Bateaux.com
Magazine de la plaisance
MENU

Il avait annoncé qu’il avait faim. Après une Solitaire du Figaro où il avait eu le sentiment que rien ne pouvait tourner en sa faveur, Xavier Macaire rêvait de remettre les pendules à l’heure. Ce qu’il a fait de fort jolie manière en coupant le premier la ligne d’arrivée à Gijon avec près d’une heure d’avance sur son premier poursuivant, Tom Laperche (Bretagne CMB Espoir).

C’est une étape où il fallait être inspiré. Les transitions ont joué un rôle déterminant dans le classement final et les plus réactifs ont su tirer leur épingle du jeu. L’étape s’est avérée d’autant plus délicate que les phases clés se sont quasiment toutes déroulées de nuit. Il fallait donc savoir lutter contre le sommeil, gérer ses possibles moments de repos le jour pour garder sa lucidité, une fois le soleil couché. A cela, s’ajoute la fatigue accumulée tout au long d’une saison d’autant plus dense qu’il a fallu apprivoiser le nouveau monotype Figaro Bénéteau 3. Plusieurs skippers l’avouaient, à l’instar de Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) ou de Benjamin Schwartz (Action contre la Faim) : tous ont eu des trous, des instants où lutter contre le sommeil devenait mission impossible. Alors que les prévisions météo annonçaient une potentielle arrivée dans de tous petits airs, la flotte a pu conserver de belles conditions et c’est au débridé sous gennaker et grand-voile haute que les solitaires ont franchi un par un la ligne d’arrivée devant le port de Gijon.
Derrière Justine Mettraux, neuvième, les écarts se sont creusés puisque Alan Roberts (Seacat Services) n’était attendu sur la ligne qu’aux alentours de 19 heures.
Au final, si cette première étape consacre de nouveau le talent de Xavier Macaire, elle confirme aussi l’émergence de nouveaux-venus tels Benjamin Schwartz, plus que jamais favori pour décrocher le titre de Champion de France de Course au Large ou Tom Laperche qui ne cesse de monter en puissance depuis le début de saison. De bon augure pour l’avenir du circuit…

Douarnenez Courses Solo Gijon
Figaro 3
Ajouter un commentaire...

Publicité