Bateaux.com
Magazine de la plaisance
MENU

Premières étraves dans le Pot-au-noir. Nous y sommes. Groupe GCA – Mille et un sourires est entré cette nuit dans les bizarreries du Pot-au-noir. Des 22 nœuds au compteur, Gilles Lamiré et Antoine Carpentier n’en voient plus que 9, mais peuvent se féliciter de continuer à avancer. Forcément, une compression de la flotte est attendue dans les prochaines heures, et déjà Solidaire En Peloton - ARSEP a rattrapé 50 milles depuis ce midi ! La flotte des IMOCA, elle aussi, se regroupe avant même la Zone de Convergence Intertropicale avec le retour des gros parieurs de l’ouest : Advens for Cybersecurity n’est plus qu’à 30 milles du tableau arrière d’Arkea-Paprec. Il va sûrement se passer des surprises au sein de la flotte de la 14e édition de la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre d’ici l’arrivée dans la Baie de Tous les Saints…

Class40 : Le grand écart600 milles séparent ce matin le leader de la flotte Crédit Mutuel, du dernier Equipe Voile Parkinson qui recommence à peine à accélérer à 7 nœuds sous l’île de Madère. Dans l’ouest des îles Canaries, des duels et des bagarres ont lieu, la régate ne s’arrête décidément jamais ! Chocolats Pariès – Coriolis Composites et Prendre la mer Agir pour la forêt ont à peine 3 milles d’écart. A la 9e place Edenred et Vogue avec un Crohn 8e, ne se lâchent plus d’une semelle à 1 mille, et Crosscall Chamonix-Mont Blanc ne doit surtout pas laisser passer Linkt s’il veut conserver sa 5ème position. Devant, c’est toujours le tandem Lipinski/Hardy qui tient la dragée haute toujours avec le même écart d’une bonne trentaine de milles devant Leyton et Aïna Enfance & Avenir. Sur ce long bord bâbord amures cap plein sud, pas de grande stratégie mais du placement et surtout de la vitesse max !

Multi50 : coup de frein pour Groupe GCA – Mille et un sourires
Primonial après son arrêt au Cap Vert a perdu beaucoup. Sébastien Rogues et Matthieu Souben se font croquer par les IMOCA de tête, positionné entre Charal et Apivia à 22 milles de leur tableau arrière. Devant, les étraves de Groupe GCA – Mille et un sourires pointent le bout de leur nez dans le Pot-au-noir. Gilles Lamiré et Antoine Carpentier ont sérieusement ralenti. 7 nœuds, puis 10 nœuds, un coup ça avance, un coup ça ralenti. Le tandem commence à manœuvrer dans les griffes de cette nasse capricieuse. Solidaires En Peloton - ARSEP continue sa cavalcade à 20 nœuds mais sait parfaitement que dans une poignée d’heures se sera son tour.

IMOCA : jeu grand ouvert derrière Charal
Toujours 70 milles d’avance ce matin pour Jérémie Beyou et Christophe Pratt à bord de Charal ! Derrière le jeu reste très ouvert, surtout celui des chaises musicales : Apivia voit 11th Hour Racing se rapprocher dangereusement voire le dépasser par l’ouest tandis PRB et Banque Populaire se bagarrent comme des fous avec 2 milles d’écart par rapport à la route directe. L’incroyable remontée de Thomas Ruyant et Antoine Koch sur Advens for Cybersecurity leur permet de raccrocher le wagon des 5 IMOCA positionnés dans l’ouest des îles du sud de l’archipel du Cap Vert. On notera également la belle trajectoire de Newrest – Arts & Fenêtres qui reprend des milles après son passage à l’intérieur des îles. A plus de 1000 milles de Charal, Ariel 2 mené par l’équipage norvégien Huusela/Fergusson, pénalisé par une grand-voile très abîmée depuis le golfe de Gascogne fait du mieux qu’il peut !

Transat Jacques Vabre
Ajouter un commentaire...

Publicité