Gros temps
Tous ActualitésPersonnesBateauxPublicationsPhotosForums

3 fiches techniques de bateaux

Gros Plant
Canots Tous Temps SNSM 17.60
Canots Tous Temps SNSM 17.80
Voir toutes les fiches techniques

5 Membres sur Yacht-Club.com

Voir toutes les personnes

Naviguer dans le gros temps au large #Formation

Gros temps
Formation
Matteo Orazi - 2 mois
Bonjour, Est-ce que rester à sec de toile et attacher une ancre flottante à l'avant du bateau afin de prendre les déferlantes en plaine étrave serait une technique valable pour attendre la fin de la tempête en toute sécurité? Merci par avance, Matteo
Jean-Bertrand Mothes-Massé - 2 mois
Bonjour, Oui cela fonctionne, je l'ai déjà expérimenté. Par contre, il faut que le bateau dérive (vers sous le vent bien sûr). Cela veut dire qu'il faut que le vent se maintienne dans des gammes élevées, et surtout que vous ayez une ancre flottante de très grand diamètre équipée d'une très longue amarre de gros diamètre. Imaginez que cela va fonctionner comme si votre bateau était amarré "en pointe" à un corps mort avec un vent de + de 50kts. Votre bout doit être très résistant et long. Par contre, peu efficace quand le vent mollit (alors que les vagues restent les mêmes (risque de bateau en travers), ou quand il y a bascule du vent. Enfin, tout comme lors d'une cape arrière sous ancre flottante, la ligne et l'ancre seront difficilement récupérable (trop de tension) quand vous voudrez tenter de refaire route, à peu près normale...Un couteau peut être nécessaire.
Ajouter un commentaire...

on teste la tenue gros temps - ça bouge aussi sur notre petit lac

Ajouter un commentaire...

#Naviguerauprès dans la #brise

Gros temps
Apprendre la navigation
Art de la navigation
Ajouter un commentaire...

