Saint-Jacques, quand le prêt-à-porter investit le nautisme

La marinière en néoprène Noé de la marque Saint-Jacques © Saint-Jacques

Une nouvelle marque de prêt-à-porter balnéaire vient de voir le jour sous le nom de Saint-Jacques. Découvrez le "Wet à porter", des vêtements en néoprène inspiré de pièces originales et du prêt-à-porter pour la pratique des sports d'eau.

Saint-Jacques… Un coquillage ? Non, le nom d'une nouvelle marque de vêtements en néoprène inspirés de pièces du prêt-à-porter. Le nom peut interpeler, mais n'a pas été choisi au hasard par les concepteurs de cette toute jeune marque de vêtements de surf. "Nous avons choisi le nom de Saint-Jacques pour notre marque, car c'est français et facilement prononçable, compréhensible par les anglophones, en rapport avec le milieu aquatique et est connoté haut de gamme" expliquent-ils.

Le pull de ski en néoprène Vianney

Imaginée par des pratiquants assidus de sports nautiques (surf, kitesurf, wakeboard, stand-up paddle entre autres), Saint-Jacques est une collection néoprène inédite qui intègre le look et le design pour révolutionner la combinaison de surf basique. Ici, pas de combi noires ou fluo, mais des polos, des vestes, une marinière et même un pull au décor montagnard aux couleurs pastel et aux lignes délicieusement rétro.

Ces tenues étanches (wetsuits) et stylées sont également confortables et pratiques. Ainsi, le zip central de la veste ne se sent pas, les encolures offrent étanchéité et des drains au bas des jambes de Long John facilitent l'évacuation de l'eau. Mais pour parfaire les détails jusqu'au bout, des poches magnétiques font également leur apparition sur les vestes en néoprène. Plus besoin de retirer sa combi en sortant de l'eau !

Le teddy en néoprène Ted
Le teddy en néoprène Ted

La collection convient pour tous les sports nautiques : wakeboard, voile, canyoning, kite, kayak, snorkeling, stand-up paddle etc…

Actuellement, la collection se compose de 8 pièces au nom d'hommes : Vianney pour le pull de ski rétro en néoprène (155 €), Léon pour la combinaison streetwear rétro à souhait (170 €), Ted pour la veste universitaire américaine des 60's (170 €) ou encore Noé pour la marinière revisitée (150 €).

La combinaison en néoprène Long John

Les vêtements sont disponibles sur le site internet de la marque ou dans quelques magasins (en cours de développement). Il est d'ores et déjà prévu une déclinaison pour les femmes.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...