Bateaux.com
Magazine de la plaisance
MENU

Duel au somment en prévision sur la GC32 Riva Cup

La bataille reprendra sur le GC32 Racing Tour 2019 dans une semaine sur l’avant-dernier événement de la saison, qui se déroulera sur un des meilleurs plans d’eau du monde pour ces catamarans volants hyper rapides.Le Lac de Garde, et son club le Fraglia Vela Riva, est en effet le lieu de prédilection de nombreuses épreuves de voile de haut niveau en raison de ses vents célèbres, soufflant souvent très forts - le Pelèr soufflant au nord le matin et l’Ora l’après-midi - le tout sur une eau souvent plate. C’est en ces circonstances que les GC32 ont enregistré leurs meilleurs records de vitesse, supérieurs à 40 nœuds. Le plan d’eau est également situé dans un des cadres les plus spectaculaires, entouré par les montagnes des Dolomites au sud et par la falaise sur le côté ouest de la zone de course.

Après trois épreuves - Villasimius en Sardaigne, le championnat du monde GC32 à Lagos au Portugal et la Copa del Rey MAPFRE au mois d'août à Palma - le haut du classement du GC32 Racing Tour 2019 se transforme en duel entre Oman Air et Alinghi. Team Oman Air a gagné à Villasimius et sur la Copa del Rey MAPFRE tandis qu'Alinghi a remporté le prestigieux Championnat du monde. Les deux équipes sont donc à égalité à cinq points, Oman Air étant le leader provisoire en ayant gagné la dernière épreuve à Majorque.« Je suis vraiment impatient ! »Pour Alinghi, venant de Genève, naviguer sur un lac devrait présenter peu de nouveautés, bien que les environs du Lac de Garde soient plus montagneux. « Nous avons navigué là-bas l'année dernière pendant les Mondiaux et nous avons participé à une séance d'entraînement il y a deux semaines », explique Pierre-Yves Jorand, directeur de l'équipe d'Alinghi. « Nous le connaissons aussi un peu pour y avoir navigué sur d’autres supports. Il devrait y avoir du vent le matin et du thermique l'après-midi, bien que l'année dernière pendant les Mondiaux, les conditions étaient légèrement différentes. C'est un superbe plan d’eau et les environs sont magnifiques. »Le Red Bull Sailing Team de Roman Hagara, qui occupe actuellement la troisième place du classement, ne compte que trois points d’avance sur le Zoulou d’Erik Maris.Après avoir renoncé à la Copa del Rey Mapre pour participer à La Transpac, qu’il a remportée, l’Américain Jason Carroll sera de retour sur le GC32 Racing Tour pour cette épreuve à Riva del Garda. Mais la bagarre sera intense avec Zoulou pour prendre la tête du Championnat des Propriétaires-barreurs de la saison 2019.Código Rojo Racing de Federico Ferioli est également de retour. En raison de circonstances personnelles et de la disponibilité de son équipage, cela fait un an que l'équipe argentine n'a pas participé au circuit. Federico Ferioli était donc occupé à s'entraîner avec son équipe sur le lac de Garde la semaine dernière : « nous devons absolument rattraper notre retard et nous remettre en selle. Notre semaine à Malcesine a donc été utile, et bienvenue», a-t-il déclaré.Federico Ferioli est un grand fan du lac de Garde après avoir navigué là-bas sur le GC32 Racing Tour en 2017. « C'est toujours un plaisir de venir à Riva. C'est un endroit tellement génial avec des paysages incroyables, du vent, mer plate et l’aspect social, la ville. » Código Rojo Racing devrait être en mesure de batailler contre le Black Star Sailing Team de Christian Zuerrer, qui participe au Tour pour la première fois cette saison.Ferioli reconnaît que le niveau du GC32 Racing Tour a augmenté depuis l'année dernière, avec la participation des anciennes équipes des Extreme Sailing Series. « Cela élève définitivement le niveau. Maintenant, il est plus difficile de suivre le rythme imposé par la flotte et nous devons davantage nous entraîner. », a déclaré Adam Minoprio, d’autant plus motivé que le GC32 Racing Tour se terminera cette année à Oman au mois de novembre.

« Pour le moment, nous sommes en tête à égalité de points avec Alinghi et nous aimerions vraiment nous engager dans l’ultime épreuve avec de l’avance, afin de remporter le classement général à Oman. »L’ancien champion du monde de Match Racing, passé ensuite par la Volvo Ocean Race et l’America's Cup, reconnaît toutefois : « Pour le moment, Alinghi est clairement l’équipe de référence. » Adam Minoprio bénéficiera cependant d’une expérience récente du plan d’eau, ayant participé à une autre épreuve à Riva del Garda la semaine dernière, ce qui, selon lui, devrait compenser sa déception lors du Championnat du Monde GC32 de l’année dernière. « Ce fut une énorme révélation. Nous avons perdu beaucoup de points, ne connaissant pas le Lac de Garde autant que les autres équipes », admet-il.


GC32
Ajouter un commentaire...

Publicité