Bateaux.com
Magazine de la plaisance
MENU

France SailGP team : Quoi de neuf ?

Le deuxième acte de SailGP aura lieu à San Francisco les 4 et 5 mai, plus de deux mois et demi après l’événement inaugural de Sydney. Quelle est l’actualité des tricolores et que font les membres de l’équipe entre chaque rendez-vous en F50 ? Navigations, analyse des performances, préparation physique, nouveaux recrutements et recherche de partenaires sont à l’ordre du jour…

Double ou triple programmesL’équipe technique est sur le point de s’envoler pour la côte ouest des Etats-Unis. Le 15 avril, elle sera opérationnelle pour l’ouverture des containers sur la base San Francisco, avec comme objectif la vérification et l’assemblage du bateau bleu blanc rouge. Les navigants, eux, ont encore droit à quelques jours « à la maison » avant une semaine d’entraînement prévue sur site, entre le Golden Gate Bridge et l’île d’Alcatraz. Comme leurs concurrents de SailGP, les athlètes français jonglent avec un double, voire un triple programme. Olivier Herledant et Timothé Lapauw sont engagés sur le circuit GC32, tout comme Matthieu Vandame, également embarqué à bord de Sodebo Ultim 3. Billy Besson et Marie Riou quant à eux, auront enchaîné entraînements et compétition en Nacra 17 à Palma de Majorque. Parallèlement, il faut continuer à se familiariser avec les subtilités du F50. Les équipes du championnat ont accès à une application regroupant les données et les vidéos captées à bord des six bateaux. Tous les teams peuvent ainsi accéder aux informations de leurs concurrents. Cet outil mutualisé permet de travailler à distance sur l’analyse des performances et d’aider à combler les écarts d’expérience en matière d’utilisation des F50. « C’est un de nos gros axes de travail, explique Matthieu Vandame, chargé de superviser ce secteur. L’idée n’est pas de copier ce que font les meilleurs, mais de s’inspirer des systématiques qui marchent (réglages, déplacements) et de les adapter à notre équipage ».

SailGP
F50
Ajouter un commentaire...

Publicité