Bateaux.com
Magazine de la plaisance
MENU

PRB, deuxième de la Transat Jacques Vabre. Dimanche 10 novembre, à 17h 04mn 42s (heure française), Kevin Escoffier et Nicolas Lunven ont franchi la ligne d’arrivée de la 14e édition de la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre en deuxième position de la catégorie IMOCA. Le duo aura mis 14 jours 03h 49mn et 42s pour parcourir les 4 350 milles théoriques depuis Le Havre à la vitesse moyenne de 12,84 nœuds, mais il a réellement parcouru 5035 milles à 14,82 nœuds. Son écart au premier Apivia est de 15h 41mn 42s.

Ils disaient viser le podium et c’est chose faite, de très belle manière. Au terme d’un match-racing d’anthologie au large des côtes brésiliennes, Kevin Escoffier et Nicolas Lunven terminent deuxième d’une course qu’ils ont contribué à animer du début à la fin. Et ce n’est pas une surprise. S’ils n’ont pris en main l’ancien IMOCA de Vincent Riou qu’au mois d’août, le binôme n’a eu aucune difficulté à trouver immédiatement les manettes de PRB. Réputé le plus léger des IMOCA, ce plan VPLP-Verdier de 2009 très polyvalent avait été remis à niveau en 2018 par l’adjonction de foils de belle envergure.

Dès le départ, PRB démontre qu’il faudra compter avec lui, même si la deuxième nuit de course occupe presqu’à plein temps Kevin, troquant le ciré pour la blouse de mécano afin de réparer le dessalinisateur défectueux. Mais PRB tient la cadence et monte en puissance au louvoyage dans le golfe de Gascogne et le long de l’Espagne pour prendre la tête toute la journée du 30. Pendant la réparation, le plomb du moteur a malheureusement sauté. Kevin Escoffier et Nicolas Lunven écopent d’une pénalité d’1 h 30 et choisissent l’entrée dans les hautes pressions pour effectuer leur réparation. Une parenthèse qui les décroche un peu d’Apivia et Charal.

Rétrogradés en sixième position, le duo cravache dans l’alizé avec une trace très économe en milles et se retrouve dans la roue d’Apivia en troisième position à l’entrée du Pot-au-noir. Il ressort troisième après l’arrêt buffet de Charal, double logiquement Banque Populaire qui s’est intercalé, résiste aux assauts d’11th Hour Racing mais voit revenir dans son rétroviseur le foiler noir. L’explication se termine par une bataille d’empannages d’anthologie à l’approche de la Baie de Tous les Saints. Dans la chaleur brésilienne, c’est un spectacle de très haut niveau qu’offrent les deux équipages qui ne lâchent rien malgré deux semaines de course éreintante.

La belle série continue donc pour Kevin Escoffier qui a trouvé en Nicolas Lunven le stratège et le performer qu’il attendait. Deuxième de la Rolex Fastnet Race, deuxième du Défi Azimut, deuxième à Salvador de Bahia, difficile de faire plus régulier…

Transat Jacques Vabre
PRB
Kevin Escoffier
Nicolas Lunven
IMOCA
Ajouter un commentaire...

A la découverte du voilier #IMOCA. Consultez toutes les caractéristiques du bateau de 18.28 m. construit par le chantier #Multiple

  • 1 avis

    IMOCA - voilier du chantier Multiple

    Le voilier IMOCA est un monocoque course-croisière, construit par le chantier Multiple. Ce voilier Quille pendulaire, gréé en Sloop, mesure 18.28 m de long.

    Publicité