Equipage
Tous ActualitésPublicationsPhotosForums
Role d'equipage
Championnat de France Solitaire Équipage
Equipages

C'est une troisième édition record de la DRHEAM-CUP qui s'élancera le dimanche 19 juillet, puisqu'ils sont près de 100 à s'être inscrits au GRAND PRIX DE FRANCE DE COURSE AU LARGE qui reliera Cherbourg-en-Cotentin à La Trinité-sur-Mer. Passage en revue de la flotte, des Ultimes sur le parcours de 1100... - Lire la suite

Régate
Ajouter un commentaire...

En 2020, la classe MULTI50 joue sur tous les terrains. Après un début de saison perturbé par la crise sanitaire, les Multi50 reviennent avec une saison compacte et un programme varié, à l’image d’un bateau tout terrain, à l’aise avec tous les formats de course. Le plateau, avec 7 bateaux récents opérationnels... - Lire la suite

Multi50
Ajouter un commentaire...

Sodebo Ultim 3 en pleine préparation pour le Trophée Jules Verne.
Plus d’un mois après sa mise à l’eau, Sodebo Ultim 3 enchaîne les navigations au large de Lorient. Pour Thomas Coville, il s’agit de continuer à découvrir son trimaran en mode totalement volant, grâce aux plans porteurs ajoutés sur... - Lire la suite

Multicoques
Sodebo-Ultim
Thomas Coville
Ajouter un commentaire...

La troisième édition de la DRHEAM-CUP, dont le départ sera donné le dimanche 19 juillet à Cherbourg-en-Cotentin à destination de La Trinité-sur-Mer, sera le théâtre du tout premier Grand Prix de France de Course au Large. Le plateau s’annonce une nouvelle fois très riche, avec plus de 80 bateaux attendus... - Lire la suite

Ajouter un commentaire...

Ce lundi 22 juin à Port Camargue, Jonathan Chodkiewiez a établi un premier temps de référence de la Tartine Cup, dans la catégorie Monocoque 6.50 équipage. Le trio composé du ministe, de Brice de Crisenoy et de Justin Baradat, a parcouru les 20 milles nautiques en 1h 58mn 15s à la vitesse moyenne de... - Lire la suite

Mini 6.50
Tartine Cup
Ajouter un commentaire...

La réplique de la frégate de La Fayette à nouveau ouverte à la visite à partir du 27 juin, à quai, dans l’Arsenal des Mers, à Rochefort (Charente Maritime)

Le 27 juin prochain, L’Hermione tournera le dos au confinement et accueillera à nouveau le grand public à son bord. Une réouverture du navire... - Lire la suite

Ajouter un commentaire...

Le Record SNSM Multi 50 pour Solidaires En Peloton – ARSEP. Thibaut Vauchel-Camus et son équipage, partis hier en fin d’après-midi de Saint-Nazaire, ont mis 14 heures et 19 minutes afin de parcourir les 300 milles en direction de Saint-Malo. Il manque seulement 52 minutes au Défi Voile Solidaires En... - Lire la suite

Thibaut Vauchel-Camus
Record SNSM
Ajouter un commentaire...

Incroyable odyssée de Pory, le bateau pirate qui navigue tout seul dans les Caraïbes ! #Piratage

Mouillage
Piratage
Ajouter un commentaire...

#Navigationenvoilier, le problème de#@poids

Apprendre la navigation
Réglage de voile
Cours de voile
Art de la navigation
Ajouter un commentaire...