Pour partir naviguer ou si l'on se fait surprendre #ventfrais

Navigation
Conseil
Gros temps
Savoir-faire
Jean-Bertrand Mothes-Massé - 05 Décembre 2019
Je ne peux que conseiller à tous les plaisanciers qui font de la haute mer de suivre un stage d'entrainement à la survie, pendant lesquels on traite de tous les éléments de sécurité à prendre en compte, et surtout se familiariser avec ces éléments. Anticiper, comme il est très bien dit dans cet article. Et un coup de vent deviendra un plaisir. Ces stages sont organisés sous l'égide de la Fédération Française de Voile auprès de Centres Spécialisés Habilités. A noter que le niveau de ces stages est celui qui est obligatoire pour les coureurs au large. Stage dits "World Sailing", renseignements jb.mothesmasse@ffvoile.fr
Erica Humbert-Droz - 06 Décembre 2019
Un souvenir! Vous avez dit « tempête » ? Au large de Bastia Je n'oublierai jamais ma première, j'espère la dernière tempête, vécue au large de Bastia. C'était il y a 10 ans, en septembre 2001, avec une équipe « d'avaleurs de Milles », candidats au permis mer. Partant du mouillage de Tamarone près du Cap Corse, nous faisons route au sud, par la côte Est. La météo annonce un vent d'Est dominant force 3, pas de BMS en cours. Tout à coup, à 2-3 milles devant nous, une barre blanche! Le vent d'Ouest - venant de la montagne - se lève. Nous prenons 3 ris, la voile d'artimon est affalée. L'anémomètre monte en quelques minutes de 10 à 30 nœuds. La barre blanche se rapproche avec un bruit de grondement infernal. La mer se creuse, des vagues de 2-3 mètres très courtes - nous sommes près de la côte, à environ 2 milles au large de Bastia. Le vent forcit encore. Le moteur mis, je demande à Bernard, le second, de mettre en place le tourmentin, ce qu'il fait en quelques minutes en excellent équipier et navigateur! L'anémomètre en bout de course! A présent, le vent est établi à 50, puis 65 nœuds. Sous les rafales, l'aiguille de l'anémomètre est bloquée tout en bas du cadran – elle ne peut aller plus loin, soit environ 80 nœuds ! Vent de travers, nous avons de la peine à tenir notre cap. Que faire? Il faut prendre une décision. Se mettre en fuite et arriver sur Elbe qui se trouve à 35 milles, de nuit, avec une mer forte au large? Ou, "tirer des bords" sur 2 milles pour se mettre à l'abri à Bastia ? Je décide de mettre le cap sur Bastia. Au tourmentin seul et, afin de pouvoir passer à travers les plus grosses rafales et vagues, le moteur est poussée à 3000 tours. Le bateau est stabilisé, nous arrivons à faire route en "tirant des bords". Je suis à la barre, Bernard aux écoutes du tourmentin. Devant nous, la mer est blanche. Nous surveillons les vagues et embruns qui nous arrivent dessus avec une force terrible. Les lames blanches déferlent et passent en nous fouettant méchamment. Des bottes plus qu'utiles! Le restant de l'équipage est enfermé dans le carré. De temps en temps, l'un d'eux ouvre le roof, panneau de la descente: "Vous devriez entendre les bruits, grincements et craquements, est-ce que… ça tiendra le coup?" Je parle au bateau: "Allez, tiens bon! " Je prie "LE Dieu » de service… Aller au WC ? Exclu! Il ne faut pas y penser. Donc, il y a les bottes! Chaque virement de bord est calculé et demande une grande concentration pour passer entre deux déferlantes, suivi d'un "ouf" de soulagement et satisfaction complice avec mon second. On avance lentement, mais on avance! Deux milles et deux heures plus tard… nous arrivons à l'entrée du port. Il s’agit maintenant d’effectuer des manœuvres d'amarrage avec plus de 40 nœuds de vent à l'intérieur du port, et - pourvu qu'il y ait une place, si possible face au vent…! Merci, la Capitainerie! Non pas sans peine, nous tournons en rond dans le petit avant-port et préparons amarres et pare battages. Puis, surprise: pas une, mais deux annexes viennent à notre rencontre! C'est la capitainerie qui (me dira-t-elle plus tard), nous a aperçus déjà lorsque nous étions au large et qui vient nous proposer leur aide. Plus tard, toute l'équipe est assise autour d'un "Casa" au bistrot du port. On raconte, les images défilent dans notre esprit… on exprime ce qu'on a ressenti. Des gens qui nous ont suivis depuis la jetée près du phare, posent des questions, nous dévisagent…Nous sourions – même moi, malgré mon visage écarlate et enflé par les embruns!! 2010, soit 10 ans après. J’ai parcouru des milliers de Milles entre l’Italie, la Turquie, la Tunisie, la Croatie, la Grèce, en Sardaigne - et en Corse. J’ai navigué en moyenne six mois par an, les hivers passés soit en Corse, soit en Turquie. Eh oui, la Méditerranée! Aujourd’hui, lorsqu’un candidat au permis mer me dit : « J’ai fait une croisière en Manche ; il y avait 50 nœuds de vent - et des creux de 10 m ! Je viens pour faire des Milles dans une mer calme, « pour touristes ! Le vent se lève, 20, 30 nœuds ; la mer se forme, 2-3 mètres de creux. Et, qui vois-je,? Ceux m’annonçant avec un visage vert : Ah non, j'abandonne ! Je veux débarquer. Ce n’est pas pour moi ! Ou d’autres encore : « Que j’aimerais donc avoir une tempête – juste pour voir ! » Je ne réponds plus. Car, il n’y a pas vraiment des mots pour décrire et transmettre ce qu’on a vécu ! Erica Humbert-Droz
Erica Humbert-Droz - 06 Décembre 2019
NB: Nous sommes en 2019, donc il y a 18 ans!
Voir les commentaires suivants
Ajouter un commentaire...

Conditions musclées et manche annulées sur le #sailgp à Cowes

F50
SailGP
Ajouter un commentaire...

Rafales à 60nds #Pogo12.50 #gros temps

Tempête
Formation
Pogo Structures
Location de bateaux
Navigation
Gros temps
Grèce
Ajouter un commentaire...

Golden Globe Race : Réservez la date de la Remise des Prix le 22 avril !

La remise des Prix de la GGR 2018 est fixée au 22 avril- le jour même où Sir Robin Knox-Johnston a terminée le premier tour du monde à la voile en solitaire et sans assistance, il y a 50 ans.Au programme des festivités... - Lire la suite

Sables d'Olonne
Joshua
Sir Robin Knox-Johnston
Bernard Moitessier
Ajouter un commentaire...

