Route du Rhum - Jean-Marie Patier : le sentiment du devoir accompli !

Mardi 27 novembre à 6h05 (heure française), Jean-Marie Patier a coupé à Pointe-à-Pitre la ligne d’arrivée de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe. Après 22 jours et 16 heures de course, Jean-Marie s’est emparé de la belle 4e place dans la catégorie Rhum Mono, à bord de l’emblématique Cigare Rouge. Un magnifique résultat pour ce chef d’entreprise de 52 ans qui disputait sa première course en solitaire. Après un repos bien légitime, Jean-Marie nous livre un premier bilan de cette expérience marquante.

« Le tour de la Guadeloupe, une sacrée punition ! »

Jean-Marie Patier : « Une fois à proximité de la Guadeloupe, on peut croire qu’on est déjà arrivé, que le plus dur est fait. Et pourtant, le tour de l’île par le Nord est une sacrée punition ! C’est à la fois exigeant techniquement, physiquement et mentalement. Je m’étais bien préparé à cette fin de parcours, en me reposant et en m’alimentant correctement. Et pourtant le tour de la Guadeloupe a été pour moi le moment le plus difficile de toute la Route du Rhum ! Arrivé au niveau de la bouée de Basse-Terre, qui est mouillée tout près du bord, j’avais la crainte de m’échouer. Il y a un côté loterie sous le vent de la Guadeloupe, heureusement que je n’avais pas la pression d’un coureur à mes trousses. Je devine à quel point cette fin de parcours doit être stressante quand on a des concurrents à proximité… Je suis arrivé dans le canal des Saintes complètement vidé. Et une fois la ligne d’arrivée franchie, je me suis dit : tu ne l’as pas volé ! »

« C’est un plaisir d’avoir bouclé la boucle, d’être allé au bout de mon histoire ! C’est un sentiment très fort. Avant la Route du Rhum, je n’avais passé que deux nuits, seul à bord du Cigare Rouge, j’étais un bizuth du solitaire. Pendant la course, j’ai progressé avec le bateau, je me suis senti en sécurité, de plus en plus à l’aise. J’ai mené mon voilier dans les limites de mes capacités. Mon affaire était bien préparée, j’ai su être à l’écoute des gens qui savent et ma démarche était empreinte d’humilité. Comme quoi, quand on arrive à agréger les compétences, on peut mener de beaux projets.»

#Jean-Marie Patier
#Cigare Rouge
#Route du Rhum
#Classe Rhum Mono
Ajouter un commentaire...