Aventures et mésaventures en Antarctique : après l’échouement, perte de confiance dans le bateau #Exploration

Voie d'eau
Déséchouement
Exploration
Antarctique
ERICH DELNATTE - 2 semaines
A bon ? La rédaction a pris contact avec un autre équipier !? Très bien, mais... un équipier qui a égoïstement abandonné le bateau avec Dominique et Carole ou équipier qui est resté à bord, solidaire du "capitaine et son épouse" pour ne pas les laisser risquer de mettre leur vie en danger en ramenant en équipage réduit une goélette de 50 pieds ? Ce serait aussi intéressant de développer le coté valeur humaine, solidarité d'un équipage soudé devant l'adversité versus le coté consommateur ...
daniel enjolet - 2 semaines
bonjour, Je comprends que l'incertitude incite à la prudence. C'est légitime. Il y avait deux problèmes: le moteur et sa réserve de gasoïl et la quille. Hormis l'absence surprenante de vérifications, que la quille soit remplie de gasoil ou d'eau est-ce une grande différence?
Jean-Philippe Laurentin - 2 semaines
Personnellement je comprends tout à fait la décision des équipiers de débarquer. Il ne fait aucun doute dans mon esprit, vu les nombreux manquements constatés en matière de préparation et d'entretien du bateau, qu'ils ont pris la décision qui s'imposait. En cas d'accident, le rapport d'enquête aurait vraisemblablement été tout aussi accablant que pour l'accident du PARADISE : sauf que les équipiers n'avaient pas osé débarquer avec le résultat que l'on sait. Il n'y a pas de place pour l'amateurisme dans ces régions.
Voir les commentaires suivants
Ajouter un commentaire...

Rétrospective de l'année 2019 de #Pousséparlevent #windsurf

Windsurf
Poussé par le Vent
Ajouter un commentaire...

Entraînements Minis et IRC au Pôle Compétition de la Trinité-sur-Mer

La Société Nautique de la Trinité-sur-Mer, en partenariat avec la mairie de la Trinité-sur-Meret la Compagnie des Ports du Morbihan, mutualisent depuis plusieurs années leurs moyens pour mettre en place le Pôle Compétition... - Lire la suite

Mini 6.50
Société Nautique de la Trinité-sur-Mer
Ajouter un commentaire...

Alex Thomson et son équipe - tout comme les concurrents de la classe IMOCA - ont dû stopper leur entraînement pendant 9 semaines en raison de la pandémie de COVID-19. Suite à l'assouplissement des restrictions de confinement en Angleterre, l'équipe a pu remettre le bateau à l'eau, avant de reprendre... - Lire la suite

Hugo Boss
Alex Thomson
IMOCA
Vendée Globe
Ajouter un commentaire...

#Virerdebord #àlavoile, comment dessiner une belle courbe ?

Réglage de voile
Apprendre la navigation
Manoeuvre à la voile
Ajouter un commentaire...

Réussir son #virementdebord, timing et esprit d'équipe

Réglage de voile
Virement
Apprendre la navigation
Manoeuvre à la voile
Ajouter un commentaire...

Cap sur Nous et la fin du confinement, retour à la préparation du voyage #CapSurNous

Tunisie
Cap sur nous
Ajouter un commentaire...

La DRHEAM-CUP 2020 s’élancera le dimanche 19 juillet.
La troisième édition de la DRHEAM-CUP aura bien lieu ! La Fédération Française de Voile ayant confirmé le 10 juin son avis favorable, après des échanges avec les autorités compétentes, la voie est désormais libre pour obtenir les accords des autorités... - Lire la suite

Ajouter un commentaire...

Un départ difficile pour l'équipage de #nomadcitizensailing

Nomad Citizen Sailing
Ajouter un commentaire...

Entre l’Australie et les Philippines, Hugo raconte sa course autour du monde #TheSailingFrenchman

The Sailing Frenchman
Clipper Round the World
Australie
Ajouter un commentaire...

La Fondation Belem annule les navigations du Belem en 2020. En raison de la crise sanitaire, la Fondation Belem a décidé d’annuler sa saison 2020. Le Belem restera donc à quai et reprendra la mer en 2021. Les navigations 2020 proposées aux nombreux passionnés sont reportées en 2021. Le Belem sera à nouveau... - Lire la suite

Belem
Ajouter un commentaire...