Golden Globe - La journée la plus longue dans l'océan Austral

21 décembre c’est le jour le plus long de l'année dans l'hémisphère sud, et le soleil a la plus grande déclinaison au sud pour tous ceux utilisant un sextant pour naviguer. Parfois à cette période, la météo est instable, mais tout... - Lire la suite

Sir Robin Knox-Johnston
Golden Globe Race
Ajouter un commentaire...

#Bella620C un petit #timonier qui n'a pas peur du gros temps

Timonier
Bella Boat
Trim
Essai bateau
Ajouter un commentaire...

LA ROUTE DU #RHUM - Match dans le match pour Stéphane Le #Diraison

Pour Stéphane Le Diraison, la vie à bord s’est clairement améliorée après un début de Route du Rhum « sauvage ». Il se rapproche de la latitude des Canaries,... - Lire la suite

IMOCA
Stéphane Le Diraison
Route du Rhum
Ajouter un commentaire...

Du gros temps jusqu'à dimanche #RD2018

Route du Rhum
Parcours
Ajouter un commentaire...

Troisième #dépression annoncée sur la #RDR2018

Classe Rhum Mono
Ultim
Route du Rhum
Class40
Multi50
IMOCA
Classe Rhum Multi
Ajouter un commentaire...
fred prelat
Suivre

A publié dans le forum Sapo fugues 12m

Bonjour à tou(te)s.
J'aimerais l'avis des connaisseurs , ayant possédé ou navigué sur ce type de voilier: peu d'infos sur le net!
Ce qui m'intéresse principalement : sa solidité, qualités, défauts... Mais surtout:
son COMPORTEMENT MARIN, au portant , au près, par petite brise ou gros temps...
Merci d'avance pour vos informations, "bonnes navs" à tou(te)s.

#Dufour #Arpège, l'occasion idéale ?

Jean-François Mury - 16 Juillet 2018
La photo est celle de mon ancien bateau "Golo-Robine" !!!
Ajouter un commentaire...

#HenriLloyd les vestes de quart dans le gros temps #redressementjudiciaire

Cessation, liquidation et redressement
Henri Lloyd
Ajouter un commentaire...

Episode 6 d'Under The Pole, la fin du passage du #Nord-Ouest

Vidéo
Expédition
Under The Pole
Ajouter un commentaire...

Tempête,le dernier ouvrage de Philip Plisson #PhilipPlisson

Photographie
Philip Plisson
Bibliothèque
Ajouter un commentaire...

A découvrir, en vidéo !

Bertrand de Broc
MACSF
Groupe Quéguiner-Leucémie Espoir
IMOCA
Yann Eliès
Vendée Globe
Photographie
Jean Marc Vilcot - 19 Octobre 2016
Du cinma quoi! :-(
Ajouter un commentaire...

Gros temps et péripéties en cascade pour Blandine et Max

Tour du monde
Blandine et Max
Bernie Gequi - 29 Septembre 2016
Sympace beau couple, pour cette aventure racontait simplement, un seul bmol la musique de fond de la video, elle m arrache les tympans, mais j ai hte des suites!
Ajouter un commentaire...

Deux abandons et une escale technique après un jour de course, le gros temps est là !

Sébastien Josse
Edmond de Rothschild
Club 103
Charles Caudrelier
Alan Roura
Transat Jacques Vabre
Philippe Legros
Juliette Pêtrés
Maître Coq
Jérémie Beyou
Ajouter un commentaire...

Atterrissage en pleine mer à hauts risques

Lynx Mark 90B
Vidéo
Patrouilleur
Bernard Morel - 07 Juin 2015
En mer sur un navire on n'atterrit pas, mais on apponte, enfin je dis ça je ne dis rien..!!
Jean Pierre Gourlay - 18 Juin 2015
... et face au vent et la houle, ne serait-ce plus facile??
Ajouter un commentaire...

Spillglop, le navire avaleur de pétrole

Spillglop
Ecoceane
Delphine Vidal - 07 Mai 2015
Et si on aimait la France
Ajouter un commentaire...

Hermione dans le gros temps, 2 vidéos à découvrir

Cité du Ponant
Brest
Frégate
Vidéo
Ajouter un commentaire...