Tous ActualitésPersonnesBateauxPublicationsPhotosForums
Bilan économique
Navigation astronomique
Nomination
Dominique Presles
Gastronomie

58 fiches techniques de bateaux

88' DOMINO SUPER
Alloy Yachts Janice of Wyoming
Compromis 720
Voir toutes les fiches techniques

213 Membres sur Yacht-Club.com

Voir toutes les personnes

Aventures et mésaventures en Antarctique, une histoire qui aurait pu mal tourner… #Exploration

Antarctique
Expédition
Katell les tutos de la croisiere - 5 jours
J'ai connu des skippers et des voiliers à l'image de ce qui est décrit ici. Des marins généreux, expérimentés appréciés et reconnus, comme les commentaires précédents le décrivent. Il n'empêche que trop souvent dans le milieu associatif on s'est habitué à faire avec peu de moyens: système D, main d’œuvre gratuite et plus ou moins qualifiée. Cela permet à des centaines ou milliers de matelots d'apprendre à naviguer à un coût modéré dans une ambiance conviviale. Côté sécurité, on s'habitue à réparer en mer, avec les moyens du bord, et faire durer le matériel jusqu'à la rupture. Cet état d'esprit devient une partie intégrante de l'aventure, soutenue par des valeurs anti-consuméristes. Au final on en arrive à prendre des risques parfaitement évitables, et on passe autant de temps à bricoler qu'à naviguer. Je pense que les responsables associatifs devraient être plus exigeants sur ce point; sinon la législation va se durcir encore et nous perdrons le droit de partager notre passion en dehors des circuits commerciaux.
ERICH DELNATTE - 3 jours
La sécurité à bord d'un bateau, que ce soit un voilier privé ou professionnel ou un navire à moteur est quelque chose d'impératif. D'ailleurs les TAAF ne s'y trompent pas et sont très exigeantes à ce sujet quand on dépose un dossier pour l'obtention de l'autorisation de naviguer en Antarctique. Tous les skippers qui sillonnent ces eaux sont donc informés et conscients de l'importance de la sécurité à bord et de l'utilité du matériel de sécurité et de son bon entretien. la Cardinale est en tout point conforme à la réglementation et va même plus loin en ajoutant à la liste de l’équipement obligatoire une balise IPRD supplémentaire ainsi que des balises personnelles, des combinaisons TPS et autres trackeur. La lecture de cet épisode sur notre balade dans les eaux du grand continent blanc, la visite de la base de Videla et nos contacts nocturnes avec les growlers est un régal et rappelle d'excellents souvenirs. J'aimerai cependant apporter une petite correction au dernier chapitre et à la perte supposée "d'un petit objet non identifié (qui) se détache de la brassière de sauvetage de Carole"SIC. Les choses ne se sont pas réellement déroulées de la sorte même si j'aime bien l'image et le "Voyons Carole" lancé par le Capitaine ! Encore une fois nos amis journalistes devraient vérifier les faits avant de publier. Voilà donc ma version: je me suis aperçu en manipulant les gilets pour les ranger que quelque chose se déplaçait à l’intérieur de la housse de l'un d'eux. A l'ouverture de celle ci je constate que le système entier de gonflage automatique s'est désolidarisé de l'enveloppe de la bouée, (système HAMMAR à déclenchement hydrostatique). Intrigué je le replace et en le manipulant un peu fermement je me rends compte qu'il se décroche à nouveau. J'en informe le skipper, on vérifie alors scrupuleusement les douze gilets présents à bord (dont les systèmes de gonflage avaient tous été changés avant le départ) pour s'apercevoir que cinq présentent les même symptômes. Ils restent donc sept gilets opérationnel pour six équipiers c'est donc parfait. Que s'est-il donc passé? Les kits de rechange des systèmes de gonflage avaient tous été changés par précaution avant le départ, cinq d'entre eux n’étaient pas conformes au niveau des fixations (petits ergots) sur la bouée! Pourquoi ? Comment ? je ne