Plu de 20 ans que Eric Tarbarly a disparu en mer... #MarquéAJamais

Eric Tabarly
Disparition
Voir les commentaires suivants
Ajouter un commentaire...

La classe Diam 24 one design disputera son Championnat de France 2020 sur 2 grandes épreuves. Ce sera le grand rassemblement des amoureux de la vitesse et de la régate, une grande occasion de renouer avec le plaisir de régater dans 2 événements toujours remarquablement organisés.

Des Régates... - Lire la suite

Diam 24
Ajouter un commentaire...

Retrouvailles avec l’océan ! Rien de mieux pour débuter la semaine que de retrouver le chemin des pontons et déjà dans les prochains jours celui de l’océan, dont ce lundi 8 juin marque la journée mondiale ! Six mois que le Maxi Edmond de Rothschild n’avait pas mis ses étraves dehors… une éternité pour... - Lire la suite

Trimaran
Charles Caudrelier
Franck Cammas
Gitana Team
Ajouter un commentaire...

Thomas Ruyant et toute son équipe enchainent depuis le début de la semaine, avec méthode et circonspection, les navigations de mise au point au large de Lorient. Bénéficiant de conditions météos particulièrement propices, vent pour une quinzaine de noeuds, mer plate et sous un soleil généreux, le skipper... - Lire la suite

Thomas Ruyant
Vendée Globe
IMOCA
Ajouter un commentaire...

Aventures et mésaventures en Antarctique, impossible de gagner plus au sud #Antarctique

Antarctique
Expédition
Ajouter un commentaire...

Dernier épisode de #Pattaluvia !

Surf
Lost in the Swell
Ajouter un commentaire...

Ce mardi 26 mai à Port Camargue, Yvan et Mathis Bourgnon ont établi un premier temps de référence de la Tartine Cup, dans la catégorie Catamaran de sport. Détenteurs du record de la traversée de la Méditerranée, de celle de la Manche et de la plus longue distance parcourue en 24h, père et fils ont parcouru... - Lire la suite

Tartine Cup
Mathis Bourgnon
Yvan Bourgnon
Port-Camargue
Ajouter un commentaire...

#Naviguerensolitaire, faire ses #premierspas en #sécurité

Apprendre la navigation
Navigation
Solitaires
Sécurité
Ajouter un commentaire...

Le V and B – Mayenne de Maxime Sorel retrouve la mer.
C'est une étape importante, à la fois technique et symbolique, le monocoque V and B – Mayenne a été remis à l'eau et remâté ce matin à Concarneau. Il reste cinq mois à Maxime et son équipe avant le départ du Vendée Globe. Cinq mois de préparation,... - Lire la suite

Maxime Sorel
Vendée Globe
IMOCA
Ajouter un commentaire...

Gitana Team, une saison 2020 repensée et un programme adapté.
Depuis la mi-mars, comme l’ensemble des français et plus largement de nombreux pays dans le monde, les membres du Gitana Team ont dû faire face aux conséquences de la crise inédite que traverse notre planète. À quelques jours de l’ouverture... - Lire la suite

Gitana Team
Franck Cammas
Charles Caudrelier
Trophée Jules Verne
Ajouter un commentaire...

Les Sauveteurs en Mer appellent les adeptes de la mer à la prudence. Suite à la reprise de la navigation et à la réouverture de certaines plages, nombreux sont les amoureux de la mer qui profitent à nouveau des plages, prennent le large le temps d'une sortie en mer en bateau ou lors d'activités nautiques.... - Lire la suite

Ajouter un commentaire...

