Bateaux.com
Magazine de la plaisance
MENU

SPINDRIFT RACING : MISE À L’EAU DE SPINDRIFT 2 ET NOUVELLE NOMINATION

Le maxi trimaran Spindrift 2 a retrouvé les flots ce lundi 16 septembre sous l’oeil de Dona Bertarelli, Yann Guichard et de toute leur équipe Spindrift racing.

Le chantier qui aura duré quelques mois a surtout été consacré à l’optimisation et la fabrication de nouveaux plans porteurs sur les safrans, appendices qui avaient connu une avarie de structure à tribord lors de la tentative de record du Trophée Jules Verne l’hiver dernier.Toute l’équipe est à pied d’oeuvre ce matin devant le chantier Multiplast à Vannes pour l'opération délicate de mise à l’eau qui nécessite la plus grande attention lorsque qu’on élève la plateforme du plus grand trimaran océanique du monde à plusieurs mètres du sol. Yann Guichard et Erwan Le Roux, boat captain de Spindrift 2, sont aux commandes et veillent au bon déroulement des différentes étapes avec notamment la mise en place des nouveaux safrans. « Nous avons refait une étude de structure pour les safrans en T, travaillé sur l’aérodynamique, gagné du poids et effectué un check-up complet de la structure du bateau », explique Erwan Le Roux.
Le trimaran va maintenant rejoindre son port d’attache de la Trinité-sur-Mer après avoir été réarmé de son espar en carbone de 32 mètres. L’équipe technique terminera la configuration du maxi en mode record avant de laisser l’équipe navigante du trophée Jules Verne entrer en scène pour les phases d’entraînements ‘inshore' et ‘offshore' lors de 3 sessions programmées en septembre.

Le Trophée Jules Verne reste donc l’objectif de l'équipe, avec un stand-by de deux mois qui débutera le 1er octobre. Le défi : abaisser le temps record de 40 jours 23 heures 30 minutes et 30 secondes établi par Francis Joyon sur Idec en 2017.

Cette rentrée sportive est également marquée par une évolution au sein du management de Spindrift racing qui viendra accompagner les prochains challenges de l’écurie.Yann Guichard et Dona Bertarelli sont très heureux d’annoncer que Léo Lucet a accepté un plus grand rôle dans la gestion de leurs affaires privées, en Suisse, dont Spindrift racing fait partie. Léo Lucet est l'un des piliers de Spindrift racing depuis sa création en 2011 et a pleinement contribué aux succès de l’écurie. « Cela représente pour lui un nouveau challenge qui s’inscrit dans la continuité des années qu’il a passé à nos côtés dans la gestion de Spindrift racing. Il agira néanmoins en sa qualité de Directeur Exécutif jusqu’à la fin de la tentative du Trophée Jules Verne », explique Dona Bertarelli.Pour lui succéder, Spindrift racing a le plaisir d'annoncer l’arrivée dès mi-octobre de Jean-Sébastien Chénier Proteau en tant que Directeur Exécutif de l’écurie Spindrift racing, dans sa base de Saint-Philibert. Présent dans le milieu nautique professionnel de haut niveau depuis plusieurs années, ce Canadien de 36 ans a travaillé pour les plus grands projets internationaux tels que l’America’s Cup avec Groupama Team France, la Volvo Ocean Race avec la campagne victorieuse de Dongfeng Race Team, l’écurie Oman Sail, ou encore SailGP. Jean-Sébastien Chénier Proteau, qui dispose d'un Master en Business et Administration, sera en charge de l’organisation des équipes administratives, techniques et sportives. "Nous souhaitons la bienvenue à Jean-Sébastien et nous sommes ravis de son arrivée au sein du team. Jean-Sébastien va prolonger le travail mené par Léo jusqu’à maintenant, tout en emmenant son expérience internationale et managériale pour mener à bien notre programme sportif, que ce soit pour la prochaine tentative du Trophée Jules Verne à l’automne mais également avec l’arrivée du TF35 en 2020 », conclut Yann Guichard.

Trophée Jules Verne
Maxi Spindrift 2
Spindrift
Yann Guichard
Ajouter un commentaire...

Publicité