Triptyque 23.2, un trimaran repliable typé croisière côtière

Lancé en 2010 puis arrêté pour cause de retraite, le Triptyque 23.2 revient commercialisé par Mini-Croiseur. Ce petit trimaran de croisière offre une habitabilité que l'on ne trouve nulle part ailleurs sur les multicoques de cette taille.

Le trimaran repliable Triptyque 23.2 revient sur le marché. Construits par Jyplast Composite, ces derniers avaient cessé la commercialisation. Pour compléter sa gamme de petits voiliers transportables Sailart, Mini-Croiseur a décidé de relancer ce modèle qui a quelques atouts en poche.

Triptyque 23.2

Ce voilier de 7,99 m offre une véritable habitabilité. Avec 1,80 m de hauteur sous barrots et quatre couchages, il permet d'envisager une véritable croisière côtière en famille.

Triptyque 23.2

Repliable avec des bras télescopiques (système repris par Astus), il passe de 4,85 m bras dépliés à 2,20 m pour prendre une place au port ou être chargé sur la remorque. Sa coque centrale est dessinée avec 2 gros redans sous lesquels viennent se masquer les flotteurs repliés. Ces redans augmentent d'autant le volume habitable.

Triptyque 23.2

Alors qu'à l'origine, ce trimaran avait une dérive pivotante dans la coque centrale, les nouvelles versions seront équipées de 2 dérives dans chacun des flotteurs. Une solution adoptée pour gagner en poids et en volume de rangement.

Triptyque 23.2

Le mât est monté sur un bipode imaginé pour mater en solitaire. Le système ingénieux pivote au niveau du pont pour déporter le mât vers l'avant une fois couché et assurer le transport sur la remorque sans démonter le pied de mât, ni les haubans.

Triptyque 23.2 

Triptyque 23.2

Triptyque 23.2

  • Matériau : Polyester
  • Architecte : C.Maurel
  • Longueur : 6,99 m
  • Largeur : 2,20 - 4,85 m
  • Tirant d'eau : 0,28 – 1,20 m
  • Poids lège : 850 kg
  • Déplacement en charge : 1 300 kg
  • Charge utile : 450 kg
  • Surface grand’voile : 21 m²
  • Surface solent : 8 m²
  • Surface gennaker : 20 m²
  • Prix : 63 530 € TTC
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...