sais pas ! Et ceci était d'autant plus sournois que l'on arrivait bien à les mettre en place mais que seule une manipulation un peu brutale faisait sauter. Les pièces défectueuses ont été gardées pour réclamation auprès du fournisseur et avoir une explication. A ce jour je n'ai pas le réponse. Cet incident aurait pu avoir de faucheuses conséquences, même si sous ces latitudes les gilets servent plutôt de harnais pour ne pas passer par dessus bord que de système de flottaison . @Katell, je suis pleinement d'accord avec vous sur le fait que commercial ou associatif, nous devons tous être extrêmement vigilant et exigeant sur la sécurité, c'est la liberté de tous qui est en jeu. Mais rassurez vous Katell, les économies de bout de chandelle ne sont pas la philosophie de La Cardinale et je vous invite si d'aventure vous croisez cette belle goélette à vous présenter à bord pour constater par vous même. Pour conclure, et là je m'adresse au journaliste, il est intéressant de relater ce type d'incident si on va jusqu'au bout de l'analyse et qu'on en tire des conclusions qui puissent être utiles à tout le monde. Si c'est pour rester dans le sensationnel, pour rester dans le style article à charge je ne vois pas trop l'utilité.
Jean-christophe Dessirier - Hier 19:19
J’ai été captivé par le premier article du récit de cette aventure et j’attendais avec impatience la suite du «voyage» et c’est seulement en terminant la troisième partie que j’ai découvert qu’il y avait des commentaires.Je ne suis probablement pas un grand marin contrairement à ce que je crois comprendre au travers d’une bonne partie des personnes qui commentent ce texte, mais en tant qu’ancien skipper professionnel je me permets tout de même d’écrire un mot.J’ai tout d’abord été surpris par les premiers commentaires négatifs sur ce récit, puis je n’ai pas compris l’acharnement contre son auteur, mais plus je lisais ces commentaires plus il me semblait évident que monsieur B avait fait appel à ses amis (comment autrement auriez-vous pu connaître la fin du récit avant qu’il ne soit publié ?).Certains commentaires ne me semblent pas vraiment objectifs : Si le bateau semble parfait pour ce programme de navigation (avec un pilot auto à la hauteur), vous qui naviguez ne prêtez pas plus d’attention que cela à votre parc que batteries ? Votre groupe électrogène est-il autonome ou a-t-il besoin continuellement d’un opérateur ? N’avez-vous pas non plus de filtre à gasoil en réserve ? Les fonds de vos cales moteur sont-ils couverts d’huile ? Un guindeau 100 % opérationnel ne vous semble pas une sécurité importante, sous ces latitudes plus encore qu’ailleurs ? … Soyons sérieux et essayons de rester objectif.Il est tout à votre honneur de vouloir défendre votre ami mais je ne pense pas que votre manque d’objectivité l’aide beaucoup, pas plus que pour défendre quelqu’un il vous faille attaquer quelqu’un d’autre (la «crise» du covid19 ne nous aura donc rien appris, pas plus l’acceptation de la différence que l’indulgence, et notre monde ne changera donc pas de si tôt).Pour moi ce récit ne retire rien au beau parcours nautique du propriétaire du bateau que vous mettez en avant, ni même les belles navigations que vous avez partagez avec lui, il me permet simplement d'avoir en tête un certain nombre de points sur lesquels je dois rester vigilant lors de mes propres navigations et c’est là, je trouve, tout l’intérêt d’un partage d’expérience.Merci à l’auteur de l’article pour ce partage, merci au site de nous permettre de lire tant d’aventures, d’informations et d’expériences, merci à tout ceux qui ont commenté d’avoir apporté des informations complémentairesBon vent et bonne mer à tout le monde.
Ajouter un commentaire...

Quel impact sur le rendez-vous du yacht de luxe ? #MonacoYachtShow

grande plaisance
Coronavirus
Monaco Yacht Show
Ajouter un commentaire...

