Tous ActualitésPublicationsPhotosForums
Gouvernement

Les navigateurs sont informes que la plaisance est interdite pendant la periode de confinement, conformement aux directives du gouvernement. les mesures de confinement s’appliquent a bord des navires de plaisance pour les personnes vivant a bord. les ports de plaisance europeens sont quasiment tous fermes. il est formellement deconseille aux ressortissants français de voyager compte tenu des mesures de restriction imposees par les pays et ports etrangers. le ravitaillement des navires en escale n’est plus assure.

Ajouter un commentaire...

Les navigateurs sont informes que la plaisance est interdite pendant la periode de confinement, conformement aux directives du gouvernement. les mesures de confinement s'appliquent a bord des navires de plaisance pour les personnes vivant a bord. les ports de plaisance europeens sont quasiment tous fermes. il est formellement deconseille aux ressortissants francais de voyager compte tenu des mesures de restriction imposees par les pays et ports etrangers. le ravitaillement des navires en escale n'est plus assure.

Ajouter un commentaire...
Robert GOMEZ
Suivre

A publié dans le forum Naviguer en grèce

Le 17 janvier 2020

Madame la Députée

J’ai l’honneur et le regret de porter à votre connaissance que le fait de naviguer
en Grèce n’est plus facile ni encore moins économique, car après avoir payé en
France la taxe de Francisation il faut dès l’arrivée en Grèce s’acquitter : du paiement du DEKPA (50€) puis payer la taxe annuelle d’entrée (15€) et à présent et ce depuis le 1er avril 2019 il faut en outre s’acquitter d’une nouvelle taxe annuelle : la TEPAI (8€/mètres/mois) ce qui pour un bateau de 15,00 mètres équivaut à la modique somme de 1440,00€

Cette TEPAI est due pour tous les navires entrant dans les eaux territoriales
grecques et doit être payée avant le début de chaque mois de séjour.

Cette taxe se paie à l’avance pour le mois ou les mois durant lesquels le bateau sera à l’eau au moins une journée.

Ainsi, un skipper qui s’apprête à entrer dans l’espace grec doit avoir payé la taxe avant d’y pénétrer… ou s’en acquitter au plus tard le jour de son arrivée.
Inutile de demander une ristourne si on arrive en cours de mois, tout mois commencé est dû dans sa globalité.

Le traité de Maastricht en vigueur le depuis 1er novembre 1993 reconnaît la citoyenneté européenne à toute personne ayant la nationalité d'un État membre de l'Union.

La citoyenneté européenne est donc conditionnée par la citoyenneté nationale mais elle donne de nouveaux droits dont celui de circuler et de résider librement
dans les pays de la Communauté ;
Ainsi la libre circulation des personnes dans l'espace européen est un principe fondamental de l'Union européenne.

Ce principe de la liberté de circulation des personnes (art. 3 TUE) implique que tout individu (ressortissant de l’UE ou d’un pays tiers), une fois entré sur le territoire de l’un des pays membres, peut franchir les frontières des autres pays sans subir de contrôles.

C’est ainsi que l’espace Schengen désigne l’espace de libre circulation des personnes entre les États signataires de l’accord de Schengen.

Mais cela n’est pas appliqué par le gouvernement Grecque, qui semble totalement l’ignorer lequel en plus de ces taxes, fait des contrôles, avec les autorités portuaires, fiscales et douanières, ainsi que leurs équipes communes, pour dresser des amendes jusqu'à ce que la TEPAI et le montant total de l'amende aient été payés, le navire est immobilisé jusqu’à ces règlements.

Cette amende en fonction de la longueur totale du navire, s’élève à 1100,00 € pour les bateaux de plus de 12 mètres.

Mais le plus étonnant est que la Grèce, qui ignore et bafoue cet espace Schengen et qui continue de bénéficier des innombrables aides, subventions, prêts et autres accordées par l’UE et le FMI, taxe sans mesure les ressortissants Européens : Ceux-là-mêmes qui, par leurs impôts, ont financé ces aides, subventions et prêts.

Aides et subventions souvent mal gérées, détournées de leurs destinations à voir le nombre de ports abandonnés, non gérés, délabrés faute d’entretien… et je passe sous silence l’état des routes subventionnées ou à l’inverse le boulevard pharaonique de Rhodes où ne passent, en saison, que quelques voitures de
location et celles des autochtones.

