Bateaux.com
Magazine de la plaisance
MENU

Alexis Loison et Fred Duthil remportent le Tour de Bretagne à la Voile !

Après un finish sous haute-tension, ce samedi, dans la sixième et ultime étape du 12e Tour de Bretagne à la Voile, la faute notamment à un coup de mistoufle dans la baie de Quiberon à quelques encablures de l’arrivée qui a rebattu un peu les cartes au sein de la flotte, le duo Alexis Loison - Fred Duthil est parvenu à conserver sa première place au classement général. Onzième de cette dernière manche, le tandem de Région Normandie, qui s’est tout de même fait une petite frayeur en voyant le gros du peloton revenir sous son vent dans les derniers milles, n’a rien lâché et n’a donc pas permis à son principal concurrent de combler les sept points qu’il comptait de retard à l’aube de ce dernier round. A l’arrivée, c’est bel et bien la régularité qui a été récompensée car si les deux Normands n’ont pas remporté d’étape, ils ont bouclé plus de la moitié des manches dans le Top 3, signant alors une victoire pleine de panache. Une victoire qui fait forcément plaisir aux deux marins qui accrochent l’un et l’autre l’épreuve pour la première fois à leur palmarès, mais qui laisse également augurer de belles choses pour 2020 grâce notamment au travail qui été réalisé sur la garde-robe du bateau avec Technique Voile. « Ce matin, on savait qu’on avait un petit matelas de sept points sur les deuxièmes, mais qu’il n’était pas question de s’emballer car ça resterait tendu jusqu’au bout. Je ne dirais pas qu’on est parti fébrile, mais en tous les cas, bien conscient que l’histoire n’était pas faite », a commenté Alexis Loison à l’issue du sixième et dernier acte du Tour de Bretagne, un morceau de 26 milles entre Larmor-Plage et La Trinité-sur-Mer. « On s’est plutôt bien sorti de la situation du départ et du coup, on a pu garder Breizh Cola / Equithé vingt mètres devant nous en permanence, sans un seul bateau entre lui et nous. Ça s’est en revanche corsé à la fin, dans la baie de Quiberon. On pensait être du bon côté lorsque le vent s’est mis à mollir et à tourner dans tous les sens. Gildas (Mahé) et Morgan (Lagravière) ont réussi à garder une bonne vitesse et à glisser devant un petit paquet de bateaux. Ça a été plus compliqué pour nous et clairement, à ce moment de la course, on a cru que la victoire allait nous échapper. Les derniers mètres ont été hyper stressants mais on est parvenu à raccrocher du vent, à rattraper des concurrents, et à n’en laisser que trois s’intercaler entre eux et nous. Le scénario a remis un petit coup de suspense juste à la fin, mais ça se termine bien pour nous et on est super content », a détaillé le skipper de Région Normandie qui a donc terminé par une 11e place. « C’est notre plus mauvais résultat de la semaine mais on a vraiment été bien régulier, avec notamment deux manches de 2e et une de 3e. La première étape a fait des gros dégâts pour pas mal de favoris. Nous, on s’en est sorti ric-rac mais ensuite, tout s’est bien enchaîné. Notre podium dans la grande course dotée d’un coefficient 2 nous a bien remis dedans. On est super satisfait. On a eu la vitesse toute la course, clairement grâce au travail réalisé par Fred et son équipe chez Technique Voile. Cela nous a bien aidé dans de nombreuses phases », a ajouté le Cherbourgeois qui signe ainsi sa première victoire sur ce Tour de Bretagne à la Voile, tout comme son acolyte.Des pistes sérieuses de travail sur les voiles pour 2020« La première place sur cette épreuve m’est souvent passée sous le nez (il a terminé deux fois 2e et trois fois 3e lors de ses six premières participations, ndlr). Je suis super heureux de gagner cette année, la première du Figaro Bénéteau 3. C’est une belle récompense pour tout le travail réalisé par la voilerie. Comme l’a dit Alex, on a eu de vraies capacités à aller vite et cela nous a sauvé quelques manches. L’arrivée de la dernière étape, aujourd’hui, a été un peu tendue et on a bien stressé à quelques mètres de l’arrivée avec le coup de mistoufle qu’il y a eu en baie. C’était super dur de voir certains bateaux passer par en-dessous, mais c’est vraiment bien de l’emporter au final. Ça me fait aussi plaisir pour Alex qui avait énormément d’amertume après la Solitaire car son classement (5e, ndlr) n’a pas reflété ce qu’il avait démontré sur l’eau. En plus de ça, on a pu continuer de voir ce qui allait ou pas sur les voiles. Alex m’a laissé beaucoup barrer ce qui m’a permis de sentir les bonnes ou les mauvaises sensations et ce qui va m’aider à traduire directement ce qu’il faut modifier ou non sur les plans pour la saison prochaine. C’est une chance inouïe pour Technique Voile d’avoir été présent de la sorte, pour pouvoir faire en sorte que ce soit encore mieux », a déclaré Fred Duthil qui se projette déjà en 2020, tout comme Alexis Loison. « On a vu plein de choses pour améliorer le prochain jeu de voiles et on en a validé d’autres. Tous les objectifs sont remplis. Je suis hyper content de cette semaine et de cette fin de saison. Cela me console de ma Solitaire », a conclu le skipper de Région Normandie.

Alexis Loison
Tour de Bretagne à la Voile
Ajouter un commentaire...

Publicité