MENUBateaux.com
Magazine de la plaisance
SE CONNECTER

Une aile de kite pour la propulsion du navire Race for Water

Le navire Race For Water, qui fonctionne grâce aux énergies renouvelables, a quitté Lorient le 9 avril 2017 pour une nouvelle campagne de prévention sur le nettoyage des océans. Pour naviguer, le bateau utilise uniquement des énergies propres et renouvelables et combine diverses énergies : le solaire, l'hydrogène et une voile de kite. C'est ce dernier système innovant que l'équipe a pu tester au cours de sa première traversée.

Le

Ces premiers jours de navigation ont permis à l'équipe de dresser un bilan préliminaire du mix énergétique à bord et d'analyser les premiers essais de navigation avec le kite du navire-ambassadeur, installé en avril dernier. Ce mode de propulsion innovant est utilisé pour la première par ce type de bateau, et a été développé par la société allemande Skysails Yacht.

Ce système d'aile de kite pour yacht a été adapté de son homologue pour les cargos et affiné pour pouvoir s'utiliser sur les navires de plaisance. Il est disponible pour les bateaux et superyachts de 15 m et plus et permet de réduire la consommation de carburant, apporter plus d'autonomie, offrir une stabilité de navigation, améliorer la fiabilité et offrir des performances compatibles avec l'environnement.

Pour former l'équipage au maniement de l'aile de kite de haute altitude pendant ces 12 premiers jours de navigation, l'équipe de Skysails Yacht a embarqué à Lorient avec le reste du team. Les deux ingénieurs allemands Xaver et Bernd ont organisé et animé des cours sur mesure : présentation du système, manipulation, maintenance, théorie et mise en application.

Grâce aux bonnes conditions météorologiques, le kite a volé chaque jour depuis Lorient, propulsant Race for Water vers Madères à près de 5 nœuds sans consommation des moteurs électriques. Ces derniers entrainés par les hélices transformées en dynamo, par la propulsion du navire, sont même devenus des générateurs d'énergie rechargeant ainsi les batteries.

Par des conditions météo idéales, ce kite de seulement 40 m2 tractait le navire de 35 m et de 100 tonnes à la vitesse incroyable de 10 nœuds !

D'après Martin Gaveriau, ingénieur du bord, la puissance instantanée économisée s’élèverait à environ 20 kW. "Ceci est bien sûr un point de fonctionnement, il va nous falloir des heures de navigation pour optimiser ces performances et affiner la plage d'utilisation. Quoi qu'il en soit, ces premiers essais sont très encourageants."

Chaque membre d'équipage a pu tester le kite, et tous sont unanimes sur son utilisation efficiente. Ils vont d'ailleurs pouvoir continuer à utiliser l'aile après 3 jours d'escale à Madère pour débarquer une partie de l’équipage, faire l'avitaillement de denrées fraîches et accueillir Marco Simeoni (président de la Fondation Race for Water) à bord. Dorénavant, Race For Water s'apprête à rejoindre les Bermudes, qu'il atteindra aux environs du 20 mai 2017.

Avec cette odyssée, SkySails Yacht GmbH compte prouver à quel point c'est important de réimaginer les systèmes de propulsion non seulement dans les transports commerciaux, mais aussi de réduire les émissions et de mettre en évidence les préoccupations des propriétaires pour l'environnement.

Reportage : Race for Water

Race For Water : une expédition de 5 ans pour nettoyer les océans

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO