Route du Rhum : Il faut gagner le sud !

Mikael Riking, Class40 Talanta

Même si une nouvelle dépression est annoncée ce vendredi avec des rafales à 60 nœuds, la flotte de la Route du Rhum 2018 devrait en sortir sans trop de casse. En effet, la plupart des solitaires en course ont passé le Cap Finisterre ou les Açores. Et pour les autres, ils attendent à l'abri dans un port.

À l'avant, on retrouve François Gabart (Macif) qui aligne des moyennes à 25 nœuds suivis de près par Francis Joyon (Idec Sport) qui maintient ses 130 milles d'écart. Avec des alizés qui commencent à se réguler à plus de quinze nœuds de secteur Est, les deux Ultimes devraient continuer de naviguer bâbord amure au moins jusqu'à ce vendredi soir. Mais avant de rejoindre la Guadeloupe, il faudra négocier plusieurs empannages et préparer le tour de l'île et jongler avec les déventes…

À l'arrière de la flotte, le Golfe de Gascogne va accueillir une troisième dépression ! Difficile donc de gagner le sud quand les mauvaises conditions s'enchainent… Certains patientent en se mettant à la cape, d'autres obliquent vers le Sud-Est ou encore d'autres continuent leur route vers l'Ouest afin de traverser le premier front et retrouver au plus vite une brise portante de Nord-Ouest. Malheureusement pour tous, la situation devrait durer jusqu'à dimanche… Il faudra attendre la fin de weekend pour que les conditions se calment et que les "abrités" puissent reprendre la mer.

Chez les Multi50, Thibaut Vauchel-Camus laisse entendre qu'un arrêt à Sao Miguel (Açores) est probable, tandis qu'Armel Tripon navigue de conserve avec les premiers monocoques IMOCA entre Madère et Canaries dans un alizé en construction alors que Lalou Roucayrol tricote le long du Maroc en tentant l’extérieur…

Chez les monocoques, la descente dans le Sud continue pour éviter de rentrer dans les hautes pressions avec en tête, un quartet compact parmi les 60 pieds (Thomson-Meilhat-Riou-Éliès) alors que Yoann Richomme a déjà plus de quarante milles de marge sur ses poursuivants de 40 pieds (Sharp-Chapellier-de Pavant). Et pour la plupart des classes, les leaders sont encore à plus de 2 500 milles de l'arc antillais.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Route du Rhum
A lire aussi sur Bateaux.com