Bateaux.com
Magazine de la plaisance
MENU

La Golden Globe Race s’arrête au Cap pour Philippe Péché

Philippe #Péché est arrivé ce midi au Cap en Afrique du Sud, un peu plus de quatorze jours après l’avarie de barre survenue sur son #Rustler 36 alors qu’il occupait la 2ème place de la Golden Globe Race. Au moment de l’avarie, le skipper de PRB rencontrait un vent fort d’environ 50 nœuds. Comme le règlement l’impose, il avait alors prévenu la direction de la course de son problème sans pour autant demander d’aide extérieure. Il avait également appelé via son téléphone satellite sa compagne puis des personnes (techniciens notamment) pour préparer son arrivée à Cape Town et anticiper la réparation. Malgré les conditions difficiles dans lesquelles il évoluait alors (vent fort de 45 à 50 nœuds), Philippe avait réussi à maitriser la situation et décidé de faire route vers Le Cap en Afrique du Sud pour faire escale.

Dès la rupture de sa barre, ses rêves de s’imposer sur ce tour du monde en solitaire, sans escale et sans moyen moderne de communication s’étaient envolés. Profondément déçu et désabusé de devoir quitter si brutalement la lutte qui l’opposait notamment à Jean-Luc Van Den Heede, Philippe a rapidement décidé qu’il ne poursuivrait pas son tour du monde après l’escale au Cap.

Joint par téléphone ce jour, il décrit sa déception de se retirer de la Golden Globe Race, un projet qu’il a préparé pendant trois années. Il revient aussi sur son début de course haletant, sur les appels passés à son compagne et pour organiser son arrivée au Cap. Il décrit les derniers jours de navigation vers Le Cap qu’il définit comme les plus difficiles de sa vie de coureur au large et tire les enseignements des 55 jours passés à la barre de son bateau.

Philippe Péché
Golden Globe Race
Ajouter un commentaire...

Publicité