Différents acteurs de l’économie de la Pêche en France au cœur de la crise #Confinenement

Gunki
Starbaits
Déconfinement
Coronavirus
Fiiish
Sensas
Confinement
Illex
Ajouter un commentaire...

Aventures et mésaventures en Antarctique, enfin la glace ! #Antarctique

Expédition
Antarctique
Pascal Analu - 1 semaine
Au vu des commentaires sous les articles précédents de cette aventure, je suis extrêmement choqué par l'attitude de bateaux.com. Je ne sais absolument pas qui dit la vérité, mais face aux doutes émis par les différents témoignages totalement contradictoire de cette aventure; la moindre des décences journalistiques serait (au minimum) de mettre un encart d'avertissement sur le fait que les points de vues semblent diverger (et un droit de retour de l'équipage mis en cause serait également la moindre des choses, comme le fait tout journaliste qui se respecte) Et je tiens à préciser que je ne connais personne dans cette histoire et que c'est la première fois de ma vie que je me permets de commenter un article; mais je suis tellement abasourdie par vos manières (et à mon avis je ne dois pas être le seul) C'est une honte
Laurent Bouquet Des Chaux - 1 semaine
Ou le journaliste à fait bien son travail et les commentaires sont parties intégrantes du récit ! Je reconnais là un excellent teasing qui me pousse à revenir sur le site, lire la suite !
Pascal Analu - 6 jours
Vous savez aussi bien que moi que 90% des gens ne lisent pas les commentaires (je suis d'ailleurs moi aussi tombé dessus totalement par hasard). C'est donc bien pour cela que le minimum serait un encart d'avertissement sur le fait que les avis sur cette aventure semblent (fortement) diverger
Ajouter un commentaire...

LE VENDÉE GLOBE PARTIRA LE 8 NOVEMBRE PROCHAIN. Le maintien de la course avec un départ le 8 novembre est notre objectif et tout est mis en œuvre en ce sens.

Sportivement, rien ne s’y oppose sous réserve bien évidemment de l’avis de l’État. Pour autant, le Vendée Globe, qui est aussi un événement... - Lire la suite

Vendée Globe
Ajouter un commentaire...

Le nouveau modèle de #Grandbanks

Trawler
Grand Banks
Ajouter un commentaire...

Lionel Fumagalli, #Guide de #Pêche : " s’il n’y pas de #guidage, il n’y a pas d'entrée d’#argent"

Guide de pêche
Pêche aux leurres
Pêche au coup
Pêche de la carpe
Pêche des carnassiers
Ajouter un commentaire...

Aventures et mésaventures en Antarctique, le continent blanc ne se livre pas facilement #Antarctique

Antarctique
Exploration
Yves MILZA - 2 semaines
Quand la rédaction de ce site se rendra compte qu'elle laisse s'exprimer des personnes qui ne font que dénigrer le bateau et son Skipper uniquement pour exorciser leur propre peurs et limites qu'ils n'ont pas été capable d'assumer. Il est heureusement rare de voir des équipiers abandonner le bord et encore plus rare de les voir se mettre en avant dans des chroniques a charge avec la complicité qu'il faudra étudier d'un site qui laisse publier sans avoir entendu et vérifier la réalité des faits, c'est grave et j'espère que des suites seront donner a cette cabale. j'invite tous les lecteurs a se faire leur propre opinion et a demander la publication de la réalité de l'histoire ce qui honorerai et grandirai la rédaction dans sa démarche d'information, a moins que ? le silence de celle ci est très étonnant par ailleurs au vu des commentaires des abonnés. Pour ceux que ça intéresserai la C va très bien et a entamée sa traversée du Pacific, elle vient de repartir après une escale a l'ile de Robinson Crusoé avant de continuer vers les Gambiers, il est possible de la suivre sur objectifgrandsud.com rubrique table a carte.

