Bateaux.com
Magazine de la plaisance
MENU

Jean-Luc Van Den #Heede décide de continuer à concourir pour la #GGR

Jean-Luc Van Den Heede, le leader en course, aux prises avec un mât endommagé lors d’une tempête à 1 900 milles à l’ouest du Cap Horn, a décidé de poursuivre la course jusqu’aux Sables d’Olonne.

Au cours d’une conversation par téléphone satellite avec Don McIntyre, le Président de la course, tôt ce matin, le circumnavigateur en solitaire âgé de 73 ans qui continue de jouir d'une avance de 1 500 milles sur le deuxième, le Néerlandais Mark Slats, a déclaré qu'il a décidé de faire la meilleure réparation possible en mer et de continuer la course. Le Français a déclaré à McIntyre: "Le pire qui puisse arriver, serait que je perde mon mât et que j'ai mon gréement de fortune prêt à l'emploi."

McIntyre a ajouté: «Pour le moment, sa seule autre option est de se détourner de 2000 milles de la route vers un port chilien et d'être relégué en catégorie Chichester pour avoir fait une escale pour effectuer les réparations.” Il pense que s’il parviendra à passer le cap Horn et à se diriger vers le nord dans l’Atlantique, où il y aura davantage de ports de replis plus proches, s’il avait encore des problèmes avec le gréement de son Rustler 36 Matmut.

Don a ajouté. “Cela nous donne une vraie course jusqu’à l'arrivée. Mark Slats (Ohpen Maverick) a environ 90 jours pour le rattraper et doit maintenant faire 1 nœud de plus que Jean-Luc sur la distance restante jusqu’aux Sables d’Olonne. Cela signifie que Mark est véritablement incité à battre Matmut en fonction de ses propres moyens, alors que Jean-Luc doit pousser le bateau aussi fort que possible dans les limites de son mât endommagé».

C’est une bien meilleure option pour le Néerlandais extrêmement compétitif que de gagner par défaut et que le résultat soit gâché comme pour Sir Robin #Knox-Johnston injustement 50 ans auparavant avec les mots «mais il n’a gagné que parce que… (Dans le cas de RK-J Le Français Bernard #Moitessier, qui avait 19 jours de retard sur l’Anglais au cap Horn, avait décidé de continuer son tour du monde pour sauver mon âme.)

Golden Globe Race
Jean-Luc Van den Heede
Bernard Moitessier
Ajouter un commentaire...

Publicité