Bateaux.com
Magazine de la plaisance
MENU

Alexis Loison : « Sur la Solitaire, tout est possible, il faut juste y croire ! »

Auteur d’un début de course parfaitement maîtrisé qui lui a permis de passer dans le bon timing à Aurigny, tout comme Anthony Marchand et Gildas Mahé, Alexis Loison a assurément été le grand animateur de la troisième étape de la 50e Solitaire Urgo Le Figaro. Le skipper de Région Normandie a, en effet, mené les débats pendant plus de 36 heures avant de se faire siffler la première place lors du passage du phare de la Jument, la faute aux courants mais aussi à un gros paquet d’algues qui l’a contraint à plonger par deux fois. A l’arrivée cependant, c’est une très belle troisième place malgré tout, mais surtout cela pourrait s’avérer une très belle opération au classement général. Car s’il va falloir attendre la fin de journée pour connaitre les écarts réels que ce troisième acte a créé, on peut d’ores et déjà affirmer que le Cherbourgeois va faire une remontée fulgurante et clairement se repositionner dans la course pour le podium final.Vous avez dominé cette étape et pour finir, vous décrochez une belle troisième place à 38 minutes du premier, Anthony Marchand. On vous imagine à la fois content et un peu déçu ?« C’est ça. Un podium d’étape, c’est super mais, évidemment, il y a forcément un peu de déception car j’ai quand même ouvert la voie pendant longtemps. J’étais assez lucide sur le fait qu’à Ouessant, j’allais me retrouver à bouler dans le courant et que ça pourrait repartir à zéro. C’est ce qui s’est passé et en plus, je suis tombé dans un gros champ d’algues. Il a fallu que je plonge deux fois. Ça a été dur. J’ai fait plusieurs marche-arrières car je me rendais bien compte que le bateau marchait moins bien et quand je me suis retrouvé dans l’eau, j’ai pu constater que tout le bateau était recouvert d’algues mais aussi d’un filet de pêche et de plein de trucs. »Le passage d’île d’Aurigny a clairement été le tournant de la course. Comment l’avez-vous vécu ?« J’ai vite pris conscience de la configuration du truc. A un moment, j’ai pensé que personne ne passerait mais j’ai vite compris que ça allait le faire pour moi et j’ai même pensé que je serais le seul à y arriver. Ce n’est d’ailleurs pas passé loin. Antho (Marchand) qui gagne finalement, a vraiment eu chaud aux fesses à cet endroit. Après ça, on ne s’est plus retrouvé qu’à trois, et les autres ont petit à petit disparu de l’AIS. Pour eux, ça a été une double peine car en plus d’avoir pris le courant dans le nez, ils se sont ensuite faits manger par la dorsale. Le fait d’avoir Antho et Gildas avec moi ? Si j’avais été tout seul, j’aurais certainement été moins bon pour le général mais pour eux, le fait de m’avoir devant leur a permis de voir les endroits où il ne fallait pas aller car il n’y avait trop rien d’écrit dans le ciel. »Vous signez aujourd’hui votre troisième podium d’étape sur la Solitaire après votre première place à Plymouth en 2014 et votre 3e place à Sanxenxo en 2015…« C’est super mais j’y croyais quand même fort à cette victoire d’étape… Ça a vraiment été plaisant d’être devant comme ça pendant si longtemps… Heureusement, ça reste « en famille » puisque c’est Anthony qui gagne (son partenaire d’entraînement avec lequel il partage toute sa logistique, ndlr) ! (Rires). Les écarts sont énormes a priori. On attend de savoir dans quelle mesure. Je me rappelle avoir dit avant le départ que les deux premières manches avaient peut-être été exceptionnelles, mais si j’avais su qu’on ferait ce hold-up là sur cette 3e manche ! C’est vraiment top ! A présent, il faut que j’oublie un peu cette petite déception de rater la première place car je sais qu’il y a maintenant quelque-chose de plus important à aller chercher. Si on m’avait dit, il y a quatre jours, que je pouvais encore jouer le podium au général, je ne sais pas si j’y aurais cru. C’est en tous les cas la preuve, une fois de plus, que sur la Solitaire, tout est possible et qu’il faut juste y croire. »

Alexis Loison
Figaro 3
Solitaire du Figaro
Ajouter un commentaire...

Découvrir toutes les caractéristiques du port de Roscoff - Bloscon (Finistère) : nombre de places, accès, horaires des marées, zones techniques, contacts et les Avis aux Navigateurs.

  • 1 avis

    Port Roscoff - Bloscon (29) - Informations maritimes sur le port de plaisance

    Le port de plaisance de Roscoff - Bloscon est situé dans le Finistère. Il dispose d'une capacité d'accueil de 625 bateaux sur pontons. Le port de Roscoff - Bloscon dispose d'un espace visiteurs pour vos escales avec 50 places disponibles. Le port est réservé aux bateaux de moins de 30 m. Attention, le tirant d'eau maximum est de 3 m.

    A la découverte du voilier #Figaro 3. Consultez toutes les caractéristiques du bateau de 9.75 m. construit par le chantier #Bénéteau