OBJECTIF GRAND SUD

www.objectifgrandsud.com
Jean Louis Villain - 2 semaines
Je suis surpris effectivement de ce témoignage à charge; pour avoir cotoyé l'un des piliers de cette association, par ailleurs professionnel de la plaisance durant de nombreuses années, maintenant retraité, ces descriptions m'étonnent. J'espère que le site fait un contrôle ou pour le moins laisse l'interpellé répondre à l'interpellateur...
Corto Maltese - 2 semaines
Je suis le président de « l’association » que cite Mr et Mme Eustache, puisqu’il faut bien les nommer, et me permets d’intervenir pour conclure ce fil et éviter à tous la lecture fastidieuse des 6 prochains épisodes puisque vous connaissez la fin peu glorieuse pour nos 2 protagonistes.Cette association sans but lucratif qui n’a pas besoin de guillemet, cumule grâce au skipper et fondateur B (que tout le monde a reconnu même si depuis, les initiales ont disparu de l’article) et aux membres qui la constituent, plusieurs siècles d’expérience du large. Cette expérience nous permet d’affirmer que rien n’est acquis quand on navigue dans ces régions et que la première des qualités d’un marin est l’humilité face à l’océan. Les autres valeurs mises en avant par notre association sont l’amitié, l’esprit d’aventure et la solidarité, sans oublier l’humour. Nous pensions que chaque équipier coopté par l’asso en montant à bord de LC, intégrerait ces valeurs comme les siennes, visiblement il n’en fut rien pour C&D. Nous avons-nous aussi notre lot d’anecdotes piquantes sur ces 2 « marins avec 30 ans d’expérience » ayant abandonné le bateau sans un regret mais nous aurons la magnanimité de ne pas les publier pour ne pas en rajouter dans l’humiliation, les posts précédents ayant déjà beaucoup chargés leur barque, d’autant que parallèlement se déroulait au large des Malouines le drame de Paradise avec la perte de deux personnes Arnaud et Sophie et la solidarité de tout l’équipage (charter)pour rester accompagner le second et ramener le bateau ...un bel exemple de cohésion . Mais J’ai quand même du mal à comprendre tout d’abord d’où vient l’aveuglement du rédacteur, que l’on a connu plus « professionnel », pour avoir accepté de publier ce pamphlet mensonger sans vérification (voir les erreurs sur le bateau, corrigées en partie depuis grâce à l’intervention de Laurent Brochard) alors que ce journaliste connait B depuis plus de 30 ans, décidément ! Peut-être que des liens familiaux avec C&D ont annihilé son sens de la déontologie ? ou sa recherche du buzz a-t-elle pris le dessus ?Ensuite, quelle est la motivation des Eustache pour faire publier ce récit vengeur vis-à-vis de B, de J et de LC.. B et J n’étaient pas des inconnus pour eux puisqu’ils avaient préparé ce voyage ensemble depuis plusieurs mois sur place mais aussi à Nantes. `Peut-être simplement la jalousie et la frustration qu’ils ont ressentie fin Mars en voyant LC, rutilante à Puerto Montt, en partance vers les Gambier alors que Hippo’s camp (leur bateau) allait se morfondre à terre pour plusieurs mois ?La même goélette qu’ils avaient qualifié d’épave à Melchior en Antarctique 3000NM plus au sud, disant qu’il fallait l’abandonner sur place !Enfin le choix du timing dans la parution : 3 jours après le départ de LC, donc sans possibilité pour B de répondre facilement étant au large ! Peut-être pour tenter de se dédouaner de l’ abandon de LC et des personnes restant à bord ( E, B, et J !) en choisissant le lâche confort sans risque d’un cruise ship. 30 ans de navigation pour en arriver à ça ! Injustifiable ! Pierre-Jean Jannin, Président d’OGS
Voir les commentaires suivants
Ajouter un commentaire...

Préparation au Vendée Globe : Kézako ? Un projet de Vendée Globe, tour du monde en course à la voile, en solitaire, sans escale et sans assistance, se construit sur plusieurs années. Entre optimisation et fiabilisation du bateau, perfectionnement des compétences du skipper, entraînements, sélections... - Lire la suite

IMOCA
Alan Roura
Vendée Globe
Ajouter un commentaire...