Aventures et mésaventures en Antarctique, une histoire qui aurait pu mal tourner… #Exploration

Expédition
Sécurité
Gilet de sauvetage
glace
Antarctique
Katell les tutos de la croisiere - 1 mois
J'ai connu des skippers et des voiliers à l'image de ce qui est décrit ici. Des marins généreux, expérimentés appréciés et reconnus, comme les commentaires précédents le décrivent. Il n'empêche que trop souvent dans le milieu associatif on s'est habitué à faire avec peu de moyens: système D, main d’œuvre gratuite et plus ou moins qualifiée. Cela permet à des centaines ou milliers de matelots d'apprendre à naviguer à un coût modéré dans une ambiance conviviale. Côté sécurité, on s'habitue à réparer en mer, avec les moyens du bord, et faire durer le matériel jusqu'à la rupture. Cet état d'esprit devient une partie intégrante de l'aventure, soutenue par des valeurs anti-consuméristes. Au final on en arrive à prendre des risques parfaitement évitables, et on passe autant de temps à bricoler qu'à naviguer. Je pense que les responsables associatifs devraient être plus exigeants sur ce point; sinon la législation va se durcir encore et nous perdrons le droit de partager notre passion en dehors des circuits commerciaux.
ERICH DELNATTE - 1 mois
La sécurité à bord d'un bateau, que ce soit un voilier privé ou professionnel ou un navire à moteur est quelque chose d'impératif. D'ailleurs les TAAF ne s'y trompent pas et sont très exigeantes à ce sujet quand on dépose un dossier pour l'obtention de l'autorisation de naviguer en Antarctique. Tous les skippers qui sillonnent ces eaux sont donc informés et conscients de l'importance de la sécurité à bord et de l'utilité du matériel de sécurité et de son bon entretien. la Cardinale est en tout point conforme à la réglementation et va même plus loin en ajoutant à la liste de l’équipement obligatoire une balise IPRD supplémentaire ainsi que des balises personnelles, des combinaisons TPS et autres trackeur. La lecture de cet épisode sur notre balade dans les eaux du grand continent blanc, la visite de la base de Videla et nos contacts nocturnes avec les growlers est un régal et rappelle d'excellents souvenirs. J'aimerai cependant apporter une petite correction au dernier chapitre et à la perte supposée "d'un petit objet non identifié (qui) se détache de la brassière de sauvetage de Carole"SIC. Les choses ne se sont pas réellement déroulées de la sorte même si j'aime bien l'image et le "Voyons Carole" lancé par le Capitaine ! Encore une fois nos amis journalistes devraient vérifier les faits avant de publier. Voilà donc ma version: je me suis aperçu en manipulant les gilets pour les ranger que quelque chose se déplaçait à l’intérieur de la housse de l'un d'eux. A l'ouverture de celle ci je constate que le système entier de gonflage automatique s'est désolidarisé de l'enveloppe de la bouée, (système HAMMAR à déclenchement hydrostatique). Intrigué je le replace et en le manipulant un peu fermement je me rends compte qu'il se décroche à nouveau. J'en informe le skipper, on vérifie alors scrupuleusement les douze gilets présents à bord (dont les systèmes de gonflage avaient tous été changés avant le départ) pour s'apercevoir que cinq présentent les même symptômes. Ils restent donc sept gilets opérationnel pour six équipiers c'est donc parfait. Que s'est-il donc passé? Les kits de rechange des systèmes de gonflage avaient tous été changés par précaution avant le départ, cinq d'entre eux n’étaient pas conformes au niveau des fixations (petits ergots) sur la bouée! Pourquoi ? Comment ? je ne sais pas ! Et ceci était d'autant plus sournois que l'on arrivait bien à les