Bateaux.com
Magazine de la plaisance
MENU

Yoann Richomme : « Je suis tellement ému »

Yoann Richomme, skipper de HelloWork – Groupe Télégramme, s’est imposé sur la première étape de la Solitaire URGO Le Figaro, entre Nantes et Kinsale. Au terme d’une bataille de titans de 4 jours 3 heures 35 minutes et 8 secondes de course, il devance Tom Laperche (Bretagne – CMB) et Pierre Leboucher (Guyot Environnement).

La météo n’a pas ménagé les 47 figaristes de la 50e édition de la Solitaire URGO Le Figaro, les îles - Yeu, Belle-Île, Ouessant puis le Fastnet – ayant joué les juges de paix tout au long des 553 milles. Les 50 milles de la dernière ligne droite entre le rocher du Fastnet, que Yoann a franchi à 13h30, et la ligne d’arrivée, coupée à 20h00, auront été particulièrement stressants : « il y a énormément d’écart, cette première étape a déjà fait le ménage.

On a eu une belle bataille sur l’eau, jusqu’au bout. Ce matin, je me suis dit ‘celle-là, tu vas la chercher’ mais avec le petit Tom et Pierre derrière, qui ont tout fait pour me doubler, j’étais exténué de stress ! Je suis cramé ».Yoann, qui fait son retour sur la Solitaire cette année après sa victoire en 2016, ne s’attendait pas à sortir vainqueur de cette première confrontation : « Je voulais faire quelque chose de bien, mais il y a tellement de niveau … je n’aurais pas imaginé un tel score ! Je n’ai jamais eu à prendre des décisions aussi difficiles depuis que je fais du solitaire, c’était vraiment dur … C’est tout simplement génial !».Une arrivée à Kinsale qui rappelle forcément des souvenirs à Yoann : « La première fois que je suis venu, c’était en 2010 pour ma première Solitaire.

Je me souviens avoir pleuré en entrant dans le port tellement c’était beau … Je pense que je vais à nouveau pleurer cette année, je suis tellement ému ! ». Maintenant, le skipper de HelloWork – Groupe Télégramme va profiter de son escale irlandaise : « Je serai le premier au bar ! Je vais aller boire une bière, car je crois qu’ils sont assez bons ici pour ça, et ensuite je vais aller dormir jusqu’à demain midi (rires) ! Je vais en profiter pour recharger les batteries, car ce n’est que la première étape et nous repartons dès dimanche. Il va falloir être prêt ».

Yoann Richomme
Solitaire du Figaro
Figaro 3
Ajouter un commentaire...