Le nouveau projet d'#HeesenYachts

Heesen Yachts
Ajouter un commentaire...

Bonjour, en ce qui concerne les repreneurs du chantier Bora pour les RM, il n'y a pas que la réussite commerciale ou de gestion qui compte, surtout celle qui se construit en laissant de côté des passionnés qui vous permettent de vivre, ils sont tous respectables et à respecter. Lorsqu'on est un digne... - Lire la suite

Ajouter un commentaire...

Mieux connaitre les #orages en #mer #oragesenmer

Orage
Météo marine
Sécurité maritime
Foudre
Jack Puyo - 3 semaines
Eclairant article.
Guy Crombé - 3 semaines
Quid de la foudre qui tombe sur le mât ? Cela m'est arrivé en pleine mer. Pas de blessés, mais 50 k€ de dégats, dont un mât qui avait fondu à l'endroit de l'impact. Un très mauvais souvenir...
Ajouter un commentaire...

Les attentes de la filière nautique européenne #UnionEuropeenne #EuropeanBoatingIndustry #Coronavirus

European Boating Industry
Coronavirus
Union Européenne
Ajouter un commentaire...

Aventures et mésaventures en Antarctique, un témoignage poignant pour éviter pareille mésaventures #Antarctique

Exploration
Antarctique
Alain Briand - 3 semaines
Etonnant ce début d'article où l'on parle d'un embarquement payant alors que les 80 € par jour ne sont qu'une modeste participation au coût d'un telle expédition nourriture comprise. Les voiliers privés qui s'aventurent en Antarctique demandent 300 à 400 € par jour. J'espère que ces Carole et Dominique ne sont pas ceux qui ont abandonnés un équipage en Antarctique en se faisant rapatrié par un Cruiser Ship à suivre.... Alain Briand
ERICH DELNATTE - 3 semaines
Si si il me semble bien que ce soit eux. Mais tu gâches le suspens Alain en dévoilant la fin de l'histoire. Ce sont bien eux qui nous ont abandonné en Antarctique, préférant rentrer en paquebot de croisière plutôt que d’affronter le Drake en retour. Quand ils parlent de mise en danger de la vie d'autrui je pense que c'est à cela qu'ils font allusion: le fait d'avoir laisser un équipage réduit à seulement trois marins ramener le voilier quand eux même se faisait raccompagner en cruise ship. Erich (le E ami de B dont il est question dans l'article)
ERICH DELNATTE - 3 semaines
On peut aussi se demander pourquoi Carole et Dominique se sont embarqués dans cette aventure puisqu'ils avaient dès le départ (et mémé avant le départ si on lit bien l'article) constaté des manquement à la préparation du bateau.
Voir les commentaires suivants
Ajouter un commentaire...

Contraintes et avantages de posséder ses locaux sur le domaine public #AOT

Autorisation d’Occupation Temporaire (AOT)
Entreprises
Ajouter un commentaire...
Laurent Dufour
Suivre

A publié dans le forum Que penser du contest 28 de chez conyplex ?