mettre en place mais que seule une manipulation un peu brutale faisait sauter. Les pièces défectueuses ont été gardées pour réclamation auprès du fournisseur et avoir une explication. A ce jour je n'ai pas le réponse. Cet incident aurait pu avoir de faucheuses conséquences, même si sous ces latitudes les gilets servent plutôt de harnais pour ne pas passer par dessus bord que de système de flottaison . @Katell, je suis pleinement d'accord avec vous sur le fait que commercial ou associatif, nous devons tous être extrêmement vigilant et exigeant sur la sécurité, c'est la liberté de tous qui est en jeu. Mais rassurez vous Katell, les économies de bout de chandelle ne sont pas la philosophie de La Cardinale et je vous invite si d'aventure vous croisez cette belle goélette à vous présenter à bord pour constater par vous même. Pour conclure, et là je m'adresse au journaliste, il est intéressant de relater ce type d'incident si on va jusqu'au bout de l'analyse et qu'on en tire des conclusions qui puissent être utiles à tout le monde. Si c'est pour rester dans le sensationnel, pour rester dans le style article à charge je ne vois pas trop l'utilité.
Jean-christophe Dessirier - 1 mois
J’ai été captivé par le premier article du récit de cette aventure et j’attendais avec impatience la suite du «voyage» et c’est seulement en terminant la troisième partie que j’ai découvert qu’il y avait des commentaires.Je ne suis probablement pas un grand marin contrairement à ce que je crois comprendre au travers d’une bonne partie des personnes qui commentent ce texte, mais en tant qu’ancien skipper professionnel je me permets tout de même d’écrire un mot.J’ai tout d’abord été surpris par les premiers commentaires négatifs sur ce récit, puis je n’ai pas compris l’acharnement contre son auteur, mais plus je lisais ces commentaires plus il me semblait évident que monsieur B avait fait appel à ses amis (comment autrement auriez-vous pu connaître la fin du récit avant qu’il ne soit publié ?).Certains commentaires ne me semblent pas vraiment objectifs : Si le bateau semble parfait pour ce programme de navigation (avec un pilot auto à la hauteur), vous qui naviguez ne prêtez pas plus d’attention que cela à votre parc que batteries ? Votre groupe électrogène est-il autonome ou a-t-il besoin continuellement d’un opérateur ? N’avez-vous pas non plus de filtre à gasoil en réserve ? Les fonds de vos cales moteur sont-ils couverts d’huile ? Un guindeau 100 % opérationnel ne vous semble pas une sécurité importante, sous ces latitudes plus encore qu’ailleurs ? … Soyons sérieux et essayons de rester objectif.Il est tout à votre honneur de vouloir défendre votre ami mais je ne pense pas que votre manque d’objectivité l’aide beaucoup, pas plus que pour défendre quelqu’un il vous faille attaquer quelqu’un d’autre (la «crise» du covid19 ne nous aura donc rien appris, pas plus l’acceptation de la différence que l’indulgence, et notre monde ne changera donc pas de si tôt).Pour moi ce récit ne retire rien au beau parcours nautique du propriétaire du bateau que vous mettez en avant, ni même les belles navigations que vous avez partagez avec lui, il me permet simplement d'avoir en tête un certain nombre de points sur lesquels je dois rester vigilant lors de mes propres navigations et c’est là, je trouve, tout l’intérêt d’un partage d’expérience.Merci à l’auteur de l’article pour ce partage, merci au site de nous permettre de lire tant d’aventures, d’informations et d’expériences, merci à tout ceux qui ont commenté d’avoir apporté des informations complémentairesBon vent et bonne mer à tout le monde.
Ajouter un commentaire...

