton ! (Rires) Au final, tout s’est bien terminé même si je dois perdre facilement vingt minutes un peu bêtement sur ce coup. »Au final, c’est toutefois une place dans le Top 10…« Oui. Une 8e place, c’est cool surtout qu’il y a eu la manière en plus. Je suis content d’être dans le bon parquet. Il y a encore des choses à affiner mais globalement il y a pas mal de positif. Je suis content de ma vitesse au portant dans la brise car en Figaro 2, ce n’était pas forcément mon fort alors que là, ça a l’air de plutôt bien aller. On va essayer de confirmer ça vite ! »

Solitaire du Figaro
Figaro 3
Alexis Loison
Ajouter un commentaire...

Découvrir toutes les caractéristiques du port de Roscoff - Bloscon (Finistère) : nombre de places, accès, horaires des marées, zones techniques, contacts et les Avis aux Navigateurs.

  • 1 avis

    Port Roscoff - Bloscon (29) - Informations maritimes sur le port de plaisance

    Le port de plaisance de Roscoff - Bloscon est situé dans le Finistère. Il dispose d'une capacité d'accueil de 625 bateaux sur pontons. Le port de Roscoff - Bloscon dispose d'un espace visiteurs pour vos escales avec 50 places disponibles. Le port est réservé aux bateaux de moins de 30 m. Attention, le tirant d'eau maximum est de 3 m.

    A la découverte du voilier #Figaro 3. Consultez toutes les caractéristiques du bateau de 9.75 m. construit par le chantier #Bénéteau

    Publicité