Bonjour, le Contest 28 a pris en 1976 la suite du Contest 27 du même architecte Dick Zaal, avec des dimensions très similaires. Et je suis l'heureux possesseur d'un Contest 27 depuis plus de 10 ans (qui est à vendre du reste sur Marseille). C'est un bateau très habitable et d'une belle finition ( boiserie, contremoulage) Le chantier Contest Yacht est situé en Hollande, et se distingue par la qualité (et le prix...) de ses productions, à la façon des voiliers nordiques. Par exemple, je n'ai pas d'osmose visible sur ma coque, et je ne connais aucun Contest présentant de l'osmose. La largeur de l'arrière, l'ergonomie du cockpit est totalement inhabituelle pour l'époque et deviendra un standard nettement plus tard. La raideur à la toile conséquente et rassurante est en partie due à un fort rapport de lest: il supporte longtemps toute sa toile, présente une bonne stabilité de route et passe bien dans la vague sans mouiller son équipage. Le mat, qui semble indestructible au vu de sa section est assez court, et le génois prédomine largement sur la grand-voile. Toutes les manœuvres sont ramenées au cockpit permettant une navigation en solitaire ou en famille facile. La coque est manifestement bien échantillonnée, et pourtant assez légère avec environ 2,5t dont près de la moitié en lest (qui plus est moulé en bulbe pour abaisser le centre de gravité). Les 5 nœuds sont vite dépassés au près, tandis que le grand génois peut être tangonné pour accélérer au portant.
Coté motorisation, il n'est pas très exigeant mais la puissance de 6ch que vous annoncez me parait tout de même un peu juste d'autant que le Contest 28 est un peu plus lourd (J'ai un moteur 11ch diesel en ligne d'arbre qui lui correspond bien). Personnellement je le vends pour un plus rapide, idéalement un trimaran, sinon un 3/4 tonner, mais je m’aperçois que l'habitabilité, la hauteur sous barrots et les rangements sont ceux d'unités beaucoup plus grandes même pour les monocoques.
Je reste à votre disposition pour tous renseignements ou photos!

Comment gérer la consommation d'eau douce en traversée #EauPotable

Eau douce
Formation
Erica Humbert-Droz - 1 mois
Extrait d'une poésie créé en 2001: Croisières écolos sur Yamè2 On nage pour se laver - à l'eau de mer ! On se sèche au soleil, dans l'bon air A l'eau de mer on se brosse les dents Excellent pour les gencives comme désinfecta A l'eau de mer aussi, on lave la vaisselle, Couteaux, fourchettes et casseroles Un jet d'eau douce sur les verres bien sûr Car boire un pastis salé - c'est un peu dur ! L'eau de cuisson des légumes Pleine de bonnes vitamines Est réutilisée pour les sauces - ou en bouillon C'est simple et - c'est tellement bon ! Une petite douche de temps en temps Mais voyez-vous, pas n'importe comment : Un litre d'eau suffit pour se mouiller Afin de pouvoir se savonner. Pendant ce temps, le plus important Est de fermer le robinet, complètement Ensuite une minute d'eau pour se rincer. Puis c’est parti pour se pomponner !r
Ajouter un commentaire...

Que ferait le chantier Wauquiez s’il devait relancer la série du Centurion ? #Refit

Wauquiez
Centurion
Refit
arnaud LECAT - 1 mois
Qu'il est beau ce bateau ! En plus, un propriétaire qui se fait plaisir, c'est super !
Olivier Valverde - 1 mois
pour avoir posséder le N°15, je sais à quel point ce bateau est attachant. Bravo et profitez bien de votre joli jouet.
Alexandre RENARD - 1 mois
Superbe réfection.
Voir les commentaires suivants
Ajouter un commentaire...

Les recrutements ne se sont pas arrêtés dans le #nautisme #RessourcesHumaines

Concessionnaire
HDS
Baudouin
METS
Ajouter un commentaire...

Une nouvelle gamme de biminis chez NV Equipment #BiSportline #Bimini #NVEquipment

Sellerie
Bimini
Hors-série Equipements de pont et gréement
NV Equipment
Ajouter un commentaire...

Garmin Quatix 6, la montre qui fait rêver tous les marins #MontreConnectée

Garmin
Montre
Ajouter un commentaire...

Essai de l’Aventura 10 Power CS, un croiseur polyvalent #AventuraCatamaran

STGI
Aventura Catamarans
Catamaran
Essai bateau
Ajouter un commentaire...

Le recrutement se poursuit dans le #nautisme malgré la crise du coronavirus

Oceanvolt
Privilège Marine
Ajouter un commentaire...

Le #GIFAP lance une pétition pour sauver les #détaillants, fabricants et leurs emplois.

Canne à pêche
détaillant
Moulinet
Matériel de pêche au carnassier
Pétition
Ajouter un commentaire...

