Bateaux.com
Magazine de la plaisance
MENU

L’étape à Péron, le général à Richomme !En terminant en tête à Dieppe, Eric Péron (French Touch) remporte la première étape de sa carrière de Figariste, lui qui comptait sept participations au départ de Nantes. Non loin derrière, Yoann Richomme s’emparait de la 4ème place, ce qui lui assure la victoire au classement général avant jury de cette cinquantième édition de la Solitaire URGO Le Figaro. Un magnifique doublé pour le skipper de Hellowork-Groupe Télégramme, déjà vainqueur de l’épreuve en 2016.Un vrai finish de Solitaire ! Après trois étapes où les écarts colossaux et autres chamboulements auront été la marque de fabrique de cette édition anniversaire, le final à Dieppe renouait en ce début d’après-midi avec les infimes écarts auxquels la Solitaire nous a habitué. 38 secondes d’écart entre les deux premiers, 20 skippers en moins de 30 minutes, un peloton dense, bref du match jusqu’au bout des 500 milles de cette longue étape en Manche qui aura connu toutes les conditions. Du portant rapide, jusqu’en Angleterre, les finasseries de la Cornouaille, un retour vers le Cotentin avalé encore sous spi pour un regroupement général à la marque de Saint Marcouf lorsqu’Eole disparut du plan d’eau hier après-midi.


Bref, si Eric Péron avait fait le break après l’île de Wight, le skipper de French Touch voyait tous ses poursuivants revenir hier soir pour une nuit nerveusement éprouvante et un nouveau départ dans la pétole. Contesté tour à tour par Yann Eliès (St Michel), Armel Le Cléac’h (Banque Populaire) ou encore Corentin Douguet (NF Habitat), le skipper de French Touch a tenu bon et s’impose dans les derniers mètres, avec le souffle d’Armel Le Cléac’h dans le col du ciré. Les derniers 80 milles auront été une bataille acharnée à coups de virements de bord au large de la côte d’Albâtre dans un vent soutenu de Nord-Est de plus de 20 nœuds, une mer hachée et un soleil qui daignait enfin se lever aux abords de Dieppe.

Armel Le Cléac’h et Corentin Douguet (NF Habitat) complètent le podium de l’étape au terme d’une manche où les deux skippers ont toujours navigué dans le bon paquet, confirmant une Solitaire URGO Le Figaro très régulière aux avant-postes.


Le doublé de Richomme
Mais cet après-midi sur les pontons, c’est vers Yoann Richomme que les yeux se tournent tout naturellement. Quatrième à Dieppe, le skipper d’Hellowork-Groupe Télégramme réalise le doublé dans cette course qu’il a déjà remporté en 2016. Habitué de la Solitaire (8ème participation), Yoann n’avait annoncé sa participation qu’un mois avant le départ et débarquait à Nantes « sans pression » fin mai. Après sa victoire dans la première étape qui lui donnait une confortable avance sur de nombreux poids lourds du circuit, Yoann a su maintenir une partie de son matelas, même s’il voyait Gildas Mahé (Breizh Cola Equi’Thé) revenir à une heure dans son tableau à l’issue de la troisième étape. Sur les 500 milles qui séparaient cette année Roscoff et Dieppe, il n’a pas craqué et accroche une deuxième étoile à son ciré, comme douze skippers avant lui depuis la création de l’épreuve en 1970.

Au classement général provisoire, Yoann Richomme devance Gildas Mahé qui signe un superbe retour au meilleur niveau après sa première étape ratée. Et c’est finalement Anthony Marchand (Groupe Royer Secours Populaire), lui aussi malheureux à Kinsale mais vainqueur de la troisième étape, qui complète le podium au classement général, lui qui était encore quatrième au départ de Roscoff derrière Alexis Loison (Région Normandie).

Eric Péron
Anthony Marchand
Figaro 3
Solitaire du Figaro
Ajouter un commentaire...

Publicité