Bateaux.com
Magazine de la plaisance
MENU

Route du Rhum : Baptême du Class40 « Made in Midi » de Kito de #Pavant par Perrine #Laffont, le loup de mer et la reine des neiges

Pourtant, le sel et la neige ne font pas bon ménage… Mais la rencontre entre le loup de mer, Kito de Pavant, et la reine des neiges, Perrine Laffont, n’a pas fait pshittt. Entre le « vieux » solitaire, référence de la course au large et la souriante championne olympique de ski de bosses ariégeoise, le lien s’est finalement tissé tout au long de cette journée de jeudi. Avec une navigation en baie d’Aigues-Mortes pour commencer, puis le baptême du Class40 « Made in Midi », sur l’étrave duquel la jeune championne a cassé une bouteille, hier, à Port-Camargue. Une cérémonie symbolique et ensoleillée qui a réuni plus de 200 personnes, dont les nombreux et fidèles partenaires de Kito, sur le quai d’honneur de la station gardoise. Autant de cœurs qui, comme Perrine, souhaitaient à Kito de ne pas trop rencontrer de bosses sur la prochaine Route du Rhum-Destination Guadeloupe, dont il prendra le départ le 4 novembre de Saint-Malo.

Kito, pourquoi avoir choisi Perrine comme marraine ?
C’était une évidence, ma toute première idée (et la seule) quand on a cherché une marraine. J’avais en tête l’émotion procurée par ce jeune visage, ce sourire, médaille d’or au cou, lors de sa victoire aux Jeux olympiques. D’autre part, c’est cohérent avec le projet Made in Midi, qui veut rassembler tous les talents de la région. En reliant les deux atouts d’Occitanie, la mer et la montagne. Il y a d’ailleurs une similitude entre nos deux sports. Quand on parle de ski, on pense aux Alpes, quand on parle de voile, on pense à la Bretagne. Alors que les Pyrénées et la Méditerranée ont autant d’atouts.

Perrine, qu’elle a été votre réaction quand Kito vous a demandé d’être marraine ?
J’étais super contente, hyper excitée. Et très fière, c’est un grand honneur. Quand Kito m’a expliqué son projet, j’ai été conquise. Je savais qui c’était. Je connaissais son parcours, son histoire. Malheureusement quand il a tapé une baleine lors de son dernier tour du monde. Je suis désolée. Mais je sais qu’il a fait bien mieux que ça. C’est un marin connu. Et très sympa en plus.
Kito de Pavant : « Pour elle des bosses glacées, pour moi des bosses salées »

Comment s’est passé cette navigation ensemble ?
Kito de Pavant : Perrine a été tout de suite à l’aise, bien dans ses baskets. Elle a le sens de l’équilibre, mais aussi de la trajectoire. Quand elle a pris la barre, on avait l’impression qu’elle avait fait ça toute sa vie. C’est là qu’on voit que c’est une sportive de haut niveau. Malgré son jeune âge…
Perrine Laffont : Avec Kito, ça a matché tout de suite. Lui dit que j’étais à l’aise, je le remercie. Mais prendre la barre est vraiment impressionnant. Même s’il y a des similitudes avec mon sport : la trajectoire la plus directe dans les vagues, l’équilibre, l’endurance, le mental. Eh puis la montagne et la mer sont des domaines où il faut rester humbles.
Perrine Laffont : « Initier Kito au ski de bosses ?
Pourquoi pas ? »

Kito, quel est ton niveau à skis ?
Je suis nul… Non, en fait, je sais monter et descendre. Mais je serais incapable de faire ce qu’elle fait. Et ce n’est pas une question d’âge. Les seules bosses que j’ai connues, ce sont celles que je me suis faites sur mes différents bateaux. Ou celle que j’ai infligées à ce pauvre cachalot lors du dernier Vendée Globe. Eh puis Perrine, ce sont des bosses glacées, moi des bosses salées.

Perrine, aviez-vous déjà navigué ?
Perrine Laffont : J’ai fait un peu d’Optimist quand j’étais enfant, sur un lac en Ariège. Ce sont mes grands-parents qui m’avaient inscrite à l’école de voile. Mais bon là, ce n’est pas pareil. C’est un bateau de course, pas un voilier ordinaire. Et je ne me vois pas du tout le conduire en solitaire, toute seule !

Allez-vous poursuivre cette rencontre ?
Kito de Pavant : Si elle veut m’initier au ski de bosses, je ne pense pas être à la hauteur.
Perrine Laffont : J’aimerais être au départ de la Route du Rhum, mais ce n’est pas encore certain. J’ai un calendrier assez chargé cette saison. Mais initier Kito au ski, pourquoi pas ?

Class40
Kito de Pavant
Route du Rhum
Ajouter un commentaire...

Publicité