Cap sur nous, un point lyrique en cette période de crise sanitaire #CapSurNous

Tunisie
Cap sur nous
Confinement
Ajouter un commentaire...

Noël en course dans le Pacifique Sud #TheSailingFrenchman

Clipper Round the World
The Sailing Frenchman
Ajouter un commentaire...

Comment préparer sa trousse à #pharmacie en #grandecroisière ?

Médical
Jean-Yves Chauve
Médecine
Trousse de secours
Ajouter un commentaire...

Aventures et mésaventures en Antarctique, enfin la glace ! #Antarctique

Expédition
glace
Antarctique
Pascal Analu - 1 mois
Au vu des commentaires sous les articles précédents de cette aventure, je suis extrêmement choqué par l'attitude de bateaux.com. Je ne sais absolument pas qui dit la vérité, mais face aux doutes émis par les différents témoignages totalement contradictoire de cette aventure; la moindre des décences journalistiques serait (au minimum) de mettre un encart d'avertissement sur le fait que les points de vues semblent diverger (et un droit de retour de l'équipage mis en cause serait également la moindre des choses, comme le fait tout journaliste qui se respecte) Et je tiens à préciser que je ne connais personne dans cette histoire et que c'est la première fois de ma vie que je me permets de commenter un article; mais je suis tellement abasourdie par vos manières (et à mon avis je ne dois pas être le seul) C'est une honte
Laurent Bouquet Des Chaux - 1 mois
Ou le journaliste à fait bien son travail et les commentaires sont parties intégrantes du récit ! Je reconnais là un excellent teasing qui me pousse à revenir sur le site, lire la suite !
Pascal Analu - 1 mois
Vous savez aussi bien que moi que 90% des gens ne lisent pas les commentaires (je suis d'ailleurs moi aussi tombé dessus totalement par hasard). C'est donc bien pour cela que le minimum serait un encart d'avertissement sur le fait que les avis sur cette aventure semblent (fortement) diverger
Ajouter un commentaire...

Une #escale coup de coeur

Poussé par le Vent
Ajouter un commentaire...
Laurent Dufour
Suivre

A publié dans le forum Que penser du contest 28 de chez conyplex ?

Bonjour, le Contest 28 a pris en 1976 la suite du Contest 27 du même architecte Dick Zaal, avec des dimensions très similaires. Et je suis l'heureux possesseur d'un Contest 27 depuis plus de 10 ans (qui est à vendre du reste sur Marseille). C'est un bateau très habitable et d'une belle finition ( boiserie, contremoulage) Le chantier Contest Yacht est situé en Hollande, et se distingue par la qualité (et le prix...) de ses productions, à la façon des voiliers nordiques. Par exemple, je n'ai pas d'osmose visible sur ma coque, et je ne connais aucun Contest présentant de l'osmose. La largeur de l'arrière, l'ergonomie du cockpit est totalement inhabituelle pour l'époque et deviendra un standard nettement plus tard. La raideur à la toile conséquente et rassurante est en partie due à un fort rapport de lest: il supporte longtemps toute sa toile, présente une bonne stabilité de route et passe bien dans la vague sans mouiller son équipage. Le mat, qui semble indestructible au vu de sa section est assez court, et le génois prédomine largement sur la grand-voile. Toutes les manœuvres sont ramenées au cockpit permettant une navigation en solitaire ou en famille facile. La coque est manifestement bien échantillonnée, et pourtant assez légère avec environ 2,5t dont près de la moitié en lest (qui plus est moulé en bulbe pour abaisser le centre de gravité). Les 5 nœuds sont vite dépassés au près, tandis que le grand génois peut être tangonné pour accélérer au portant.
Coté motorisation, il n'est pas très exigeant mais la puissance de 6ch que vous annoncez me parait tout de même un peu juste d'autant que le Contest 28 est un peu plus lourd (J'ai un moteur 11ch diesel en ligne d'arbre qui lui correspond bien). Personnellement je le vends pour un plus rapide, idéalement un trimaran, sinon un 3/4 tonner, mais je m’aperçois que l'habitabilité, la hauteur sous barrots et les rangements sont ceux d'unités beaucoup plus grandes même pour les monocoques.
Je reste à votre disposition pour tous renseignements ou photos!

Plus de 60 noeuds de vent au sud du 40e pour Hugo et son équipage #CRWR2020

The Sailing Frenchman
Clipper Round the World
Ajouter un commentaire...

L’aventure Rainbow, un bon concentré des erreurs à éviter pour réussir sa grande croisière #LivreALire

Aventure
Bibliothèque
Ajouter un commentaire...