Bateaux.com
Magazine de la plaisance
MENU

Une première course plus que prometteuse !

Ce samedi, si le duo Yann Eliès – Sam Davies a frappé un grand coup sur la Sardinha Cup en remportant la troisième et ultime étape et, du même coup, la victoire au général, les deux duos de la Filière d’excellence de course au large Bretagne – Crédit Mutuel de Bretagne ont eux aussi marqué les esprits.

Le tandem Loïs Berrehar – Thomas Rouxel, sur Performance s’est octroyé une très belle 4e place lors du dernier round de la compétition, se propulsant ainsi sur la deuxième marche du podium, tandis que le binôme Tom Laperche – Ronan Treussart, sur Espoir, a bouclé les 280 milles de ce dernier acte en 14e position, assurant alors une place dans le Top 10 au final. De bon augure pour la suite de la saison !

La saison qui s’ouvre démarre sur les chapeaux de roue pour les skippers Performance et Espoir ! Tom Laperche et Loïs Berrehar, respectivement avec Ronan Treussart et Thomas Rouxel, ont montré de belles choses lors des trois étapes de la Sardinah Cup, la première des cinq épreuves comptant pour le Championnat de France Elite de Course au Large 2019.

Mieux, ils ont performé en termes de résultat, terminant respectivement 2e et 10e. « On est bien content de monter sur le podium grâce à notre 4e place sur la dernière course. Au début, on a pourtant pris un départ pas terrible mais ensuite, on est bien revenu en jouant gagne-petit sous spi. Cela nous a permis d’enrouler BXA en 4 et 5e position. Après ça, on a aussi très bien géré une transition dans la molle et on s’est retrouvé 2e durant un bon moment, avant de se faire doubler par Leyton et Groupe SNEF après avoir un peu tardé à envoyer le spi. Quoi qu’il en soit, on a de quoi être satisfait car une 2e place pour la première course au Figaro 3, c’est vraiment un beau résultat dont on est fiers !», a assuré Loïs qui n’a pas ménagé ses efforts lors de ce dernier round, finalement réduit de 322 à 280 milles. Du plaisir et des résultats« Il a vraiment fallu être dessus en permanence, et en particulier à la fin, au près, lorsque ça a molli sous l’île d’Oléron.

A ce moment-là, ça a été un peu dur pour les nerfs de ralentir et de voir les autres revenir. Il n’empêche que ça s’est joué nettement moins dans la souffrance que lors de l’étape précédente et que l’on s’est fait plaisir. Pendant la première nuit notamment, on a vu des dauphins, des étoiles filantes et ça glissait tout seul. C’était magique ! », a ajouté le skipper Bretagne – CMB Performance qui monte sur le podium d’une épreuve pour le moins complète et difficile. « Je trouve que c’est de bon augure pour la suite. Ça allait pas mal en terme de vitesse et je suis vraiment rassuré sur les choix que j’ai fait en début de saison. C’est presque parfait », assure le morbihannais.

De son côté, Tom Laperche, n’est pas moins satisfait de ce premier galop d’essai. Le benjamin de la course, qui fait son entrée sur le circuit des Figaro Bénéteau, ne peut, de fait, que tirer du positif de son travail. De la confiance engrangée pour la suite« Ce qu’on a fait, c’est bien. Super bien même, même si on aurait bien aimé faire un petit peu mieux sur cette 3e et dernière étape. A peu de chose près, on pouvait vraiment accrocher le bon wagon et partir avec les premiers. On est tous arrivé hyper groupés à Arcachon et je ne pensais pas qu’en une heure ou deux de temps tout pouvait basculer à ce point.

Il y a eu des risées et ceux qui sont partis avec, on ne les a plus revus, même si ça a un peu tassé sur la fin », a détaillé Tom qui termine cependant à une belle 10e place au général après avoir systématiquement été dans le coup. « Si on regarde les quinze jours qui viennent de s’écouler, le bilan est effectivement positif. Le bateau va bien en vitesse et on n’a pas fait de grosses bêtises. Plus personnellement, je me suis fait plaisir et j’ai bien pris mes marques sur le bateau. Il faut que ça continue comme ça ! », a terminé le jeune marin qui affiche d’ores et déjà de belles ambitions.

Sardinha Cup
Figaro 3
Ajouter un commentaire...