Bateaux.com
Magazine de la plaisance
MENU

La #Solitaire URGO Le Figaro : Guerre d'usure !

Après le passage du coup de vent dans la fin de soirée hier, le rythme reste très soutenu pour les 35 solitaires encore en course. La flotte de la 49ème édition de La Solitaire URGO Le Figaro emmenée par Groupe SNEF tricote le long des côtes anglaises après avoir épousé toute la nuit l’Île de Wight. Peu de monde ce matin à la VHF, les micro siestes vont tenter de réparer des organismes déjà bien fatigués.
On savait que la montée vers la bouée Sud Pullar serait rapide et physique. On ne se doutait sans doute pas que la cavalcade sous spi de moins de 6 heures depuis la bouée Radio France engendrerait autant de casse. Mis à part le safran délaminé de Nick Cherry (Redshift) dont on ne sait s'il s'agit d'une rupture suite à un choc avec un OFNI, toutes les avaries concernent les gréements avec barres de flèches, câbles ou drisses cassés (voir le détail en pied de communiqué). Au final, on déplore 5 abandons sur l'étape avec dans le lot quelques favoris ou outsiders à l'image de Gildas Mahé (Breizh Cola) et Frédéric Duthil (Technique Voile) arrivés à Cowes cette nuit et auteurs d'un beau début d'étape.


Tapage nocturne
Dès la bouée Sud Pullar passée, dans un vent atteignant encore 30 noeuds, les skippers encore en course ont filé comme un seul homme s'abriter de la mer et du courant direction l'Est de l’Île de Wight, pour la contourner à belle vitesse. Bien en phase avec le courant puisqu'ils retrouvaient le jusant à la Pointe Sainte-Catherine, ils accéléraient dans une mer redevenue brouillonne à la fin de la nuit pour revirer ce matin se protéger du courant à nouveau vers la pointe de Portland Bill sur la côte anglaise. Le balai de virements toutes les 6 heures risque de durer toute la journée, dans un vent d'Ouest de 25 noeuds mais qui devrait mollir dès la fin de matinée.


A ce jeu, on note le grand retour des favoris, prudents ou moins inspirés sur le départ et le premier bord. Derrière Xavier Macaire, se pressaient ce matin Charlier Dalin (Skipper Macif 2015), Sébastien Simon (Bretagne CMB Performance) et Alexis Loison (Custo Pol). 8 bateaux se tiennent en 2 milles et tous ont choisi de rester au ras des côtes pour entamer les 140 milles qui séparent Wight de Wolf Rock, prochaine marque du parcours.

Seule une triplette de bizuths - Calliste Antoine, Pierre-Louis Attwell et Romain Baggio - s'est décalée dès le Sud de Wight en prolongeant le bord tribord amures vers le large avec désormais un décalage latéral de plus de 12 milles. A propos de bizuth, c'est Loïs Berrehar sur Bretagne CMB Espoir qui pointait en tête ce matin, à la 21ème place au général.

Une trace pour finir qui peut surprendre, celle de Nathalie Criou. Aux prises à des problèmes de génois dans la nuit, la skipper de Richmond Yacht Club Foundation se déclarait « épuisée » à la VHF et pensait un moment s'arrêter. Mais quelques heures de repos au près dans 25 noeuds de vent l'a persuadé de reprendre sa route. Hauts les coeurs, même s'il faut l'avoir bien accroché dans les conditions du moment.


Abandons de l'étape
Thomas Dolan (Smurfit Kappa) : Barre de flèche cassée. A rejoint le Havre hier après-midi.
Eric Delamare (Région Normandie) : Hauban diagonal D2 cassé et grand voile déchiré. A rejoint le Havre en fin de journée.
Nick Cherry (Redshift) : safran cassé. A rallié Cowes cette nuit.
Gildas Mahé (Breizh Cola) : Barres de flèches cassées. A rallié Cowes cette nuit.
Frédéric Duthil (Technique Voile) : Drisse de grand voile cassée. A rejoint Cowes cette nuit.

Le classement (à 7h00) :

1. Xavier #Macaire (Groupe SNEF), à 392 mille
2. Sébastien #Simon (Bretagne Crédit mutuel Performance), à 0,1 mille
3. Charlie #Dalin (skipper MACIF 2015), à 0,2 mille
4. Anthony Marchand (Groupe Royer-Secours Populaire) à 0.6 mille du leader
5. Alexis Loison (Custo Pol), à 0,8 mille
6. Corentin Douguet (NF Habitat) à 1.3 milles
7. Vincent Biarnes (Baie de Saint-Brieuc) à 1.3 mille
8. Eric Peron (Finistère Mer Vent) à 1.6 mille
9. Alan Roberts (Seacat Services) à 1.7 milles
10. Martin Le Pape (skipper MACIF 2017) à 1.7 milles

Solitaire du Figaro
Xavier Macaire
Sébastien Simon
Charlie Dalin
Ajouter un commentaire...

Publicité