Bateaux.com
Magazine de la plaisance
MENU

Alex Thomson et Neal McDonald contraints de se retirer de la Transat Jacques Vabre après avoir heurté un OFNI
Le navigateur britannique Alex Thomson et le co-skipper Neal McDonald contraints de se retirer de la Transat Jacques Vabre après avoir heurté un OFNI.

Les skippers continuent de travailler pour stabiliser le bateau afin de naviguer en toute sécurité, sans assistance jusqu'au port le plus proche.

Le Britannique Alex Thomson et son co-skipper Neal McDonald ont été contraints de se retirer de la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre, la première course de l'équipe à bord du nouveau bateau HUGO BOSS.À 09h37 GMT ce matin, alors qu'il naviguait à environ 25 noeuds, Thomson et McDonald, à bord de l’IMOCA HUGO BOSS, ont heurté un objet non identifié submergé dans l'eau. Les deux skippers s’en sont sortis sans blessures majeures mais le bateau a subi des dommages sur la quille, marquant la fin de la course pour le duo britannique.

S'exprimant à bord du bateau après l'incident, Alex Thomson a déclaré : « Ce matin, Neal et moi étions tous les deux réveillés, et naviguions à environ 25 noeuds, quand nous avons heurté quelque chose dans l'eau. J'étais à l'intérieur du cockpit juste derrière le « piédestal ». Neal était juste derrière la porte du cockpit.Nous ne sommes pas sûrs de ce que nous avons heurté, mais c'était quelque chose de grand, sous l'eau, et qui a stoppé net le bateau qui filait à 25 noeuds. La quille a subi beaucoup de dommages et n’est plus attachée que par le vérin hydraulique.Neal et moi sommes tous les deux physiquement OK. Pas de blessures graves, juste quelques bleus. Nous avons eu beaucoup de chance.Si vous deviez monter dans votre voiture, fermez les yeux, et conduire à plus de 60 km/h dans un mur de briques ... c'est ce que c'était !"

Depuis l'incident, les skippers, accompagnés par leur équipe technique à terre, ont travaillé sans relâche pour stabiliser la quille afin de leur permettre de naviguer en toute sécurité, sans assistance, jusqu'au port le plus proche.

Ross Daniel, directeur technique, a déclaré : "Après de nombreuses heures à essayer de stabiliser la quille, Alex et Neal sont évidemment très fatigués et nous avons donc pris la décision qu'ils doivent prendre un peu de repos. Ensemble, nous réévaluerons la situation demain matin. Les deux skippers sont en sécurité à bord, le bateau est stable, et ils ne sont pas en danger immédiat.Une fois la quille stabilisée, notre meilleure option semble être de naviguer lentement et en toute sécurité vers les îles Canaries mais nous prendrons cette décision demain. À l'heure actuelle, Alex et Neal ne sont pas en danger immédiat, et nous ne sommes pas soumis à des contraintes de temps parce que le bateau est actuellement dans des vents légers et une mer calme, et cela devrait de continuer en raison de l’anticyclone présent sur les Açores. Le bateau navigue actuellement en direction nord-ouest, ce qu'il continuera à faire toute la nuit".

L'incident s'est produit au septième jour de la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre, la course transatlantique en double la plus longue et la plus difficile au monde qui emmène les skippers, en duo, sur un trajet de 4 350 milles entre Le Havre et Salvador, Brésil. Lorsque le bateau HUGO BOSS a heurté l’OFNI, Thomson et McDonald avaient parcouru plus d'un tiers du parcours, et étaient situés à environ 380 miles au nord-ouest des îles Canaries.

Alex Thomson
Hugo Boss
Transat Jacques Vabre
Ajouter un commentaire...

Publicité