Bateaux.com
Magazine de la plaisance
MENU

Le skipper estonien Uku Randmaa, troisième, a échappé à la disqualification de la Golden Globe Race après avoir enfreint les règles strictes interdisant toute assistance extérieure.

Il a toutefois reçu une pénalité de 72 heures pour avoir demandé et reçu des informations de routage suites aux prévisions météorologiques lors d'un contact radio avec un opérateur radio-amateur.

Un enregistrement de 16 minutes de la communication radio a été reçu à la Direction de course hier, le 19 février. Les cinq premières minutes rapportent une information météorologique légitime et publiquement disponible, mais à 9h15,
Randmaa demande: "J'ai une question ... Comment puis-je le dire ... je me dirige au 90°. Puis-je être sûr de pouvoir attrapper du vent si je navigue vers l'est?”

L’opérateur radioamateur: “Si vous allez directement à l’est, vous resterez dans la zone de calme. Vous devez continuer au nord ... et ensuite vous attrapperez les vents d'ouest. Je ne sais pas si je peux vous dire cela, mais je pense que vous devez aller au moins au 28° nord et peut-être ensuite commencer à aller vers le nord-est."

Randmaa: “D'accord, mais je ne peux pas faire ça... le vent vient exactement des 35° à 25°”

L’opérateur radioamateur: “Si vous allez trop loin à l'est ... Je vais jeter un oeil ... Je ne peux pas vous donner trop d'informations. Cela pourrait vous amener à être disqualifié et je ne veux pas le faire. Le vent est à un angle de 45°... tout comme le trou d’air.”

Randmaa: “Je dois donc me déplacer à nouveau vers le nord-ouest?”

L’opérateur radioamateur: “Certainement. Pas trop à l'est pour le moment.”

Le président de la course, Don McIntyre, a expliqué: "Il s’agit d’une course rétro dans laquelle les skippers sont limités à l’utilisation de sextants, de cartes en papier et de chronomètres mécaniques à remontoir, exactement comme
Sir Robin Knox-Johnston l’avait fait lors de la première course du Golden Globe Sunday Times, il y a 50 ans. Tous les équipements numériques sont interdits, y compris les téléphones satellite et GPS. Les skippers ne peuvent communiquer que via la radio BLU et le réseau des radioamateurs, que le monde entier peut écouter s'ils le souhaitent. La GGR a attiré des centaines d’opérateurs radioamateurs dans le monde entier pour écouter et communiquer avec les skippers. Ils jouent un rôle précieux de réseau de communication pour les concurrents. Mais les skippers savent que, même s’ils peuvent demander des informations météorologiques publiques, le routage météorologique, et les indications sur les endroits où aller, sont strictement interdites.

La Direction de course a accepté les explications d’Uku Randmaa selon lesquelles il n’avait pas vraiment compris que les informations reçues étaient du routage et a réduit la pénalité de disqualification à une pénalité de temps de 72 heures.
Il a en partie purgé sa pénalité cette nuit, mais suite à une demande de remise du reste de sa pénalité, fondée sur le fait qu'il ne lui reste que très peu de nourriture pour les derniers 2 000 milles jusqu'à l'arrivée aux Sables d'Olonne, la Direction de course a décidé que Randmaa pouvait poursuivre sa course et que le reste de son temps de pénalité - 65 heures et 40 minutes - sera ajouté à son temps final."

Golden Globe Race
Gérard DARDÉ - 22 Février 2019
Le règlement de la course du Magellan Trophy, prévoit que les voiliers participants peuvent s'aider, comme le faisait les marins de Magellan.
Gérard DARDÉ - 24 Février 2019
L’une des particularités de la course en mer Magellan Trophy™ ® se trouve dans un nouveau règlement totalement innovant pour les concurrents. En effet le but n’est pas de disqualifier ou d’éliminer un navigateur qui a investit son temps et de l’argent dans cette compétition, mais au contraire de faire qu’il puisse aller jusqu’au bout de l’aventure et tout comme Magellan et ensuite Elcano. Le Capitaine et son équipage doivent boucler le tour du monde en 2022. C’est pourquoi l’entraide entre les compétiteurs ne sera pas interdite voire même sera encouragée et distinguée. Ce sont des actes anti-sportifs comme l’usage d’un moteur, ou une escale dans un port non autorisé, ou une aide en dehors du Magellan Trophy™ ® qui seront condamnables.
Ajouter un commentaire...

Publicité