Je me souviens avoir mouillé dans un port abandonné normalement destiné au démantèlement de navires, je me souviens aussi avoir vu sur Leros, près de Partheni, un barrage « à sec » parce que les géologues, dit-on là-bas, avaient ignoré des failles transformant la vallée en tonneau des Danaïdes. Et je passe sous
silence la construction du port de RHODES où j’ai vu pendant des années deux
brouettes et une bétonnière vraisemblablement en panne d’essence… alors que
fleurissent un peu partout de magnifiques panneaux indiquant les montants
colossaux des subventions européennes.

Madame
la Députée ne trouvez-vous pas révoltant que cette nouvelle taxe Grecque
pénalise les plaisanciers, en particulier ceux de L’UE, qui ont déjà tant
financé au profit de la Grèce par leurs impositions nationales.

Les plaisanciers ne sont pas des « fortunés ».

Ils ont une passion, la voile, un « mal français » qui crée de nombreux emplois
(Bénéteau, Jeanneau, Dufour etc…de renommée mondiale).

Ils naviguent sur des embarcations pour lesquelles ils ont sacrifié des années de crédits, d’économies. Ils se sont privés d’une résidence secondaire pour pouvoir acquérir un bateau, avec lequel lors des navigations en Grèce ils participent à l’économie du pays par leurs besoins d’avitaillement, de restauration, de visites de sites archéologiques et de musées.

Ces plaisanciers sont des voyageurs qui ont opté pour un voilier dans un esprit de
liberté, de connaissance, de rencontres, comme d’autres le font avec un camping-car.

Mais au train où va la Grèce, les campings caristes risquent également de subir de telles taxes.

Il s’agit là pour la Grèce d’une vision à court terme puisque c’est tuer, comme l’eut dit Jean de La Fontaine, la poule aux œufs d’or.

Le Pactole
des plaisanciers risque de se perdre dans le Méandre d’une économie à court
terme parce que le budget vacances n’est pas extensible et que l’argent donné à
l’état ne sera plus dépensé dans
l’économie locale qui semble pourtant en avoir bien besoin sans compter la
perte de transmission de cette culture plusieurs fois millénaire.

Madame la Députée je vous remercie de rapporter auprès du Parlement Européen
ces abus et dérives de la Grèce qui, bien que bénéficiant toujours de tant d’aide de l’Europe, ose à présent s’attaquer aux touristes Européens par des taxes et amendes aberrantes qui vont à l’encontre des obligations définies par le traité de Maastricht et l’espace Schengen.

Madame la Députée je vous remercie de votre intervention et j’invite par le biais des associations et revues nautiques tous les plaisanciers naviguant en Grèce ou pas à intervenir auprès de leur député pour que toutes ces dérives et abus cessent et que l’Europe reste fidèle à sa philosophie et à ses réglementations.

Dans l'espoir d'une réponse favorable, je vous prie d'agréer, Madame la Députée, l'expression de ma haute considération.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------Amis plaisanciers, amis camping cariste lisez cette lettre et envoyez là à votre Député européen ou à madame Karima Delli députée européenne groupe Transport tourisme

karima.delli@europarl.europa.eu

Il faut faire masse et tous ensemble nous vaincrons ces abus et cette Gabegie

La Grèce devient un pôle d’arnaques contre tous les européens qui financent
sans cesse leur déconfiture
Et pour que nos enfants et petits enfants puissent également naviguer sans que la
méditerranée devienne par les taxes un tonneau des Danaïdes
Allez y poursuivons tous ensemble marins ou pas, camping-caristes, touristes… fonçons ensemble pour stopper cette hémorragie de taxes
Aussi adresser cette lettre au parlement européen et à vos connaissances pour qu’ils interviennent comme vous

Merci pour nous tous plaisanciers voyageurs




Mauvaise nouvelle pour l'impact environnemental de la #plaisance #deconstruction #BPHU #nautisme #recyclage

Déconstruction
APER
Traitement des déchets et dépollution
législation
Ajouter un commentaire...

