Bateaux.com
Magazine de la plaisance
MENU

Les premières 24 heures de la 14e édition de la transat Jacques Vabre Normandie Le Havre ont été sportives et rapides. Premier fait de course important dès 7h ce matin : le démâtage du Class40 Lamotte – Module Création (Berry/Le Turquais) survenu par 25 nœuds de vent au portant alors qu’il était en tête de flotte. Voiles de portant déchirées, petits ennuis techniques ont marqué ce premier jour en mer, mais également de superbes glissades entre la pointe de Bretagne et le golfe de Gascogne. L’heure du changement de rythme a sonné : le vent a basculé au sud et les vitesses redescendent au compteur. Leyton, Solidaires En Peloton – ARSEP et Charal sont en tête des classes Class40, Multi50 et Imoca.

Class40 : le pari de Crédit Mutuel
Ils sont deux équipages la nuit dernière, Lipinski/Hardy et le duo mixte Pourre/Luciani à s’être fait la malle près des côtes anglaises en vue de doubler le DST (dispositif de séparation de trafic) par l’ouest pour garder un meilleur angle quand le vent basculerait au sud. Sur leur tout nouveau Class40 Crédit Mutuel au nez rond et spatulé signé David Raison, les deux lascars ont le sourire. Joint ce midi à la vacation, Adrien Hardy semblait un homme heureux. « Tout va bien pour nous, on est en route pleine balle vers l’Atlantique en bâbord amures. On découvre le bateau dans du vent fort, on est contents ». 5e au classement de 16h, le tandem tente un beau coup qui pourrait s’avérer payant dans les prochaines heures. Si les favoris comme Leyton et Aïna Enfance & Avenir sont bien aux-avants-postes sur cette entame tonique, deux belles surprises sont à souligner : Kito de Pavant et Achille Nebout sur Made in Midi sont 3eau classement de 16h sur un Class40 de 2013. Le duo mixte, Charles Louis Mourruau et Estelle Greck sur Entraide Marine – ADOSM tient bien la cadence à la 7e place sur leur Pogo S2 de 2010 !

Multi50 : Solidaires En Peloton – ARSEP ouvre la route vers le BrésilThibaut Vauchel-Camus et Frédéric Duthil ont pris les devants largement, mettant déjà 36 milles d’écart avec leurs camarades de jeu, Primonial et Groupe GCA – Mille et un sourires. 422 milles avalés en 24h, c’est pas mal ! Cet après-midi le vent à basculé du nord-est au sud en mollissant. Le jeu va maintenant consister à éviter une zone sans vent dans l’est du golfe de Gascogne, et pointer au sud-ouest les étraves sur une route un peu cabossée au plus près du vent. Il va falloir être aux réglages et rester vigilant quant aux caprices du vent.

Imoca : Du monde aux trousses de CharalQuelle trajectoire magistrale ! Jérémie Beyou est Christopher Pratt se sont offerts des pointes à près de 28 nœuds, plus rapides parfois que les Multi50. « Normalement, on va se dégager de l’influence du front avec une zone moins ventée. Mais ce sera une allure bien engagée et il va falloir qu’on s’habitue parce que ça va être comme ça jusqu’à Bahia. » expliquait Christopher Pratt lors de la vacation de midi. Il n’y aura donc aucun répit ! Derrière Charal, la bataille fait rage : Initiatives Cœur, Apivia, 11th Hour Racing sont aux trousses. Hugo Boss met du nord dans sa route, Apicil choisit de rester au vent de la meute : 50 milles d’écart en latéral sur la flotte des Imoca, les stratégies se mettent en place.

Transat Jacques Vabre
Ajouter un commentaire...

Publicité