Bateaux.com
Magazine de la plaisance
MENU

4 350 milles à travers l’Atlantique vus par Vincent Riou

A 4 jours du départ de la Transat Jacques Vabre, Vincent Riou livre son regard sur le parcours de la Route du Café. Double vainqueur en Imoca (2013 et 2015), le co-skipper d’ARKEA PAPREC connait bien cette course pour y avoir participé 8 fois.

"La Transat Jacques Vabre est une course que j’apprécie particulièrement car elle se court en double et nous emmène dans l’hémisphère sud. Nous partons de Bretagne aux portes de l’hiver et arrivons au Brésil sous le soleil, c’est plutôt chouette ! Mais le parcours n’est pas simple à gérer. Contrairement à d’autres transatlantiques, celle-ci nous fait traverser cinq systèmes météo différents. La difficulté, elle est là.

Nous démarrons avec le système perturbé automnal de l’hémisphère nord qui génère beaucoup de vent et de la grosse mer. Il faut ensuite passer l’anticyclone des Açores qui se trouve souvent dans une dorsale sur notre route. Viennent ensuite la zone d’alizés de l’hémisphère nord puis le pot au noir. Cette zone de convergence intertropicale (rencontre entre les alizés des deux hémisphères) provoque une météo complètement imprévisible alternant entre la pétole et les grains. Et enfin, ce seront des températures plus chaudes et les alizés de l’hémisphère sud."

Le duo devrait mettre moins de 15 jours à rallier Salvador de Bahia au Brésil. Le record en Imoca est détenu depuis 2017 par Jean-Pierre et Yann Eliès. Ils avaient traversé l’Atlantique en 13 jours 7 heures 36 minutes 46 secondes à 13,63 nœuds de moyenne.

Transat Jacques Vabre
Arkea-Paprec
Vincent Riou
Ajouter un commentaire...

Publicité