J-3 mois : Elégance et performance pour la 18e Porquerolle’s Classic. Entre 40 et 50 élégants yachts de tradition sont attendus à Porquerolles, du 11 au 14 juin, pour la 18ème édition de la Porquerolle's Classic. L’avis de course est déjà disponible et l’événement perpétue les fondamentaux qui font... - Lire la suite

Porquerolles
Ajouter un commentaire...

Un acteur majeur des bateaux en #aluminium #ArzalNautique #VoilierOvni

Arzal Nautique
Coque aluminium
Concessionnaire
Alubat
Ajouter un commentaire...

La Solo Guy Cotten 2020. Fidèle épreuve du circuit Figaro Bénéteau, la 44e édition de la Solo Guy Cotten 2020 s’élancera le 2 avril de Concarneau, grâce au soutien sans faille de l’entreprise éponyme, spécialisée dans les équipements nautiques, et de la Ville de Concarneau. En double ou en solitaire,... - Lire la suite

Concarneau
Solo Concarneau
Ajouter un commentaire...

Thomas Ruyant conduit depuis 2018 un projet Imoca, avec une originalité et une indépendance d’esprit qui le singularisent aujourd’hui grandement dans le concert des prétendants au Vendée Globe 2020. Choix des architectes, du chantier, de ses collaborateurs, et jusqu’à la relation complice construite... - Lire la suite

Thomas Ruyant
IMOCA
Vendée Globe
Ajouter un commentaire...

Mouvements RH du #nautisme

Incidence Sails
X-Shore
Interdist
Intermer
Vetus
Yanmar
Seven Marine
Ajouter un commentaire...
François-Xavier Ricardou
Suivre

A publié dans le forum Nc 9 le meilleur compromis pour une vedette habitable

Bonjour, Tu navigues en Atlantique ? Croisière ou pêche ?

François-Xavier Ricardou
Suivre

A publié dans le forum Aventures en pen duick 600

Petit bateau, belles navigations. Et le chien n'a pas le mal de mer ?

La Transat AG2R LA MONDIALE : la mixité, la jeunesse et le talent à l’honneur !
Première épreuve du Championnat de France Elite de Course au large 2020, La Transat AG2R LA MONDIALE a dévoilé ce jour à Paris son plateau 2020. Ce sont 22 tandems (contre 19 en 2018) qui auront l’honneur d’étrenner le... - Lire la suite

La Transat AG2R La Mondiale
Ajouter un commentaire...

Départ de The Transat le 10 mai. La légendaire transatlantique en solitaire demeure un morceau de bravoure depuis 60 ans, une course en solitaire incontournable par son parcours à travers un Atlantique Nord statistiquement très chahuté par de nombreuses dépressions au printemps. Pour sa 15ème édition,... - Lire la suite

Class40
The Transat
Ajouter un commentaire...

Fabien Clauw nous explique comment il écrit les aventures de Gilles Belmonte #FabienClauw

Bibliothèque
Fabien Clauw
Histoire maritime
Franck Bouv - 2 semaines
Un concurrent de Jack Aubrey?
Ajouter un commentaire...

Les mouvements #RH du #nautisme

ICNN
METS
Fora Marine
Région Occitanie
Bénéteau
Ajouter un commentaire...

Un nouveau modèle de #croiseur hauturier pour #swan

Voilier de croisière
Swan
Nautor's swan
ANTIPHON Francois - 1 mois
pfff! un voilier avec pont flush deck pour un Tdm... aucune protection, ou alors des casquettes qui ne sont pas installées sur votre présentation... Bref plutôt un voilier de croisière av'ec une belle carène pour aller vite... au large de monaco :)
Ajouter un commentaire...

Voulant partager ma passion pour la mer, j'ai souhaité proposer une solution de qualité pour une navigation facile et sur des courtes durées. L’idée étant de vous donner la possibilité de sortir en mer plus fréquemment, comme si vous étiez sur votre propre bateau. Je souhaite également contribuer au... - Lire la suite

Ajouter un commentaire...