Un permis pour faire du #voilier ? Qu'en pense le #gouvernement ? #PermisBateau #Voilier

législation
Réglementation maritime
Permis bateau
William Fierens - 14 Février 2019
On ne va pas encore nous priver d'une liberté en plus
Jean-Bertrand Mothes-Massé - 14 Février 2019
Bonjour, Chaque fois, depuis plus de 40 ans, qu'il y a changement de majorité (qui cherche bien évidemment à remplir les caisses de l'Etat), il se trouve qu'il y a un (ou une) Député, bien intentionné, qui remet ce serpent de mer...sur la table : Mais pourquoi ne pas faire payer ces voileux qui ont le "droit" de naviguer et qui prennent du plaisir sans être taxés. Et chaque fois, on avance que le fait de créer un permis ne changera rien à la sinistrologie, et le projet est enterré. Tout comme aurait pu l'être à l'époque, le permis "moteur", car les statistiques ont montré que le nombre d'accident n'a absolument pas diminué après l'instauration du permis bateau. J'oserai même dire au contraire, car le permis bateau est "pipeau", excusez moi du terme, et fait croire à celui qui l'a : moi j'ai le permis donc je sais naviguer. C'est ce qui s'appelle : De fausses bonnes idées, mais qui rapportent...
Robert LUQUE - 15 Février 2019
Il y a davantage de victimes par imprudence de piétons , dans les rues ou dans la nature, que de "voileux" : pourquoi ne pas instaurer un permis pour marcher ? ... C'est évidement une boutade. La voile est une activité sous la responsabilité de ceux qui la pratiquent, elle ne met pas en danger les autres usagers de la mer. S'il vous plait, préservez nous le peu de liberté qui nous reste. Par contre je cotise volontairement depuis 30 ans à la SNSM et serais favorable à rendre une cotisation minimale obligatoire à tous les plaisanciers qui ont eu ou en auront un jour recours. (Bravo et merci au passage à tous les membres de la SNSM)
Voir les commentaires suivants
Ajouter un commentaire...

Nouvelles têtes pour la #plaisance et le #nautisme au #gouvernement #DeRugy #Maracineanu

François de Rugy
Ministère de l'Ecologie
Ministère de la mer et des sports
Roxana Maracineanu
Ajouter un commentaire...

Pêche électrique : deuxième plainte de BLOOM contre les Pays-Bas. Aujourd'hui, BLOOM porte plainte pour la seconde fois contre les Pays-Bas, car cet État membre de l'Union européenne n'en respecte aucunement les règles. Alors que la première plainte de BLOOM du 2 octobre 2017 auprès de la Commission... - Lire la suite

Bloom
Bateaux de pêche
Pêche illégale
Pêcheur
Ajouter un commentaire...

#Vidéo en images de synthèse du village de l'#America'sCup 2021

Coupe de l'America
Vidéo
Ajouter un commentaire...

La Confédération du Nautisme et de la Plaisance interpelle le Premier Ministre avant son discours de politique générale

Gouvernement
Brune Poirson
Confédération du nautisme et de la plaisance
Nicolas Hulot
Ajouter un commentaire...

Le nautisme dans l'expectative face au nouveau gouvernement

Edouard Philippe
Fédération des Industries Nautiques
Nicolas Hulot
Association Nationale des Elus du Littoral
Gouvernement
Fédération Française des Ports de Plaisance
Ministère de l'Ecologie
Ajouter un commentaire...

Avant son départ, le gouvernement impose une taxe à tous les bateaux habitables

Gouvernement
Poisson d'avril
Taxe
Yvan Martineau - 01 Avril 2017
Quel bande de gros .... Le prix de mon petit voilier de promenade soit 4000 euros pour 1 couchette et 2 banquettes. Du raquette ! J'y dors qu'une dix fois par an soit 400 euros la nuit avec une hauteur sous barreau de 1m50. Fini pour moi, la voile à ce prix là.
Robert Rives - 01 Avril 2017
Heureusement que l'on est le 1er Avril. Merci de me faire rire

Voir les commentaires suivants
Ajouter un commentaire...

