Bateaux.com
Magazine de la plaisance
MENU

Ultime répétition pour le Charal Sailing Team avant la Transat Jacques Vabre

L'IMOCA Charal participe à Lorient, de mercredi à dimanche à la 9e édition du Défi Azimut. Avec comme moment fort une course en double de 48 heures, que disputera le duo Jérémie Beyou/Christopher Pratt. L'occasion pour ces derniers, mais aussi pour tout le Charal Sailing Team, de se roder une dernière fois en course, à cinq semaines du départ de la Transat Jacques Vabre.

Un peu plus d'un mois après leur belle victoire sur la Rolex Fastnet Race, Jérémie Beyou et Christopher Pratt sont de retour en course cette semaine, puisqu'ils participent au Défi Azimut, qui se déroule cette année en trois parties : runs de vitesse mercredi, course en double de 48 heures de jeudi à samedi, tour de Groix en équipage dimanche.

Une épreuve désormais bien ancrée dans le calendrier de la classe IMOCA, qui fait souvent office d'ultime répétition avant les grandes courses de l'automne, Transat Jacques Vabre, Route du Rhum ou Vendée Globe. En septembre 2018, Jérémie Beyou et le Charal Sailing Team y avaient étrenné leur tout nouveau Charal, qui avait marqué les esprits avec des images très aériennes. Un an plus tard, ce dernier sera à n'en pas douter une nouvelle fois l'un des animateurs du Défi Azimut.

« En un an, nous avons énormément progressé dans la maîtrise du bateau et dans la faculté à le mener vite tout le temps, sans compter que nous n'avons plus vraiment de doutes sur sa fiabilité », estime ainsi le skipper de Charal. Qui aborde ce Défi Azimut avec en tête la Transat Jacques Vabre en double, grand objectif de la saison (départ du Havre le 27 octobre à destination de Salvador de Bahia).

« C'est clairement une répétition générale avant la Transat Jacques Vabre. D'abord pour Christopher et moi, d'autant que même si nous étions très contents de remporter la Rolex Fastnet Race, nous avons fait quelques petites erreurs sur lesquelles nous avons bien débriefé depuis. C'était important de se dire les choses et de chercher des solutions pour être meilleurs à l'avenir », explique Jérémie Beyou. Qui ajoute, à propos du Défi Azimut : « C'est aussi une bonne répétition pour toute l'équipe, d'un point de vue logistique et préparation technique du bateau, mais également au niveau de notre cellule stratégie, composée de Nicolas Andrieu, en charge de la performance, de Bertrand Pacé, qui s'occupe des règles/instructions de course et du positionnement sur la ligne de départ, et du météorologue Pierre Lasnier. Il faut que cette cellule fonctionne bien sur l'Azimut pour être parfaitement rodée en vue de la Transat Jacques Vabre. » Les objectifs ne manquent donc pas sur cette 9e édition, qui permettra en outre de faire partager des émotions fortes aux invités embarqués sur les runs de vitesse et le tour de Groix. Toujours aussi ambitieux, Jérémie Beyou conclut : « Notre victoire sur le Fastnet nous a mis sur une bonne dynamique, donc on a forcément envie de poursuivre sur notre lancée. » Ses 22 concurrents sur ce Défi Azimut sont prévenus...

Jérémie Beyou
Charal
IMOCA
Transat Jacques Vabre
Ajouter un commentaire...

A la découverte du voilier #IMOCA. Consultez toutes les caractéristiques du bateau de 18.28 m. construit par le chantier #Multiple

  • 1 avis

    IMOCA - voilier du chantier Multiple

    Le voilier IMOCA est un monocoque course-croisière, construit par le chantier Multiple. Ce voilier Quille pendulaire, gréé en Sloop, mesure 18.28 m de long.

    Publicité