Bateaux.com
Magazine de la plaisance
MENU

LE TEAM #ARKEMA S'ADJUGE LA GRANDE COURSE

On s’attendait à du match et on a été servi ! La grande course de 150 milles du Grand Prix Valdys – #Multi50, qui s’est jouée entre Roscoff et Douarnenez via l’extérieur d’Ouessant et la Chaussée de Sein, a, de fait, offert un incroyable scénario avec des petits airs instables, des champs d’algues abominables, des courants importants et des passages à niveau à foison. A la clé : une foule de rebondissements, des écarts qui se sont faits puis défaits et, à l’arrivée, des écarts infimes entre les bateaux. Pour preuve, les quatre premiers bateaux se sont présentés sur la ligne en à peine dix minutes ce lundi, en fin de matinée. Mieux, seulement 30 petites secondes ont finalement séparé le vainqueur, Arkema, de son dauphin, FenêtréA-Mix Buffet !

«Ce finish a été incroyable, totalement à l’image de la manche », a commenté à son arrivée Lalou Roucayrol, le vainqueur de la grande course du Grand Prix Valdys – Mutli50, au terme d’un parcours de 150 milles qui les a menés, lui et ses adversaires, de Roscoff jusqu’à Douarnenez en passant par l’extérieur d’Ouessant et la Chaussée de Sein. Un tracé technique, semé d’embûches et truffé de pièges qu’il a fallu déjouer au mieux.

« Il a fallu se battre avec les algues, mais aussi composer avec les ados, les refus, les risées… ça a été un travail infernal ! », a indiqué Erwan Le Roux.
Chose qu’a confirmée son tacticien du bord, Julien Villion : « Les conditions ont fait que la course a été très intense, avec beaucoup de regroupements, de passages à niveaux et du vent faible difficile à maîtriser. Ça a vraiment été compliqué mais surtout propice à ce que des gros écarts se fassent et se défassent. Au final, on s’est battu pendant quasiment 24 heures pour terminer avec une poignée de secondes d’écart », a résumé le Morbihannais, concédant par ailleurs n’avoir dormi que quelques minutes seulement. « A bord, on a fait quelques petites siestes de cinq minutes mais on savait qu’on arrivait aujourd’hui dans la matinée. On aurait géré différemment si la course avait été plus longue mais là, on a essayé d’être à fond tout le temps », a souligné Julien.

Multi50
Arkema
Ajouter un commentaire...