Patagonia lance la première combinaison de surf sans néoprène

La nouvelle combinaison Patagonia en caoutchouc naturel

Patagonia, marque américaine spécialisée dans la conception de vêtements de sport éco-conçus, lancera à l'automne 2016, la première combinaison sans néoprène au monde. Composée de caoutchouc naturel provenant de sources certifiées FSC® (Forest Stewardship Council), elle permet de réduire les impacts de C02.

Des combinaisons sans néoprène

Depuis les années 50, les surfeurs exploitent le néoprène. Or, il s'agit d'une matière issue de ressources non renouvelables dont la fabrication requiert énormément d'énergie. Patagonia, marque californienne qui conçoit des vêtements outdoor écoconçus a trouvé comment créer des combinaisons de surf sans néoprène. Depuis 8 ans, la marque démontre les avantages du caoutchouc naturel pour l'élaboration des combinaisons. Ces recherches ont d'ailleurs été partagées avec l'ensemble des marques de surf pour que l'industrie du surf puisse évoluer vers des matières plus respectueuses de l'environnement.

Une composition respectueuse de l'environnement

Patagonia lancera à l'automne 2016 la première combinaison sans néoprène au monde. Ainsi, la marque réduit jusqu'à 70 % les émissions de CO2 lors de la fabrication du polymère, par rapport au néoprène traditionnel. Cette innovation préfère les plantes au pétrole et privilégie l'utilisation des ressources renouvelables.

Ces combinaisons sont fabriquées en caoutchouc naturel Yulex qui élimine 99 % des impuretés et donne une matière naturelle plus solide et hypoallergénique. Les plantes sont arrosées avec l'eau de la pluie et de l'eau recyclée est utilisée lors du processus de fabrication. Le caoutchouc lui-même répond aux normes FCS (Forest Stewardship Council) selon la Rainforest Alliance, et provient de forêts gérées de manière responsable.

En remplaçant le néoprène traditionnel, qui requiert énormément d'énergie, par du caoutchouc naturel, Patagonia réduit jusqu'à 70 % les émissions de CO2 lors de la fabrication du polymère. Enfin, pour la confection des doublures intérieures et extérieures, la marque utilise du polyester recyclé, ce qui réduit la dépendance au pétrole.

Ces combinaisons en Yulex sans néoprène sont composées à 85 % de caoutchouc naturel et procure la même chaleur que le néoprène. Cependant, pour une meilleure résistance à l'ozone et aux UV et pour que les combinaisons soient solides et durables, le caoutchouc naturel est associé à 15 % de caoutchouc synthétique.

En fonction du modèle (avec ou sans manches), la combinaison sera vendue entre 175€ et 600€

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...