Bateaux.com
Magazine de la plaisance
MENU

Solitaire Le Figaro : 8ème au classement général après deux étapes sur quatre, le Gillocrucien Benjamin #Dutreux est plus motivé que jamais pour attaquer la troisième étape entre la ría de Muros-Noia (Esp) et Saint Gilles Croix de Vie. Départ ce samedi à 12h pour un parcours de 410 milles, via la bouée cardinale des Chiens Perrins, dans l’ouest de l’île d’Yeu.

Quel que soit le résultat, ils seront nombreux à l’attendre à l’arrivée prévue mardi ou mercredi « à la maison ». La météo très incertaine promet à nouveau une étape passionnante et riche en rebondissements. Et le vendéen compte bien tirer son épingle du jeu pour se rapprocher du peloton de tête de cette 49ème Solitaire Urgo Le Figaro.

Saint Gilles Croix de Vie, c’est là que tout a commencé pour Benjamin en 2015, avec le Team Vendée Formation, toujours présent à ses côtés. Depuis, le jeune Vendéen a fait du chemin (Solitaire Urgo le Figaro, Tour Voile, catamaran de sport, J80...) il vise désormais le Vendée Globe. Et c’est toute une équipe, préparateur, coach, communication, aux côtés des partenaires, Sateco en tête, qui accompagne Benjamin dans sa quête du graal de la course au large. En attendant, il a rendez-vous dès mardi au Pays de Saint Gilles Croix de Vie avec tous ceux qui l’entourent et le soutiennent depuis 4 ans. Tous espèrent le voir arriver aux avant-postes, mais pas autant que lui !

Pour sa 4ème participation à l’épreuve reine du circuit Figaro Bénéteau, Benjamin Dutreux a particulièrement à cœur de performer sur les deux dernières étapes qui mèneront les 36 solitaires en Vendée.

Et pour clôturer la dernière édition des Figaro 2, la 4ème étape aura Saint Gilles Croix de Vie, port d’attache de Benjamin, pour départ et arrivée. Une course sprint, tactique, en terrain connu, entre Saint Gilles, l’ile d’Yeu (où il a tiré ses premiers bords) et l’ile de Ré. Un parcours qui rappelle celui de la Solo Maitre Coq, dont Benjamin a remporté la grande course à deux reprises, en 2016 et en mars cette année.

Solitaire du Figaro
Ajouter un commentaire...