Web série / Hugo doit vendre son Écume de Mer refait à neuf !


Voilà plus de 2 ans que vous suivez Hugo dans ses aventures de restauration puis de navigation sur son Écume de Mer. Arrivé dans les Antilles aux termes d'une transat, il vient de postuler et d'être second sur un voilier de la flotte de la Clipper. Hélas ce changement de vie l'oblige à se séparer de son Ann Alé.

Pour Bateaux.com, Hugo explique son engagement sur la Clipper Round the World :

Cela fait deux ans maintenant que je vis sur l’eau à temps plein. Entre mes balades sur Ann Alé, mon Écume de mer, et mes emplois de skipper pour des sociétés de location, ma vie nautique est bien remplie.

Il y a deux ans, j'ai entièrement réaménagé un voilier de 26 pieds dans le sud de la France et j'ai traversé l'Atlantique vers la mer des Caraïbes. J'aime la vie de croisière, surtout de croisière dans les Caraïbes, mais après 31 jours de traversée sur l'océan avec mon Écume de Mer à la moyenne de seulement 3,8 N, j'ai atterri en Martinique avec la ferme conviction que je voulais naviguer plus vite.

Ainsi, au lieu de courir après les cocotiers et les plages de sable blanc comme le font la plupart des navigateurs lorsqu’ils planifient leur visite aux Caraïbes, j’ai recherché avant tout les lieux de régates. J'ai d'abord mouillé à St-Barth, où j'ai commencé à me promener sur le quai, pour trouver un poste d'équipier sur un J122 pour naviguer aux Voiles de St-Barth. Ensuite, j'ai rejoint l'Antigua Sailing Week, puis j'ai livré quelques trimarans de course, pour finir en Méditerranée aux Voiles de Saint-Tropez et aux Régates Royales de Cannes, où j'ai eu l'occasion de courir sur un 12 mètres JI.

Quand j'ai entendu parler du poste de second pour la Clipper Round the World, j'ai tout de suite compris que je voulais en faire partie et tenter l'expérience incroyable de ce voyage nautique en faisant cette course autour du monde.

Maintenant que je sais que j'ai été sélectionné parmi les onze seconds, je commence à me projeter. J'ai accepté plus d'emplois d'instructeurs, essayant d'améliorer mes compétences en enseignement, rejoint des amis en formation sur un Pogo 12.50 pour participer à la RORC des Caraïbes…

Le côté triste de l'histoire, c'est je dois vendre Ann Alé, mon bébé, mon vaillant Écume de Mer de 26 pieds avec lequel j'ai parcouru plus de 10 000 milles marins. Mais je pense que la vie est une aventure qui ne doit pas s'encombrer du matériel. Les choses que nous possédons finissent par nous posséder, je ne trouve pas cela positif pour progresser. Je me suis donc résigné et j'ai commencé à préparer une annonce que je posterai sur les murs des marinas dans quelques jours. J'espère que le prochain prendra bien soin de mon Ann Alé.

En mai 2019, il sera temps pour moi de faire ma valise, clore cette vie soigneusement organisée dans ma petite maison flottante, et de rentrer en Europe. Mais que ne ferait-on pas pour faire le tour du monde ?

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Ecume de Mer, la fiche technique

MarqueChantier Mallard
ArchitecteGroupe Finot
Longueur hors-tout7.92 m
Largeur2.67 m
Déplacement lège1 814 kg
Voir la fiche technique complète du Ecume de Mer
Reportage : Hugo et son Ecume de Mer

Hugo entre Grenadines et questions philosophiques

Comment se préparer pour la saison cyclonique ?