Bateaux.com
Magazine de la plaisance
MENU

Transat Jacques Vabre Normandie Le HavreLe Class40 Crédit Mutuel de Ian Lipinski et Adrien Hardy en tête aux portes des alizés

Le duo Crédit Mutuel (Ian Lipinski / Adrien Hardy) a pris la tête de la flotte des Class40 de la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre, hier, en fin de nuit, récoltant ainsi, après une semaine de course, les fruits de son option Ouest. Les belles performances de leur prototype ont aussi joué leur rôle dans ce début de course réussi. La flotte des Class40 est sur le point d’entrer dans le régime de vents portants des alizés qui va les mener jusqu’au pot au noir. Après la stratégie, place à une course de vitesse, technique…

Ian Lipinski et Adrien Hardy avaient mûrement réfléchi leur option Ouest et pris leur décision 24 heures avant le coup d’envoi de la transat. En cavaliers seuls, ils ont réussi à respecter fidèlement leur feuille de route et à en tirer le meilleur, malgré des évolutions météo pas toujours fidèles aux prévisions. Leur Class40, un plan David Raison, mis à l’eau cet été, a ensuite fait parler la poudre…

Explications du skipper Crédit Mutuel, qui revient sur cette première semaine de course.

Avez-vous douté de votre option ?
Ian Lipinski : « Nous avons vraiment suivi le plan initial et les routages d'avant-course. Cela a commencé avant la sortie de la Manche, quand nous avons empanné vers le Nord dans du vent fort, alors que les autres filaient sur la route directe vers la pointe Bretagne.
Nous avons essayé de conserver notre décalage nord-ouest, même si ce n'est jamais facile de descendre dans le classement. On sait qu'il ne faut pas le regarder et que c'est temporaire.
Cette route n'a pas été payante tout de suite, car nous n’avions finalement pas vraiment de front à passer, comme sur une situation classique de passage de dépression. Donc le gain ne pouvait arriver qu’après avoir viré vers le Sud, car tout le monde a eu la rotation à peu près en même temps. »

Nuit magique
Et, après une semaine de patience et de près : la récompense !
Ian Lipinski : « Cette nuit (la nuit de vendredi 1er nov à samedi 2, ndlr), nous avons vraiment bien gagné, avec plus de vent que tout le monde. C'était magique, car cela concordait aussi avec le moment habituel à cet endroit-là, sur une transat, où la mer se range, la température devient douce, les étoiles deviennent belles...
Quand, en plus, on prend la tête de la course, c'est juste magique ! »

Le bateau est une réussite !
Sur les vidéos que vous avez envoyées, il semble que le bateau vous donne toutes satisfactions ?
Ian Lipinski : « Le bateau est génial ! Il est super aérien et se comporte exactement comme souhaité : c’est une réussite ! On filait parfois à 17 nœuds sans une goutte sur le pont, tout confort !
Le bateau est toujours au top après une semaine de course, nous n’avons aucun souci à déplorer. Pic, Pauline et David* on fait du super boulot dans un temps record, nous n'avons pas encore sorti la caisse à outils, si ce n'est pour réamorcer le dessalinisateur. »

Quelle est la situation météo et stratégique des jours à venir ?
Ian Lipinski : « La dorsale n'a pas l'air trop méchante. On observe le classement des IMOCA qui nous donne des infos sur l'absence, ou pas, de vent... La route est encore longue et nous allons bien sûr tout donner pour avancer le plus vite possible. »

Merci !
Ian Lipinski : « C'est une chance énorme de vivre ces moments-là et je remercie vraiment le Crédit Mutuel de s'être engagé dans cette aventure. Nous avons pris des risques en faisant un bateau nouveau et assez différent, et ce que l'on peut dire, quoiqu'il arrive les prochains jours, c'est que le bateau est réussi !
Nous n'avons pas vu le temps passer cette première semaine, j'ai l'impression d'être parti hier. On est bien en mer ! »



Transat Jacques Vabre
Ian Lipinski
Class40
Ajouter un commentaire...

Publicité