Bateaux.com
Magazine de la plaisance
MENU

Belle victoire de Jérémie Beyou et Christopher Pratt sur la Rolex Fastnet Race 2019La 48ème édition de la Rolex Fastnet Race a offert une course extrême et de vitesse pure aux 20 monocoques IMOCA inscrits dont 11 foilers. Une épreuve intense et au contact, menée par le Charal de Jérémie Beyou et Christopher Pratt qui auront toujours navigué un cran au-dessus et conservé un écart jusqu'à l'arrivée. Avec un temps de 2 jours 1 heures 32 minutes et 28 secondes, Charal s'approche du record de l'épreuve en IMOCA, mais ne bat pas le temps de référence qui reste celui de PRB, établi en 2011 par Vincent Riou en 1 jour, 23 heures, 21 minutes et 27 secondes.
Huit minutes seulement après le leader, c'est le PRB de Kevin Escoffier et Nicolas Lunven qui après avoir mené un train d'enfer, s'offrent une magnifique deuxième place.
Juste derrière, le Banque Populaire (ex-SMA) de Clarisse Crémer et Armel Le Cléac'h réalisent un superbe exploit avec leur monocoque à dérives droites, en terminant sur le podium. Quelques enseignements de cette 48ème édition et les premiers mots des vainqueurs.

Jérémie Beyou s'est donc offert sa première victoire avec Charal depuis son abandon lors de la dernière Route du Rhum, démontrant la maitrise et la performance de son bateau : " ça fait du bien de gagner avec Christopher et avec Charal ! C'était une course intense où il ne fallait rien lâcher ! Le passage du Fastnet est toujours un beau moment ! Et le bord après les Needles où on a réussi à redémarrer et à prendre la tête en passant devant tout le monde, là c'était le bonheur !".

Pour Kevin Escoffier (PRB) dont la Fastnet Race faisait figure d'entrainement pour la Transat Jacques Vabre et n'était que sa huitième navigation sur le bateau, la course a été un joli mano à mano avec Banque Populaire, que son PRB a finalement remporté sur la ligne d'arrivée : " il fallait pousser fort et se donner à fond, c'est ce qu'on a fait. On est bien revenu au contact dans la descente après le Fastnet, maintenant la pression sur Banque Populaire que l'on arrive à passer suite à un mauvais "jibe" de sa part juste avant l'arrivée... On apprend beaucoup sur ces courses car il y a toutes les conditions. On se fait aussi beaucoup plaisir, car c'est pas tous les jours qu'en monocoque on fait des "reaching" à plus de 30 noeuds de vitesse, donc c'est génial....".

Clarisse Crémer (Banque Populaire X) savourait sa première course aux côtés d'Armel Le Cléac'h et sa belle place sur le podium : "J'ai du mal à réaliser... Nous étions focalisés sur notre course et sur l’envie de faire au mieux, sans nous attarder sur notre position au classement. Je n’aurais jamais imaginé faire un podium ! » Pour Armel Le Cléac’h (Banque Populaire) : « C’est une belle surprise. Au départ, on ne savait pas vraiment où nous situer par rapport à la concurrence, d’autant qu’on découvre encore le bateau. Mais nous avons su tirer notre épingle du jeu pour nous offrir ce podium ».

IMOCA
Rolex Fastnet Race
Jérémie Beyou
Clarisse Crémer
Armel le Cléac'h
Kevin Escoffier
Ajouter un commentaire...

A la découverte du voilier #IMOCA. Consultez toutes les caractéristiques du bateau de 18.28 m. construit par le chantier #Multiple

  • 1 avis

    IMOCA - voilier du chantier Multiple

    Le voilier IMOCA est un monocoque course-croisière, construit par le chantier Multiple. Ce voilier Quille pendulaire, gréé en Sloop, mesure 18.28 m de long.

    Publicité