Bateaux.com
Magazine de la plaisance
MENU

Dix jours avant de prendre le départ de la Brest Atlantiques Sodebo Ultim 3 s’est amarré hier dans le port de Brest aux côtés de ses concurrents. C’était la dernière navigation pour le duo Thomas Coville et Jean-Luc Nélias, accompagnés de leur reporter embarqué Martin Keruzoré. Ils s’élanceront dimanche 3 novembre pour un parcours long et engagé de 14 000 milles.

Thomas Coville : « Je suis très heureux d’être arrivé à Brest pour le départ de notre première grande course avec Sodebo Ultim 3. C’est un moment important pour l’équipe. Cela fait neuf mois que nous avons mis à l’eau le bateau, ce bateau que nous apprenons chaque jour à dompter. C’est souvent une échéance importante de rentrer dans le port du départ et de se mettre à quai.

Cela représente énormément de travail, un projet collectif et c’est une chance d’être là. Les plus beaux trimarans ultims du monde sont à Brest. A dix jours du départ, j’ai très envie d’y aller, j’ai l’enthousiasme de partir pour une course avec un parcours qui m’étonne par son format et sa longueur. »Jean-Luc Nélias : « A une semaine du départ, j’ai hâte de partir. On a fait un super convoyage pour venir à Brest. C’est l’aboutissement de deux ans de chantier, de mises au point, de navigations, de joies... Tout le puzzle est réuni pour prendre le départ de la course. Le temps nous tarde. On n’a pas encore la pression du départ, on commencera à regarder la météo la semaine prochaine. En attendant, on va rentrer dans la routine d’avant course avec les briefings, le repos, les sollicitations avant de partir pour un mois de course. »

Thomas Coville
Jean-Luc Nélias
Ultim
Ajouter un commentaire...

Publicité