Yacht-Club.com
Par Bateaux.com et Peche.com
MENU

Solitaire du Figaro - Xavier #Macaire : « Une arrivée pareille, je n’avais encore jamais vu ça ! »

De la baston, de la pétole, des échappées, des nouveaux départs puis des écarts infimes avec notamment l’arrivée de 25 bateaux en l’espace de 25 minutes : cette première étape de la 49e édition de la Solitaire Urgo – Le Figaro a tenu toutes ses promesses. De mémoire de Figariste, on n’avait d’ailleurs jamais vu ça, ainsi que l’a confirmé Xavier Macaire, le skipper de Groupe SNEF qui termine, pour sa part, en 10e position, à moins de 11 minutes du premier. Alors bien sûr, il est un peu déçu de ne pas avoir réussi à conserver la place dans le trio de tête qu’il avait pourtant gardée une large majorité du temps lors des 475 milles, mais le Sablais peut néanmoins se satisfaire de voir intacte son ambition de podium à ce stade de la course.

C’est une drôle d’étape que vous venez de boucler, n’est-ce-pas ?

« C’est fou ce qui s’est passé ! On s’est retrouvé avec de l’écart énorme un peu avant Wolf Rock puis ça s’est resserré, d’abord à Land’s End, ensuite à Portsall. J’avoue qu’à un moment, alors que j’étais dans le paquet de tête et que je voyais de écarts monstrueux se faire, je me suis dit « hop hop hop, ça va être bon pour moi ! », mais voilà, le courant et la pétole ont rebattu les cartes. On a eu des nouveaux départs. Je m’attendais un peu à ce qu’il se passe des trucs et, en ce sens, je gardais bien la tête froide. J’étais sûr que ça allait être compliqué jusqu’au bout. »
Que s’est-il passé sur votre fin de course ?

« J’ai commis des petites erreurs contre le courant. Parfois c’est comme ça : il suffit de rater un truc puis on perd le fil et on se retrouve derrière le paquet. Pour moi, là ça a commencé par un mauvais bord avec pas mal du clapot et peu de vent. Ce n’est jamais facile, dans ces conditions, de bien faire marcher le bateau. J’ai essayé de faire un bord un peu avant les autres mais ça n’a pas été bon et ensuite, ça a été l’engrenage. Les bêtises se sont enchainées mais il n’empêche que j’ai toujours été dans le match, en particulier au début ».

Au final, c’est une manche qui va peu compter au classement général…
« En effet. Les écarts sont infimes mais nous avons tous laissé beaucoup d’énergie dans la bagarre. Je me suis défoncé. Vraiment, je me suis donné et j’avoue que je termine avec le sentiment de ne pas avoir été payé à la mesure de ce que j’ai produit sur l’eau. J’ai fait une bonne partie de la course dans les trois premiers alors forcément, je suis un peu déçu de finir 10
e mais ce n’est pas grave. Ce que j’ai montré m’a mis en confiance sur certaines choses. On va voir ce que ça donne sur les prochains épisodes. En tous les cas, cette première étape a réservé bien des surprises. Cette arrivée, avec 25 bateaux en 25 minutes, c’est vraiment un truc de fou. De mémoire de Solitaire, je n’avais encore jamais vu ça ! »

Solitaire du Figaro
Xavier Macaire
Ajouter un commentaire...