Bateaux.com
Magazine de la plaisance
MENU

Il a un sacré palmarès en Figaro Bénéteau, en planche à voile olympique mais paradoxalement Fred Duthil, qui a passé son enfance et son adolescence en Basse-Normandie à Carentan puis Caen, n’a pas si souvent traversé l’Atlantique (deux Transat AG2R La Mondiale, une transat en solitaire) et participera à partir de fin octobre à sa première Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre et sa première grande épreuve à bord d’un trimaran océanique.« J’avais un peu d’appréhension il y a quelques semaines à l’idée de prendre le départ de la Transat Jacques Vabre sur un Multi50. Je suis désormais chaud bouillant car j’ai de moins en moins d’interrogations quant à ma capacité à relever ce défi. Nous avons enchaîné quelques navigations musclées avec Thibaut. Elles m’ont rassuré. Je sais maintenant que je peux le faire. Avec Thibaut qui connaît parfaitement son Solidaires En Peloton – ARSEP, nous sommes armés pour enquiller les milles dans tous types de conditions météos. J’ai le plan de pont en tête, je suis capable de prendre mon quart sans déranger Thibaut. Je me prépare tout de même à une opération « commando » car le Multi50 demande un degré de concentration très élevé, un engagement entier et qu’il va falloir tenir dans le temps. De plus, c’est un voilier stressant sans confort. Nous sommes toujours dans l’humidité. »Bref, la Transat de Thibaut et Fred ne sera pas une sinécure mais le tandem de copains est prêt« les milles vont défiler, ce sont des bateaux exceptionnels, cela compense la dureté de l’exercice » termine le régatier Duthil, gérant de la voilerie « Technique Voile ».

Transat Jacques Vabre
Multi50
Ajouter un commentaire...

Publicité