Un projet de loi contre l'alcoolisme en mer vient d'être déposé

Alcool
Ségolène Royal
Ministère de l'Ecologie
Marine marchande
Gouvernement
Alain Vidalies
Jean-Luc Tual - 02 Mars 2017
Pour les plaisanciers, le décret n°2007-1167 du 2 août 2007 relatif au permis de conduire et à la formation à la conduite des bateaux de plaisance à moteur prévoit la possibilité d'un retrait de permis en cas d'ébriété.
Voir son article 6 :
Le permis de conduire mentionné à l'article 2 du présent décret ainsi que les titres antérieurement en vigueur de conduite des navires ou des bateaux de plaisance à moteur, sous quelque régime qu'ils aient été délivrés, peuvent être retirés temporairement ou définitivement en cas d'inobservation des règlements de police afférents à la circulation en eaux maritimes ou en eaux intérieures ainsi qu'en cas de négligence ou d'imprudence grave de nature à compromettre la sécurité du conducteur, des passagers ou des tiers ou en cas de conduite en état d'ébriété ou de consommation de stupéfiants.En eaux maritimes, ces manquements sont constatés par les officiers ou agents de police judiciaire et par les personnes mentionnées à l'article 4 de la loi du 5 juillet 1983 susvisée. En eaux intérieures, ces manquements sont constatés par les officiers ou agents de police judiciaire et par les personnes mentionnées à l'article 22 de la loi du 23 décembre 1972 susvisée.
Claude Mulcey - 02 Mars 2017
les TGI Maritime sont mis en place : 7 tribunaux maritime ont été mis en place Le Havre, Brest, Marseille, Saint-Denis de La Réunion, Cayenne et Bordeaux; suite à l'ordonnance du 2012-1218 du 2 nov 2012 entrée en vigueur au 1° 01 2015 ; depuis oct 2016 Bordeaux des condamnations sont déjà tombées : suppression du permis 1 an (avec interdiction de le repasser avant 3 ans); 4 mis de prison ferme ( condamnation en récidive, après un sursis de conduite en état d'ivresse > 0,50 en voiture!)
Papou de Rennes - 02 Mars 2017
Bien content d'être à la retraite, cela devient un métier aussi con que d'être à terre. Encore du travail de plumitif.


Ajouter un commentaire...

Boire ou naviguer, il faut choisir !

Alcool
Navigation
Vidéo
Thierry Cotonea - 24 Juin 2016
Le gilet s'est gonflé et non "degonfler"
Théo Quentin - 25 Juin 2016
Genial !
Gaston Cournée - 26 Juin 2016
il ny a pas assez de controle pour se probleme
Ajouter un commentaire...

Filière de déconstruction : Ca chauffe entre les professionnels et le gouvernement

Fédération des Industries Nautiques
Traitement des déchets et dépollution
Réglementation maritime
Confédération du nautisme et de la plaisance
Ajouter un commentaire...

Révolution ! Le gouvernement veut établir un permis pour les voiliers...

Ministère de l'Ecologie
Taxe
Permis bateau
Poisson d'avril
Tina Deleffonds - 01 Avril 2016
Poisson d'Avril de trés mauvais gout !!! Il n 'y aurait rien d'etonnant à l'époque actuelle . Et faire passer des choses que meme la droite n'oserait pas , la gauche est devenue experte!!!
Durieu De Lacarelle Roger - 01 Avril 2016
Un bon conseil, si ça continue, tous nos marins deviendront APATRIDE pour echapper à un etat technocrate devoreur de biens privés et de LIBERTE. C'est ce que recherche ce gouvernement ?
Bernard Puyjalon - 01 Avril 2016
En espérant que ce soit le poisson d'avril 2016....sinon,c'est pas drôle!
Voir les commentaires suivants
Ajouter un commentaire...

Taxe sur les mouillages en aire marine - la relance du gouvernement

Aires marines protégées
Escale
Amendement
Port
Taxe
Antoine Guéron - 18 Février 2015
La dernière tentative qui prévoyait jusqu'à 20 ? de taxe par rmètre de bateau et par jour prétendait protéger le littoral, (et on voit difficilement en quoi) a fait l'objet d'une pétition. Une nouvelle pétition ne serait-elle pas opportune et avec une meilleure visibilité par tous les plaisancierrs.?
Olivier Devaud - 28 Février 2015
Cette taxe ou redevance est complètement irréaliste : combien de saisonniers les municipalités vont devoir payer pour la collecter durant la saison estivale ? Si on change de mouillage dans la journée, on devra repayer ? Mesdames Messieurs les ministres et députés, il faut réfléchir et se renseigner sur la réalité d'un secteur avant de pondre un amendement ! Le projet de loi est examiné lundi 2 mars à 16h à l'assemblée nationale. Pour plus d'information : http://www.assemblee-nationale.fr/14/dossiers/delimitation_regions_organisation_territoriale.asp
Damien Morel - 02 Mars 2015
une taxe de plus ! et ils refflechissent à un permis de pêche en mer encore une taxe Ou vont-ils arréter ?
Ajouter un commentaire...