Artefact, un superyacht hybride à la démarche environnementale

Artefact, le nouveau superyacht de Nobiskrug

Le chantier allemand Nobiskrug a présenté plus en détail le superyacht hybride Artefact, dont la construction sera achevée en 2019. Les envies du propriétaire d'avoir un bateau respectueux de l'environnement ont nécessité de nombreuses recherches et développements.

On en sait désormais un peu plus sur le prochain projet du chantier allemand Nobiskrug – à qui l'on doit notamment la construction du Sailing yacht A – connu sous le nom de Project 790. Ce superyacht de 80 m de long finalement baptisé Artefact est un hybride aux caractéristiques environnementales de premier plan. Il est d'ailleurs l'un des premiers yachts construits selon les nouvelles normes strictes sur les émissions Tier III de l'OMI (norme qui concerne les moteurs marins diesel utilisés dans les zones de contrôle des émissions).

"ARTEFACT est un navire unique qui associe une ingénierie de pointe et une conception architecturale saisissante qui incarne un hommage aux subtilités humaines, qui sont souvent négligées ou ignorées. De nombreux aspects traditionnels des superyachts ont été repensés afin de créer une expérience sans précédent tout en minimisant l'impact sur les écosystèmes marins fragiles" explique le capitaine Aaron T. Clark.

 Project 790

Les styles extérieurs et intérieurs montrent la volonté du propriétaire à respecter la responsabilité environnementale, l'innovation technologique et le confort des clients. Par exemple, la recherche d'un fonctionnement silencieux et d'une stabilité maximale a été le moteur du concept de ce navire. Contrairement à un aménagement standard, la cabine propriétaire est située à l'arrière et non à l'avant.

Des développements et des essais sur la coque ont permis de garantir une conduite confortable du navire. Artefact est le premier superyacht hybride à avoir un bus continu (technologie d'électronique de puissance utilisée pour le transport de l'électricité en courant continu haute tension), des batteries et un système de propulsion ABB Pod Diesel à vitesse variable. Ce nouveau système offre une plus grande efficience, réduit les émissions, le bruit et les vibrations. Le bateau est également équipé de panneaux solaires et d'un grand système de stockage de batteries pour fonctionner longtemps sans moteurs thermiques. Ou encore, les eaux usées peuvent être réutilisées comme eau technique.

 Project 790

D'autre part, le positionnement dynamique (système contrôlé par ordinateur qui permet à un navire de maintenir sa position en utilisant ses propres moyens de propulsion), assurer stabilité et confort au propriétaire, sans utiliser d'ancre qui abimerait les fonds marins protégés.

Sa superstructure en composite associée aux grands panneaux de verre incurvés sur mesure garantit une expérience visuelle depuis l'intérieur grâce à un minimum de montants.

"ARTEFACT est un mariage parfait de l'art et de la science grâce à une conception architecturale innovante et à une ingénierie avancée" explique Holger Kahl, directeur général de Nobiskrug.

L'achèvement de la construction du superyacht est prévue pour 2019.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...

N. Ambage 2 semaines
Démarche intéressante, mais ridicule : un superyacht ne peut pas, par essence, être respectueux de l'environnement. La construction d'un bateau aussi gros (disons 2000 tonnes) polluera quoi qu'il en soit 1 000x plus que celle d'un pêche-promenade de 2 tonnes. On peut ensuite jouer à réduire la consommation de 15%, mais il faut être réaliste : la construction et l'utilisation d'une telle unité pollue et consomme plus de ressources que ne le pourraient une centaine de conducteurs de gros 4x4 consommant 20l aux 100 km durant toute une vie.

A lire aussi sur Bateaux.com