Bateaux.com
Magazine de la plaisance
MENU

Recette pour un Spi Ouest-France réussi en Mach 6.5 et en Open 7.50

Prenez dix équipages Mach 6.5 enflammés et huit Open 7.50 chauds-bouillants. Parsemez de grands noms de la voile et d'un zeste de talent. Ajoutez du suspense à chaque manche, des manœuvres de haut vol et une bonne dose de camaraderie. Mélangez le tout afin d'obtenir des classes sportives et conviviales. Enfin, mettez le tout sur un plan d'eau fabuleux, la baie de Quiberon, pendant les quatre jours du mythique Spi Ouest-France Destination Morbihan et laissez la magie opérer...Difficile de prédire le podium en Mach 6.5, tant le niveau est homogène. Dix équipages sont engagés pour cette édition 2019 du SPI, tous capables de monter sur les plus hautes marches du classement. Dotés pour sept d'entre eux de nouveaux jeux de voiles, la bataille va être rude entre les vieux de la vieille, attendus au virement, et les nouveaux venus, tout à fait capables de créer la surprise. Autre modification d'importance : les nouveaux gréements profitent de cornes de grand-voiles dont la taille a été augmentée, pour le plus grand bonheur des barreurs et régleurs.
Le Team Alternative Sailing, mené par Mathieu Jones, sera bien évidemment de la partie. La saison 2019 marquant le retour de Julien Texier à la tactique du Mach 6.5 Alternative Sailing, ils seront motivés comme jamais pour remporter une sixième victoire dans cette catégorie. Mais gare à la concurrence pour lesquels ils seront une cible de choix. L'équipage de L'Ankou, vainqueur du Challenge de Printemps 2019, mettra un point d'honneur à continuer sur sa lancée et à ne pas se laisser impressionner. De son côté, Yves le Blevec (Actual), en attente de la mise à l'eau de son Ultim, aura pour objectif de réitérer sa victoire de 2016 avec son équipage rôdé et efficace. Monotypie prisée des coureurs au large, les Mach 6.5 salueront le retour d'Isabelle Joschke (MACSF) après deux ans d'absence. Profitant de cette parenthèse dans sa préparation en IMOCA, Isabelle compte bien prendre du plaisir et égaler sa troisième place au SPI 2017. Enfin, toujours du côté des favoris, Manu Guédon (West Paysages - Le Carré 56) a la volonté et l'expérience pour faire tomber ses concurrents de leur piédestal.
De la hargne et de l'envie, on en trouve également parmi les "rookies" du circuit. Dès le début de leur deuxième saison, Camille Manrique et son équipage sont très à l'aise sur leur Mach 6.5 Exocet. Ils apprennent vite et ont profité des Challenges d'Automne et de Printemps pour prendre la mesure de ce sportboat. Le Lasériste Jérôme Outin (MicMach) entame lui aussi sa deuxième année en Mach 6.5 et pourrait bien réserver des surprises. Renaud Mary (www.runo.fr) fera également partie des outsiders à même de redistribuer les cartes. Quant à Machsimus de la famille Blanchot, il sera entre les mains de Yann Masse. Le Girondin revient avec plaisir sur un terrain de jeu qu'il connaît un peu pour l'avoir pratiqué il y a quelques années aux côtés de Manu Guédon par exemple. Enfin, l'opiniâtre Yves Pelpel (Sharp) fera lui aussi planer son bolide dans une série toujours aussi relevée et dynamique.Le plateau ne serait pas complet sans les Open 7.50, rois des sportboats. Huit équipages sont attendus pour le week-end pascal, sur des bateaux remis à neuf, toujours aussi propres et efficaces qu'à leur lancement, il y a vingt ans. Les marins les plus expérimentés ne s'y sont pas trompés, depuis lors, aucun voilier n'a proposé un tel concentré de vitesse, de puissance, de qualité de construction et de gréement que l'Open 7.50.
Toujours aussi affûté, Nicolas Groleau (Bretagne Télécom) profitera de l'absence de Marc Guillemot pour récupérer son titre de 2017. Mais il ne sera pas seul sur la liste des prétendants : Julien Bourgeois (Le Kermancy), sera également présent pour faire parler son habileté. Très en forme pendant tout le Challenge de Printemps, Julien connaît la baie de Quiberon comme sa poche et compte bien le faire savoir. Les deux équipages devront jouer finement pour s'adjuger la victoire. Ils auront également fort à faire avec Antoine Gautier (Open Game), valeur sûre du circuit, qui saura mettre à profit les nombreux milles parcourus à bord de son sportboat. Les frères Leys (Qualiconfort - Le Bar Tab') feront le déplacement depuis Brest, prêts à s'intercaler dans la flotte et à jouer les trouble-fête.Daniel Poisson (Open Your Eyes), de plus en plus à l'aise, pourrait bien en étonner plus d'un et donnera à coup sûr du fil à retordre à ses petits camarades. Xavier Dagault, qui fait varier les plaisirs et les supports, passant du 2.4mR au Dragon, sera de retour sur ses terres sur SEPOP.
Tous joueront à armes égales dans une flotte à couteaux tirés où Dominique Goubault, fidèle parmi les fidèles, combattra vaillamment sur Trez Open.Petit nouveau dans la bande, Benoît Catry (Open Beer) fera ses armes lors de son premier SPI. Venus tout droit de Nieuport en Belgique, Benoît et son bateau entreront directement dans le vif du sujet pendant cette première régate du Championnat UNCL Open Mach.Tous les ingrédients sont réunis, il ne manque plus qu'une météo clémente pour que les équipages prennent un maximum de plaisir pendant l'édition 2019 du Spi Ouest-France Destination Morbihan. En guise de cerise sur le gâteau, la Nuit de la Voile au Stirwen le 20 avril permettra à tous les coureurs de profiter de l'ambiance toujours conviviale qui fait la réputation des Mach 6.5 et des Open 7.50.

Spi Ouest France
Ajouter un commentaire...