Bateaux.com
Magazine de la plaisance
MENU

Golden Globe Race - Tapio Lehtinen, dernier de cordée

Quelle que soit la place à laquelle on finit, on mérite forcément d’être accueilli en grande pompe quand on vient d’accomplir un exploit de cette envergure. Tapio Lehtinen sera donc fêté comme il se doit, dès son arrivée probablement dimanche prochain, voire lundi au plus tard.

Bien sûr, les conversations téléphoniques avec l’organisation de la Golden Globe Race ont pu casser la monotonie d’un périple qui tire en longueur. Sans doute, le passage à proximité immédiate de l’île de Faial aux Açores a permis au navigateur finlandais d’établir un contact visuel avec d’autres. Mais que le temps doit paraître long quand on navigue sur un bateau handicapé par la prolifération des bernacles sous la coque ! A ce jour, Tapio doit composer avec une vitesse moyenne de moins de trois nœuds, ce qui l’autorise à se rapprocher du but à raison d’une cinquantaine de milles par jour.Pour supporter cette progression d’escargot, il faut avoir un sens de l’humour et une capacité à positiver sa condition profondément ancrés. Mais jamais Tapio ne s’est plaint, même quand il a constaté qu’il était à court de gaz, il y a de ça un mois… Aux Sables d’Olonne, on s’apprête à accueillir dignement le dernier concurrent encore en lice de cette Golden Globe Race. Ils étaient dix-huit au départ du port vendéen en juillet dernier, cinq d’entre eux auront réussi à boucler le parcours. Ne serait-ce que pour la ténacité dont il aura fait preuve, Tapio Lehtinen mérite la ferveur qui devrait l’entourer quand il remontera le chenal pour accoster à Port Olona.

Golden Globe Challenge
Ajouter un commentaire...

Publicité